Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Grandes écoles, chômage et inégalités salar...

Grandes écoles, chômage et inégalités salariales

C'est démontré, les diplômés de grandes écoles sont de plus en plus touchés par le chômage, mais en plus, ils gagnent de moins en moins bien leur vie. C'est ce que démontre le dernier rapport de la Conférence des Grandes Ecoles, association qui regroupe plus de 200 grandes écoles. Les jeunes les plus touchés ? Les femmes.

19 Juin 2013 à 15h00 | | 0 avis

Grandes écoles, chômage et inégalités salariales

Des salaires en baisse

Sortir d'une grande école n'assure plus un bon travail et un bon salaire, c'est un fait. La Conférence des Grandes Ecoles le prouve une fois encore dans son rapport 2013 sur les jeunes diplômés.

Première constatation : ils gagnent de moins en moins en début de carrière. Selon l'étude, les salaires moyens hors prime auraient baissé de 15% chez les managers et de 11% chez les ingénieurs par rapport à 2000 ! L'étude détaille que "l’ajout des primes ne permet pas de retrouver le niveau « hors primes » de 2000. Les 35 771 Euros perçus en 2013, en moyenne en France en incluant les primes, ne correspondent qu’à une rémunération de 28 504 Euros constants de 2000, bien inférieurs aux 30 000 Euros sans les primes que percevaient les diplômés cette année-là."

Les femmes sont toujours moins bien loties que leurs homologues masculins en termes de salaire. En moyenne, les managers hommes gagnent 34 000 euros par an, contre 32 500 pour les femmes. Du côtés des ingénieurs, c'est encore moins. Les ingénieurs hommes perçoivent environ 33 500 euros par an contre environ 31 700 pour les femmes. Du côté de l'égalité salariale, il y a encore beaucoup à faire dans ce domaine...


Hommes/femmes, inégaux dans le chômage aussi

Les femmes ont également plus de difficultés à trouver leur premier emploi et leur premier CDI. "19 % des jeunes ingénieures et manageuses sortant de l’école sont en recherche d’emploi contre 13 % parmi leurs homologues masculins" nous explique l'étude. Elle ajoute que si cela se réduit après un an et demi, les inégalités salariales, elles, ont plutôt tendance à augmenter avec le temps. De plus, les femmes connaissent davantage les emplois précaires. Seuls 68.1% des ingénieures et 69.4% des manageuses sont en CDI 6 mois après l'obtention de leur diplômes, contre 82% des ingénieurs et 77.7% des managers. 

Globalement, le taux d'emploi baisse à 81.5% contre 85% pour l'année précédente. Le taux des CDI diminue également, passant de 80 à 76%. Trop de jeunes diplômés dans une conjoncture économique difficile ? Hervé Biausser, directeur de l'Ecole Centrale Paris, s'interroge sur le site Lesechos.fr : "S on a un diplôme, on a plus de chances d’avoir un emploi. Mais, comme il n’y a pas assez d’emplois pour le nombre de diplômés, une vraie question se pose"...

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis