Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comprendre les élections européennes

Comprendre les élections européennes

Les élections européennes 2014 semblent bien parties pour battre des records de non-participation. Si vous envisagez de voter, cet article est là pour vous simplifier les élections et vous permettre d'avoir un aperçu des propositions à destination des jeunes.

13 Mai 2014 à 15h03 | | 0 avis

Comprendre les élections européennes

Comprendre les élections européennes

Les élections européennes 2014 auront lieu le 24 mai dans l’Outre-mer et le 25 mai en France métropolitaine. Elles permettront de désigner les 74 eurodéputés français au Parlement Européen pour une durée de 5 ans. Ils sont élus au suffrage universel direct selon un scrutin proportionnel de liste. C'est-à-dire un peu comme aux élections municipales. 

D’ailleurs, comme pour la mairie, les députés seront appelés à élire le président du Parlement Européen. Ces députés sont élus dans 8 circonscriptions françaises : 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


Attribution des sièges

Le Parlement Européen comptera 751 eurodéputés en 2014. La France y dispose donc de 9,9% des sièges. Ces sièges sont attribués selon la population du pays. L’Allemagne, avec ses 80 millions d’habitants, possède le plus de sièges : 96. Le minimum de sièges est fixé à 6. Il concerne le Luxembourg, l’Estonie, Chypre et Malte.


Condition pour voter en France

Pour voter, il faut être majeur et inscrit sur les listes électorales et se rendre à son bureau de vote habituel muni de sa carte électorale le jour de l'élection. Les bureaux de vote seront ouverts de 8 heures à 18 heures sauf dans les grandes villes où ils fermeront à 20 heures. Ils seront probablement ouverts de façon prolongée dans d’autres villes étant donnée la demande récente du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le gouvernement craint en effet un taux d’abstention supérieur à 60%.


Comprendre les partis européens

Les partis politiques européens sont des groupes nés de l’alliance entre différents partis nationaux.

  • L’UMP est assimilé au Parti Populaire Européen. C’est actuellement le groupe majoritaire. Il soutient la candidature de Jean-Claude Juncker à la tête du Parlement.
  • Le PS est membre du Parti Socialiste Européen. Il soutient la candidature de Martin Schulz.
  • Europe Ecologie – Les Verts est assimilé au Parti Vert Européen qui soutient Ska Keller et José Bové.
  • Le Mouvement pour la France (nationaliste) est membre du Mouvement pour l’Europe des libertés et de la démocratie.
  • Le Parti de Gauche, la Gauche Unitaire et le Parti Communiste Français sont alliés au sein de la Gauche Européenne. Ils y soutiennent la candidature d’Alexis Tsipras.
  • Les groupes régionalistes sont membre de l’Alliance Libre Européenne
  • Le MODEM est assimilé au Parti démocratique Européen. Ils soutiennent Guy Verhofstadt.
  • Le FN est membre de l’Alliance Européenne pour la Liberté.
  • Debout la République est intégré à l’Alliance pour une Europe des Démocraties.

Quelques autres partis sont également en lice : il s’agit du Mouvement Politique Chrétien Européen, de l’Alliance européenne des mouvements nationaux, de l’Alliance des conservateurs et réformistes européens et de l’Alliance des Démocrates et Libéraux pour l’Europe. Ces partis n’ont pas d’équivalent national et n’ont donc pas présenté de liste.


Leur programme pour les jeunes : l’emploi

La question des jeunes est rarement évoquée. Les partis sont plus souvent orientés sur une politique globale. Cependant, nous avons tout de même réussi à vous trouver quelques éléments de leurs programmes. Tous ne concernent que l’emploi.

Le Parti Populaire Européen indique donc : « L'Union européenne est la solution à la crise, pas sa cause. Nous souhaitons que l'économie européenne crée de la croissance et de nouveaux emplois. Les jeunes, ainsi que tous les citoyens européens, doivent pouvoir à nouveau envisager leur avenir avec confiance. »

Le Parti Socialiste Européen : « Notre programme pour l’Union Européenne dans les cinq prochaines années, c’est la création d’emplois, une économie dynamique, un sentiment d’appartenance commune et le respect de tous. Nous voulons que vous, en tant que citoyens et en tant qu’électeurs, repreniez les commandes; nous voulons redonner espoir aux jeunes européens. »

L’Alliance des Démocrates et Libéraux pour l’Europe : « Nous pensons que l’Europe fait actuellement face à la plus grande crise économique et sociale et qu’il s’agit du chômage, particulièrement celui des jeunes. »


Têtes connues

Parmi les candidats connus, on note :

  • Pour la circonscription Ile de France : Eva Joly (EELV), Chantal Jouanno (Alternative) et Rachida Dati (UMP).
  • Pour le Nord-Ouest : Marine Le Pen (FN).
  • Pour l’Est : Nadine Morano (UMP), Florian Philippot (FN) et Edouard Martin (PS-PRG).
  • Pour le Sud-Est : Jean-Marie Le Pen (FN), Vincent Peillon (PS), Bruno Gollnisch (FN).
  • Le Sud-Ouest compte le plus de têtes connues : Jean-Luc Melenchon (FG), José Bové (EELV),  Michel Alliot-Marie (UMP) et Louis Aliot (FN)
  • L’Ouest, à contrario, ne présente aucune tête connue nationalement.
  • Le Massif central – Centre voit la candidature de Brice Hortefeux (UMP).
  • L’Outre-mer : Maurice Ponga et Marie-Claude Tjibaou.
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis