Voulez-vous recevoir des notifications pour vous aider dans vos Révisions et votre Orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui

 

Les Dossiers du Mois :

Secteur du numérique : Pari gagnant ?

Plongez-vous dans le monde du digital !

➜ Voir le dossier

 

Tout savoir sur le double-diplôme

Obtenez 1 diplôme français + 1 diplôme international !

➜ Voir le dossier

 

Ingénieur au féminin

Comment devenir une femme scientifique ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

Sandrine, ingénieure en biologie moléculaire

Sandrine, ingénieure en biologie moléculaire

Ingénieure dans le secteur de la biologie, Sandrine Elbaz est une ancienne étudiante de l’EICnam. Elle détaille son parcours atypique et les avantages induits par l'obtention du diplôme d’ingénieur.

12 Octobre 2015 à 17h30 | | 0 avis

Sandrine, ingénieure en biologie moléculaire

#MonParcours

Après l’obtention de mon baccalauréat technologique (Bac STL : Sciences et Techniques de Laboratoire), j’ai intégré un BTS Analyse Biologique en alternance. Puis, j’ai enchaîné avec un an de spécialisation en biologie moléculaire en alternance. Une fois mon Bac+3 en poche, j’ai cherché des écoles d’ingénieurs spécialisées en biologie. Elles sont très rares en France et je n’avais pas les moyens pour intégrer une école d’ingénieurs. J’ai donc commencé à travailler à l’Hôpital Bichat Claude-Bernard en tant que technicienne de laboratoire.

J’ai très vite eu envie d’évoluer professionnellement. Je ne voulais pas rester technicienne mais je ne pouvais pas me permettre financièrement d’abandonner mon travail. L’option proposée par l’EICnam était donc parfaite ! J’ai intégré la filière Sciences techniques du vivant (option génie biologie) de l’EICnam en septembre 2005 où j’ai suivi les cours du soir pendant cinq ans. J’étais à l’école trois soirs par semaine et tous les samedis matins.

J’ai obtenu mon diplôme d’ingénieur grade master bac+5 habilité par la CTI en avril 2010. Quatre mois avant d’être officiellement diplômée, mes responsables ont appris ma démarche et m’ont proposé un poste d’ingénieur au sein de l'hôpital universitaire Robert-Debré.

#MonJob

J’ai ensuite eu envie de profiter de mon diplôme d’ingénieur pour changer d’environnement et rejoindre le secteur privé. A 31 ans, je travaille aujourd’hui dans une société privée de diagnostic médical Elitech Group. Je suis chef de produit France biologie moléculaire.

Concrètement, j’ai en charge la partie marketing et la parie technique des produits que nous développons. Je dois trouver des solutions pour promouvoir nos produits sur le marché français. A titre d’exemple, je réalise des démonstrations lors de congrès et j’accompagne les commerciaux lors des présentations de produit.

Mes horaires varient. En général, mes journées s’étalent de 9h à 18h mais cela m’arrive de commencer à 5h et de finir à 22h. J’organise mes journées comme bon me semble, en fonction de mes objectifs. Je gagne 2 300 euros nets par mois, ce à quoi il faut ajouter 5 000 euros de prime annuelle et la jouissance d’une voiture de fonction. Mais attention, pour atteindre cette situation, j’ai dû faire mes preuves ! A titre de comparaison au début de ma carrière, en tant que technicienne de laboratoire, je gagnais 1 200 euros nets par mois.

#MesAmbitions

Je souhaiterai devenir chef de produit international et continuer à travailler dans le secteur privé. Je ne me vois pas retourner dans le public !

#MesValeurs

La persévérance, la sociabilité sont des valeurs clés à mes yeux. Je pense également être quelqu'un d'ambitieux.

Femmes ingénieures

À 5 ans je rêvais de devenir... médecin

Si j'étais scientifique, j'inventerais... le vaccin contre le sida

La réflexion la plus déplacée que j’ai entendue durant mon expérience professionnelle... « Cela ne va pas être compatible avec voter vie privée. Vous allez devoir abandonner votre carrière d'ingénieur lorsque vous aurez des enfants. »

Cette école soutient les femmes ingénieures :

EPITA

EPITA

Créée il y a plus de 30 ans, l'EPITA est l'école d'ingénieurs en informatique qui forme celles et ceux qui conçoivent, développent et font progresser les technologies de l'information et de la communication (TIC). L’admission post-bac se fait via le Concours Advance sur le portail APB. L’école est située en Ile-de-France et membre de IONIS Education Group.

Témoignage | Site

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis