Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Fiche secteur : le textile

Fiche secteur : le textile

De la culture de la matière première à la commercialisation, en passant par toutes les étapes de la fabrication, l'industrie du textile se développe depuis longtemps, partout dans le monde.

03 Septembre 2012 à 11h57 | | 0 avis

Fiche secteur : le textile

Media Etudiant vous fait découvrir ce secteur !

L'industrie du textile en chiffres

Le secteur du textile compte aujourd'hui plus de 5000 entreprises françaises (textile et habillement), qui emploient près de 130 000 personnes (dont la moitié sont des femmes) et réalisent un chiffre d'affaire annuel d'environ 22 milliards d'euros. Dans 90% des cas, il s'agit de petites structures qui emploient moins de 50 salariés.


Le textile : un secteur très vaste

Lorsque nous entendons parler du secteur textile, nous pensons immédiatement aux vêtements ! Il est vrai que la France est bien placée dans le secteur de la mode et fait encore rêver beaucoup d'autres pays. Cependant, l'industrie textile ne produit pas que pour l'habillement. En effet, elle conçoit également des tissus d'ameublement, du linge de maison, des tissus pour le sol ou les fenêtres, ou encore des tissus destinés à l'automobile (sièges, airbags, filtres à essence). Le secteur englobe aussi les textiles techniques, c'est-à-dire les tenues de protections utilisées dans l'aéronautique, dans l'agriculture ou encore dans le secteur de la santé.

De plus, pour fabriquer tous ces produits finis, la filière industrielle textile se doit d'être très diversifiée. A partir de la matière première, c'est à dire le fil, issue de fibres naturelles (coton, lin...) ou synthétiques (polyester, polyamide..), différents types de surfaces textiles peuvent être produits : des surfaces tissées, tricotées ou non tissées, qui serviront de base  à la confection des produits.

Il faut ajouter également une étape, celle de l'ennoblissement, qui consiste à apporter une finition à ces surfaces « brutes » : teinture, impression, apprêts...

Toute ces étapes nécessitent ainsi de nombreuses compétences, et donc de métiers.


Les métiers liés au textile

Le secteur du textile regroupe un grand nombre de professions :

  • Acheteur textile
  • Agent de finition textile
  • Agent de maintenance textile
  • Agent de plateforme logistique textile
  • Agent de méthodes textile
  • Animateur d'équipe commerciale textile
  • Chargé de communication textile
  • Chef de produits textile
  • Coloriste textile
  • Commercial textile
  • Concepteur/créateur textile
  • Conducteur de machine de traitement textile
  • Modéliste
  • Prototypiste textile
  • Régleur de machines textiles
  • Responsable qualité textile
  • Responsable bureau d'étude textile
  • Styliste
  • Vendeur de vêtements


Des qualifications à la hausse

En vingt ans, le niveau de qualification dans le secteur du textile a beaucoup évolué. En effet, le développement de la production de textiles techniques demande un savoir-faire et des compétences de plus en plus pointues.

Aujourd'hui, les embauches concernent davantage les fonctions devenues stratégiques, comme notamment celles liées à la qualité, la logistique, la commercialisation ou le marketing, ce qui nécessite de faire appel à des diplômés de niveau bac +2/3 et bac +5.

Ainsi, en fabrication comme en création, les diplômes peuvent s'étendre du CAP au diplôme d'école d'ingénieur, en passant pas le BTS qui reste une bonne porte d'entrée dans le milieu. De plus, il peut être complété par une licence pro en un an.

Les créatifs (brodeurs, tailleurs ou modistes) devront suivre un CAP, suivi d'un Brevet des Métiers d'Art puis d'un Diplôme des Métiers d'Art.

Pour se former au stylisme et au design textile, il existe un BTS design de mode, textile et environnement, complété éventuellement d'une licence pro et d'un master spécialisé.

De nombreuses écoles privées proposent également des formations en stylisme.

Pour les métiers de la fabrication textile, et notamment les postes en Recherche et Développement, il est vivement conseillé de se diriger vers une école d'ingénieurs telles que l'École Nationale Supérieures des Arts et Industries Textiles (ENSAIT) par exemple.

Enfin, les cadres commerciaux ou encore les responsables qualité et gestion de production, devront eux-aussi être titulaire d'un diplôme de niveau bac+5, obtenu dans une école de commerce ou dans une université.


L'évolution actuelle du secteur textile : concurrence et innovation

Depuis les années 60, les activités manufacturières ont commencé à déserter la France. Ce phénomène s'est accentué dans les années 80-90 et se poursuit aujourd'hui. En effet, depuis 2000, le niveau de production baisse de 20% chaque année.

Désormais, c'est le continent asiatique qui domine le marché, représentant à lui seul plus de 40% de la production mondiale. Et pour cause, une main d'œuvre peu chère !

Ainsi, pour rivaliser avec cette concurrence, l'industrie textile française à dû s'adapter et concentrer tous ses efforts sur la recherche et le développement. Des efforts qui ont payé car aujourd'hui, la France est le deuxième acteur européen dans la production de textiles techniques, après l'Allemagne.

Aujourd'hui, la création, l'innovation et le marketing ont largement pris le pas sur la production. De ce fait, des textiles de plus en plus innovants et performants voient le jour et contribuent à la création de produits aussi divers que les articles de sports, les bateaux, les produits médicaux ou encore les revêtements routiers.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis