Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

Révisez sur digiSchool :

Bac Brevet BTS

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Aurélie, ingénieure dans le secteur de l'auto...

Aurélie, ingénieure dans le secteur de l'automobile

Aurélie est ingénieure dans le secteur de l'automobile en tant que chef d'un érorme projet en sécurité passive et responsable d'un équipe de sept personnes. Elle travaille en Allemagne et en Espagne. Voici son témoignage !

14 Octobre 2015 à 17h18 | | 0 avis

Aurélie, ingénieure dans le secteur de l'automobile

#MonJob

Concrètement, avant l'essai du véhicule, je définis et planifie les essais importants pour le développement des véhicules dans mon domaine pour différents marchés mondiaux. Je coordonne les commandes de véhicules et de pièces avec notre logistique, je réserve les rendez-vous sur la piste d'essai de notre laboratoire espagnol. De même, je prends certaines décisions techniques si un problème surgit au cours de la préparation du véhicule.

Après l'essai, je suis informée par l'équipe responsable du bon déroulement de celui-ci. La performance du véhicule est ensuite évaluée par les ingénieurs essai. Si le véhicule ne remplit pas son cahier des charges, ma responsabilité est d´organiser et de présenter l´analyse, les différentes solutions possibles, leurs coûts et leur temps d´intégration. De même, je suis responsable du suivi de l'implémentation de la solution choisie.

#MonParcours

J’ai un parcours atypique dans la mesure où je suis française mais je n’ai jamais travaillé en France en tant qu’ingénieure et que je n’ai pas de formation d'ingénieure. En effet, grâce à un DESS de mathématiques appliquées de l’Université Paris VI, j ai commencé à travailler en tant qu´ingénieure calcul en Allemagne pour Mercedes.

Après six mois dans le calcul d´aérodynamique, je suis passée au calcul de crash. Après quatre ans dans le domaine, je suis devenue ingénieure essai de crash test dans une entreprise en Espagne pour le secteur allemand (évolution possible et logique après le calcul). Très rapidement, de petits projets m’ont été confiés dans lesquels je supervisais la réalisation des essais, l'analyse des données ainsi que de la communication avec le client. Je me suis spécialisée dans le marché nord-américain grâce aux clients allemands.

#MesValeurs

La confiance et la communication sont les bases d'un bon travail en équipe. Je ne redoute pas passer les infos en ma possession, à l’inverse de beaucoup d'hommes qui font de la rétention d’information, pensant ainsi avoir une longueur d’avance.

La communication reste un atout très féminin. Je pense justement que si tout le monde est au même niveau d information, cela peut éviter certaines erreurs. Si je m’engage sur une date, un rendez-vous, ou une promesse : je serai fiable.

@Work

Je mets minutes en métro pour me rendre à mon travail en ce moment en Allemagne. Je me lève entre 7h et 8h suivant les réunions du matin. Il se passe une heure entre le moment où je me lève et le moment où je m’assois à ma place de travail. La journée de travail en Allemagne est composée de multiples réunions qui laissent à peine le temps de manger ou ne permettent pas de manger à horaires fixes. On court d’une salle à l’autre car le temps en deux réunions juxtaposées n’est pas pris en compte et la ponctualité est une valeur importante en Allemagne.

Quand je suis en Espagne, à peu près une fois à deux fois par mois, dans la société mère, j’ai une demi-heure de trajet en voiture. La journée est alors sans réunion, plus statique. Les horaires ne sont pas fixes. La journée fait au moins huit heures et en cas de grosse charge de travail, je peux travailler entre dix et onze heures par jour.

@Home

Mon organisation est facile n’ayant pas de famille à charge. Je fais quelques activités sportives, deux fois par semaine directement après le travail.

Femmes ingénieures

Si j'étais scientifique, j'inventerais... la télétransportation

La réflexion la plus déplacée que j’ai entendue durant mon expérience professionnelle... « Elle n'est pas encore chez elle à s'occuper de ses enfants ? », prononcée par un client chinois.

Sinon, il y a un comportement qui revient de temps en temps lors de certaines expertises. Si je suis accompagnée d’un collègue masculin moins expérimenté, c’est quand même à lui que l’on s’adresse. Cela n’arrive pas très souvent cependant.

Cette école soutient les femmes ingénieures :

EPITA

EPITA

Créée il y a plus de 30 ans, l'EPITA est l'école d'ingénieurs en informatique qui forme celles et ceux qui conçoivent, développent et font progresser les technologies de l'information et de la communication (TIC). L’admission post-bac se fait via le Concours Advance sur le portail APB. L’école est située en Ile-de-France et membre de IONIS Education Group.

Témoignage | Site

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis