Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment faire un stage volontaire ?

Comment faire un stage volontaire ?

Si vous êtes inscrit à l’université mais qu’aucun stage n’est prévu dans votre cursus, sachez que vous avez la possibilité d’en effectuer un volontairement selon les établissements. Retrouvez dans cet article, toutes les réponses aux multiples questions que vous vous posez sur les stages volontaires quand on est inscrit à la fac.

Publié le 04 Mars 2017 à 14h45 | | 0 avis

Comment faire un stage volontaire ?

Qu’est-ce qu’un stage volontaire ?

Un stage volontaire est un stage que vous décidez de faire de votre propre initiative et qui n’est pas imposé dans votre formation. Il permet de valoriser fortement un cursus dans lequel il n’y a pas de période de stage obligatoire.

Dans certaines universités, ce stage peut être pondéré par des crédits ECTS et donc être intégré dans votre cursus avec des UE (Unités d’Enseignement). Pratique pour grappiller quelques points sur la moyenne ! Dans d’autres cas, c’est un stage qui ne rapporte pas de crédits ECTS, vous n’êtes donc pas obligé de rendre un rapport de stage ou un compte rendu à votre université.

Le stage volontaire, tout comme le stage classique, est une opportunité d’acquérir de l’expérience et de préciser ou valider votre projet professionnel !

➜ À voir aussi : Comment fonctionne l'université française ?

 

Quand effectuer un stage volontaire ?

Un stage volontaire s’effectue toujours en dehors de vos heures de cours. Vous pouvez donc profiter de l’été pour trouver un stage, et ainsi découvrir directement sur le terrain un métier que vous souhaitez exercer plus tard ! Attention, dans la plupart des cas, le stage volontaire ne peut pas être fait à l’étranger, et il ne doit pas durer plus de 3 mois pendant les vacances d’été.

Pendant l’année universitaire, il est également tout à fait possible d’alterner heures de cours et heures de stage si vous vous sentez capable de suivre le rythme ! Par exemple, si vous n’avez jamais cours le matin, vous pouvez décider d’aller en stage tous les matins. Il faut, bien sûr, que cet emploi du temps convienne à l’entreprise. Attention, en période de cours, vous êtes autorisé à travailler au maximum 20 heures par semaine. Pendant les vacances, vous pouvez travaillez à temps plein.

 

Comment trouver un stage volontaire ?

La recherche d’un stage volontaire s’effectue comme pour un stage classique. Réfléchissez tout d’abord à l’objectif de votre futur stage pour déterminer le type d’entreprise vers lequel vous souhaitez diriger vos recherches.

Pour trouver votre future entreprise d’accueil, n’hésitez pas à solliciter l’aide de votre université (qui propose de nombreuses offres de stage aux étudiants), de vos proches et d’internet. Lors de la prise de contact avec une entreprise, vérifiez la compatibilité des dates de l’offre de stage avec votre formation, ainsi que la possibilité d’être accompagné par un tuteur professionnel.

➜ À voir aussi : Comment choisir judicieusement son stage ?

 

Une fois qu’une entreprise vous confirme qu’elle est prête à vous recruter en tant que stagiaire, vous devez signer votre contrat : la fameuse convention de stage !

 

Comment obtenir une convention de stage volontaire ?

La signature d’une convention de stage est obligatoire, même pour un stage volontaire. Attention : avant de faire une demande de convention, vous devez absolument avoir l’accord de l’entreprise dans laquelle vous allez effectuer votre stage !

Pour l’obtenir, votre université peut vous demander de lui remettre certains documents, comme :

  • Un CV,
  • Une lettre de motivation qui explique en quoi le stage s’intègre à votre projet professionnel,
  • Une attestation d’assurance pour votre responsabilité civile,
  • Un certificat de scolarité.

 

Ensuite, vous devez saisir informatiquement votre convention de stage, qu’il faudra imprimer en trois exemplaires, signer puis faire signer par l’entreprise (par le responsable de l’établissement d’accueil et par votre tuteur de stage). Une fois ces signatures obtenues, vous devez remettre la convention à votre université pour obtenir une signature finale : celle de l’enseignant référent. Lorsque tout est en règle, vous pourrez récupérer la convention en double exemplaire (un pour vous et un pour l’entreprise) et commencer votre stage en toute sérénité !

➜ À voir aussi : La loi et mon stage : comment ça marche ?

 

Bon à savoir : en France, tout stage dont la durée totale est supérieure à 2 mois (soit l’équivalent de 44 jours à 7 heures par jour) est obligatoirement gratifié ! Vous recevrez un minimum de 15 % du plafond horaire de la Sécurité sociale, soit 3,60 euros de l’heure. En plus, votre employeur est dans l’obligation de vous donner accès au restaurant d’entreprise ou aux titres-restaurant, et de vous rembourser une part des frais de transport engagés pour effectuer votre stage !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis