Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Interview-métier : Charlène, masseur-kinésit...

Interview-métier : Charlène, masseur-kinésithérapeute

Charlène a 27 ans et exerce le métier de masseur-kinésithérapeute avec passion depuis 2 ans. Après avoir passé le concours de la redoutable première année de médecine et avoir franchi les 3 années de l'école de kiné de Besançon, elle travaille désormais en libéral dans son propre cabinet. Elle nous en dit plus sur son métier...

05 Juillet 2012 à 14h41 | | 3 avis

Interview-métier : Charlène, masseur-kinésithérapeute

le métier de masseur kine consiste à utiliser le massage et le mouvement à des fins thérapeutiques. Les champs d actions sont très divers comme la rhumatologie, traumatologie pneumologie, neurologie gynécologie, etc. 

Tout d'abord, en quoi consiste le métier de masseur-kinésithérapeute ?

De façon globale, le métier de masseur-kinésithérapeute consiste à utiliser le massage et le mouvement à des fins thérapeutiques. Les champs d'actions de ce métier sont très variés, puisque l'on intervient par exemple dans les domaines de la rhumatologie (troubles relatifs à l'appareil locomoteur), de la traumatologie (traumatismes physiques), de la pneumologie (pathologies respiratoires), de la neurologie, de la gynécologie, etc... 


Quel a été votre parcours ?

Pour devenir masseur-kiné en France il y existe plusieurs solutions. Personnellement, j'ai fait le choix de passer par la redoutée APEMK, qui est l'année préparatoire aux études de masseur kinésithérapeute. Cette année de formation n'es autre que la 1ère année de médecine.

Après avoir été reçue au concours au terme de cette première année, j'ai poursuivi mes études de kinésithérapie en 3 années à l'école de kiné de Besançon.


Selon vous, quelles sont les qualités essentielles pour exercer ce métier ?

Tout d'abord, je pense qu'il faut faire preuve de patience. En effet, les soins prennent souvent du temps et doivent s'étaler sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il ne faut pas vouloir aller trop vite si l'on veut obtenir de bons résultats !

Il est également important de faire preuve d'organisation, principalement lorsqu'on travaille en libéral. Enfin, comme tout métier en relation avec les gens, il est essentiel d'être très sociable et d'apprécier le contact humain. C'est d'autant plus important dans ce métier où le contact physique fait partie intégrante des soins !


A quel salaire peut-on prétendre ?

Globalement, en début de carrière, un masseur-kinésithérapeute touche environ 1400 euros dans un établissement public, et 1700 euros s'il choisit d'exercer dans le privé. En libéral, c'est plus difficile à dire : tout dépend de l activité ! Mais je dirais qu'un kiné peut gagner entre 2500 et 4000 euros par mois.


Pour avoir expérimenté le métier en tant que salarié et en tant que kiné libéral, quel statut préfèrez-vous ? Pourquoi ? 

Lorsque j'ai travaillé en salariat tout de suite après mes études, j'ai vraiment apprécié le travail en équipe. C'était très motivant. Mais malgré tout, je préfère nettement le libéral. En efet, comme son nom l'indique, on est libre ! C'est vraiment très agréable d'être son propre chef.

Par ailleurs, les pathologies retrouvées en libéral me correspondent plus et sont plus variées. Je rencontre des lombalgies, des entorses, ainsi que des cas de bronchiolite du nourrisson, de tendinopathie...


Qu'est-ce que vous aimez le plus dans ce métier ? Et qu'aimez-vous le moins ?

Ce que j'aime le plus, c'est sans hésiter le contact avec les patients. J'apprécie aussi beaucoup la satisfaction qu'on ressent lorsqu'on arrive à les soigner !

Ce que j'aime le moins ? C'est sans doute tout l'aspect administratif, inévitable lorsqu'on exerce en libéral...


Enfin, quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui veut devenir kinésithérapeute ? 

Je lui dirais de bien se renseigner sur la profession avant de se lancer ds les études. Il y a régulièrement des étudiants qui abandonnent après les premiers stages car ils réalisent finalement que le métier ne leur plait pas. C'est vraiment dommage après tous les sacrifices que l'on fait pour réussir le concours d'entrée.

Et pour ceux qui sont sûrs d'eux : foncez ! C'est un métier fantastique et vous ne le regretterez pas.

Les avis sur cet article
Pierrot

20 / 20

Je suis également en 2nde et espère le devenir un jour j'adore ce métier
Par

Pierrot

- le 04 Janvier 23h23
neinei

20 / 20

ps: merci beaucoup pr cette interview !
Par

neinei

- le 17 Septembre 21h28
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis