Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Bac 2013 : un examinateur fait des remarques d...

Bac 2013 : un examinateur fait des remarques déplacées à une élève

"Ghazerian, ça sent l'arménien à plein nez", c'est la remarque qu'a fait un examinateur à Cécile Ghazerian qui passait son épreuve d'anglais du bac 2013.

28 Juin 2013 à 10h32 | | 0 avis

Bac 2013 : un examinateur fait des remarques déplacées à une élève

Des remarques déplacées

Le 5 juin dernier, Cécile Ghazerian s'apprête à passer son épreuve d'anglais du bac 2013 et, comme à chaque épreuve, les examinateurs circulent dans les rangs pour vérifier les identités des élèves. Cependant, un examinateur s'arrête sur la carte d'identité de Cécile et commence à lui faire des réflexions sur son nom de famille et ses origines.

Il aurait d'abord déclaré : "Ghazerian, ça sent l'arménien à plein nez". Puis selon la jeune fille, il l'aurait questionnée sur son lieu de naissance, celui de ses parents et lui aurait demandé comment sa famille s'était intégrée et si elle connaissait des mots en arménien. A quoi la jeune fille, quelque peu déstabilisée, répond que non. L'examinateur déclare alors qu'il regrette "cette perte de valeur de la 3ème génération."


 

Enquête administrative

Une enquête administrative a été lancée par le recteur de l'académie de Poitiers. En effet, sur les conseils de son proviseur, Cécile a écrit un rapport au rectorat. Celui-ci est tout d'abord resté sans réponse, jusqu'à ce que la mère de la jeune fille écrive elle-même au rectorat affirmant à Sud-Ouest: "Je ne veux pas laisser passer ça. ma fille a été totalement destabilisée par l'attitude de ce monsieur."

D'après le rectorat, la demande de Madame Ghazerian et sa fille a été prise en compte, le responsable du centre d'examen a été contacté et une enquête administrative est ouverte.

Crédits : © Tomfry - Anatoly Maslennikov - Fotolia

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis