Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Quelles sont les différentes licences accessib...

Quelles sont les différentes licences accessibles à l'université ?

Il existe énormément de licences, et il est parfois difficile de s’y retrouver : il y en a beaucoup, avec énormément de dénominations et d’acronymes, sans compter les nombres options qui peuvent exister. On vous explique avec un petit tour d'horizon !

Publié le 03 Mars 2017 à 11h55 | | 1 avis

Quelles sont les différentes licences accessibles à l'université ?

Le système des licences universitaires

Dans le système universitaire français, les licences sont divisées en 4 domaines d’enseignement, qui se spécialisent chacun en plusieurs mentions. Si la mention caractérise principalement le contenu des cours, il est possible de prendre des options pour personnaliser son parcours, et certains cours magistraux peuvent être donnés en commun avec d’autres licences du même domaine. Ce qui facilite la réorientation : il est parfois possible de changer de mention sans avoir à refaire son année, sous certaines conditions, en validant les bonnes UE (unités d'enseignement).

Pour rappel, la licence se fait en trois années découpées sous les termes L1, L2 et L3. En moyenne, la charge de travail est de 20 à 30h de cours par semaine, qui alternent cours magistraux en amphi (CM) et travaux dirigés (TD), ainsi que beaucoup de travail personnel. Si l’université a la réputation de ne pas demander de beaucoup travailler, c’est parce qu’aucun encadrement n’est réellement proposé : les élèves se débrouillent comme ils veulent jusqu’aux partiels, où ils verront si le travail fourni était suffisant. Il est possible de faire une double-licence, certains programmes étant aménagés pour, mais la charge de travail est vraiment très importante.

 

Les licences Sciences, Technologie et Santé

Attention, Bac S recommandé pour ces licences, elles en sont la suite directe ! Pour les élèves n’ayant pas suivi de formation scientifique assez poussé, certaines écoles proposent une année de mise à niveau, qui permet d’intégrer la licence sans problème mais ne donne aucun diplôme. La plupart des personnes souhaitant intégrer rapidement le marché technique ou scientifique préférant le DUT ou le BTS, un grand nombre de personnes faisant une licence poursuivent leurs études ensuite, en se dirigeant vers un Master ou, pour celles ayant les résultats suffisants, en intégrant une école d’ingénieur. Il est cependant possible de passer en alternance en troisième année, pour ceux qui souhaitent finalement travailler plus vite.

Voici la plupart des mentions possibles en sciences, technologie et santé :

  • Chimie
  • Électronique, énergie électrique, automatique (ou 3EA)
  • Génie civil
  • Informatique
  • Mathématiques
  • Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (ou MIASHS)
  • Mécanique
  • Physique
  • Physique, Chimie
  • Sciences de la Terre
  • Sciences de la vie (ou Biologie)
  • Sciences de la vie et de la Terre
  • Sciences et technique des activités physiques et sportives (STAPS)
  • Sciences et technologies
  • Sciences pour l’ingénieur
  • Sciences pour la santé

➜ À voir aussi : 3 conseils pour réussir sa première année à l'université

 

Les licences Droit, Économie et Gestion

Malgré sa réputation d’attirer essentiellement des bacheliers ES, l’importance des mathématiques dans ces licences fait la part belle aux élèves issus de Bac S, tandis que ceux venus de bac L se concentrent souvent sur tout ce qui est droit et science politique. Il est d’ailleurs bon de noter qu’à l’exception de certains diplômes très spécifiques, l’université est la seule formation en droit possible en France, ce qui fait de la fameuse "fac de droit" un cursus très demandé et parfois très compétitif. C’est aussi un domaine qui se prête beaucoup aux doubles-licences : la mention sciences politiques est très demandée, et peut aussi bien être doublée d’une licence en langue étrangère, en histoire ou en économie ! Mais si les étudiants en droit et sciences politiques ont tendance à poursuivre leurs études après la licence, ceux en gestion ou en économie profitent de nombreuses passerelles avec d’autres diplômes ou écoles privées.

Voici la plupart des mentions possibles en droit, économie et gestion :

  • Administration économiques et sociales
  • Administration publique
  • Droit
  • Économie
  • Économie et gestion
  • Gestion
  • Sciences politiques
  • Sciences sanitaires et sociales

 

Les licences Sciences Humaines et Sociales

Sans doute les licences qui demandent le plus de culture générale, une grande partie de ces formations (histoire, psychologie, philosophie) ne sont possibles qu’à l’université. La grande spécificité de ce domaine d’enseignement est la complémentarité des formations entre elles : il est très facile de prendre des options appartenant à une autre mention et, avec les résultats suffisants, de se réorienter dans trop de difficultés. Il y a peu d’écoles à rejoindre après une de ces licences en dehors de la poursuite en master, mais des licences professionnelles existent et on peut noter l’existence des Instituts d’Études Politiques (IEP).

Voici la plupart des mentions possibles en Sciences Humaines et Sociales :

  • Géographie
  • Histoire
  • Histoire de l’art et archéologie
  • Information et communication
  • Philosophie
  • Psychologie
  • Sciences de l’éducation
  • Sciences de l’Homme, anthropologie et ethnologie
  • Sociologie
  • Théologie

➜ À voir aussi : Comment suivre les cours en auditeur libre à l'université ?

 

Les licences Arts, Lettres et Langues

Il y a deux grandes tendances de poursuites après ces licences : le master ou les concours, notamment ceux de la fonction publique. Au sujet des licences artistiques, il faut d’ailleurs prendre garde à ne pas les confondre avec les écoles de musiques ou les Beaux-arts : l’approche y est d’abord théorique, bien que la pratique soit plus ou moins présente selon les facultés. Entre les étudiants en art qui doivent donc pratiquer en dehors des cours, ceux de lettres avec une pile de livres à lire en permanence et ceux en langues étrangères qui prennent souvent des cours de langue supplémentaires, le travail personnel sera souvent très important, notamment pour décider de votre poursuite d’études.

Voici la plupart des mentions possibles en Arts, Lettres et Langues :

  • Arts
  • Arts du spectacle
  • Arts plastiques
  • Études culturelles
  • Langues étrangères appliquées (ou LEA)
  • Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales (ou LLCER)
  • Lettres
  • Musicologie
  • Sciences du langage
Les avis sur cet article
Corinne aime les cours

20 / 20

Indispensable entrée en matière.
Par

Corinne aime les cours

- le 30 Octobre 04h13
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis