Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les jeunes boudent les secteurs scientifiques e...

Les jeunes boudent les secteurs scientifiques et techniques alors qu'ils recrutent

C'est un étrange paradoxe que dévoile Global Contact dans sa 4ème étude de repérage : alors que le recrutement augmente dans 35 métiers scientifiques et techniques, les jeunes désertent ces filières.

26 Juillet 2013 à 14h00 | | 0 avis

Les jeunes boudent les secteurs scientifiques et techniques alors qu'ils recrutent

Le paradoxe de la génération Y

L'étude a été réalisée pour Orange, et s'est appuyée sur des données issues de Pôle Emploi et de l'ISF (Ingénieurs et scientifiques de France). Sa première conclusion est que les filières scientifiques et techniques attirent de moins en moins les jeunes français qui poursuivent leurs études après le bac. En 10 ans la proportion de diplômés des filières scientifiques et techniques a diminué de 3.5%.

Pourtant, il s'agit d'un secteur qui recrute, où le taux d'emploi est supérieur à la moyenne et où les besoins en recrutement sont croissants. Plus paradoxal encore, c'est la génération Y qui se désintéresse de ce secteur, alors même que 60% des jeunes lycéens sont intéressés par les domaines scientifiques et techniques.


Les jeunes sont désenchantés

D'après Claudine Schmuck, auteure de l'étude : "Moins de jeunes s'orientent vers les métiers scientifiques et techniques alors même que c'est là que le taux d'emploi des diplômés est l'un des meilleurs et qu'il résiste le mieux à la crise ! C'est un paradoxe symptomatique d'un certain désenchantement, révélateur d'insuffisances dans l'orientation."

Une autre explication à ce phénomène est le sentiment que ces filières sont "exigeantes" avec "une probabilité d'obtention du diplôme aléatoire". De plus, les jeunes ressentent comme "menaçeants" le "progrès et ses conséquences potentielles".


Les chiffres

  • 150 000 jeunes ont été diplômés en sciences et technologies en 2010
  • Cela représente 27% du total des diplômés contre 30.5% il y a 10 ans
  • En 2013, 130 000 projets de recrutement ont eu lieu dans ces filières
  • 50%, c'est l'augmentation des besoins dans ce domaine entre 2010 et 2013
  • 70% des postes de cadres en informatique sont difficiles à caser
  • Ce chiffre est de 63% pour les ingénieurs et cadres en télécommunications
  • 88% c'est le taux d'emploi dans après les formations scientifiques et techniques
  • 82% c'est le taux d'emploi pour l'ensemble des formations dans le supérieur

Crédits : © violetkaipa - goodluz - Fotolia

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis