Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Bientôt un bac option "création d'entreprise" ?

Bientôt un bac option "création d'entreprise" ?

Si, actuellement, les formations à l'entrepreneuriat se trouvent surtout dans les cursus des écoles de commerce, cela pourrait bien changer. En effet, 2 députés viennent de proposer des idées pour les développer, notamment en créant une nouvelle option au bac. Media Etudiant vous en dit plus...

04 Mars 2013 à 15h07 | | 0 avis

Bientôt un bac option

Développer l'offre de formations à l'entrepreneuriat

Bientôt, les lycéens pourront peut-être passer leur bac option "création d'entreprise" ! C'est l'une des propositions de 2 députés, Fabrice Verdier (PS) et Jean-Charles Taugourdeau (UMP) dans un rapport à la Commission d’évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l’évaluation des dispositifs d’aide à la création d’entreprises. Ce rapport propose plusieurs propositions visant à étendre l'éventail des formations à l'entrepreneuriat. 

L'une des idées qui a particulièrement retenu l'attention est la création d'une option axée sur les projets de création d'entreprise. Comme toutes les options, elle permettrait de glaner quelques points supplémentaires au bac tout en acquérant des connaissances sur l'entrepreneuriat


Faire entrer l'entreprise à l'école primaire

Mais ce n'est pas la seule idée amenée par les 2 députés. Ils envisagent même de faire entrer l'entreprise à l'école primaire, grâce à des "mini-entreprises" ou une semaine Ecole-Entreprise. Les étudiants ne sont, bien sûr, pas oubliés : des pôles entrepreunariat pourraient être créés dans les universités et les IUT. Les apprentis sont également concernés. 

De plus, Fabrice Verdier et Jean-Charles Taugourdeau estiment nécessaire de mettre en place un accompagnement obligatoire pour les bénéficiaires de l'aide publique et de réaffecter une partie des fonds dédiés à la formation professionnelle à l'accompagnement des créateurs d'entreprise. 

Enfin, ils souhaitent "favoriser grâce à l’outil fiscal l’utilisation d’une partie des fonds déposés sur les livrets d’assurance-vie en faveur du financement de la création d’entreprises innovantes."

 

Crédits photo : © Yves Roland - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis