Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d'apprentissage

Du CAP aux diplômes des grandes écoles ou d’ingénieurs, la voie de l’apprentissage offre aux jeunes de solides garanties d’acquérir une réelle expérience professionnelle et un savoir faire délivré par des professionnels.

30 Mars 2012 à 13h27 | | 3 avis

Le contrat d'apprentissage

Garant d’un contrat de travail à durée déterminée, l’apprenti soit suivre une formation délivrée par le CFA (Centre de Formation des Apprentis) ou un établissement public ou privé sous contrat, en alternance avec son travail au sein d’une entreprise.

Quelle rémunération pour l'apprenti ?

Cette formation comprend des enseignements généraux, technologiques et pratiques. D’une durée de 1 à 3 ans, elle est accompagnée par un maître d’apprentissage et rémunérée en fonction du contrat et de l’âge entre 25 et 78 % du SMIC.

Le pourcentage progressif d’année en année varie selon l’âge :

  • De 16 à 17 ans : 25 à 53 %
  • De 18 à 20 ans : 41 à 65 %
  • De 21 à 25 ans : 53 à 78 %


Quels avantages pour les entreprises ?

Pour encourager les entreprises à ouvrir leurs portes aux jeunes, le gouvernement a mis en place divers avantages pour tout contrat conclu avant le 30/06/2012 :

  • Exonération des cotisations patronales (sauf accidents travail et maladie professionnelle) pour les entreprises de moins de 11 salariés.
  • Exonérations des cotisations patronales de Sécurité Sociale (sauf accident travail et maladie professionnelle) pour les autres entreprises de moins de 250 salariés.

Celles-ci peuvent également percevoir une aide de l’Etat.

Par contre, les entreprises de plus de 250 salariés doivent respecter un quota de 4% de leur effectif moyen (5% prévu entre 2012 et 2016) à l’accueil d’apprentis sous peine de sanctions en cas de non respect.

Chaque Conseil Général peut attribuer une prime d’un montant minimum de 1000 € dont chacun détermine les conditions d’attribution.

Certaines entreprises, sous conditions définies, peuvent prétendre à un Crédit d’impôt de 1600 à 2200 € par apprenti.

Les contrats sont enregistrés par Pôle Emploi ou les CCI (Chambre du Commerce et de l’Industrie) où doivent s’adresser les employeurs pour pouvoir bénéficier des aides.

L’apprentissage est une belle opportunité pour un jeune qui souhaite se former et acquérir de l’expérience pour trouver un emploi rapidement. C’est en effet une réelle passerelle vers la vie active, d'autant plus que tous les secteurs sont concernés, permettant une multitude de métiers.

Les avis sur cet article
jerem64

20 / 20

oui c'est une bonne alternative
Par

jerem64

- le 31 Mars 11h03
Cuicui69

20 / 20

Les contrats pro sont une bonne alternative à l'apprentissage. A mon sens, ils sont même plus intéressant. Mieux rémunérés et plus stables, c'est une formule plus efficace pour qui veut travailler juste aprs. D'ailleurs, on a plus de chances de rester dans l'entreprise via un contrat pro.
Par

Cuicui69

- le 31 Mars 10h40
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis