Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Reportage : ils ont choisi la fac, pourquoi ?

Reportage : ils ont choisi la fac, pourquoi ?

Jugée trop théorique et donc trop peu professionnalisante, l'Université est régulièrement critiquée. Mais quel avis portent sur elle les principaux concernés, les étudiants en fac ? digiSchool a mené l'enquête.

Publié le 01 Février 2013 à 12h30 | | 0 avis

Reportage : ils ont choisi la fac, pourquoi ?

Le souhait des étudiants : plus de TD !

Refonder le système des licences, tel est l'objectif de la ministre Geneviève Fioraso pour la rentrée 2014. Un impératif selon le gouvernement, à l'heure où 25% des bacheliers arrivent en licence par défaut et où 30% des étudiants arrêtent leur cursus à la fin de leur première année. La ministre souhaite que les deux premières années soient davantages pluridisciplinaires, et permettent une spécialisation plus progressive. Une idée qui peut surprendre, alors qu'on reproche bien souvent aux licences d'être trop générales !

➜ À voir aussi : 7 bonnes raisons de choisir l'université pour son Master

Pourtant, étonnemment, les étudiants semblent plutôt favorables à cette réforme. "C’est déjà assez généraliste, mais c’est vrai que si on touche plus de champs, cela incitera peut-être plus de gens à continuer leurs études", estime Hugo, en première année de Droit. Pour lui, aller à l'Université était une évidence : "Je n'ai pas eu d'hésitation, c'était un choix logique". Globalement, il est satisfait de son premier semestre. Les seuls reproches qu'il ferait à sa formation sont son côté trop théorique, et la trop grande autonomie des étudiants. "Il faut apprendre à travailler seul rapidement, sinon, on est vite dépassé ! Ce serait bien qu'on ait plus de TD (Travaux Dirigés) et qu'ils soient mieux répartis sur la semaine. Pour l'instant, on en a assez peu et ils sont plutôt longs, ce qui ne facilite pas la concentration", regrette-t-il.

Il faut apprendre à travailler seul rapidement, sinon on est vite dépassé ! 

 

Pas d'équivalent en dehors de la fac

Plus loin, nous rencontrons Stéphanie, en licence LEA (Langues Etrangères Appliquées). L'Université semble ne pas l'avoir vraiment convaincue jusque là. D'ailleurs, lorsqu'on lui demande pourquoi elle a opté pour une licence, elle répond franchement : "Par élimination ! Pour faire des langues, c’est ce qu'il y a de mieux car il y plus d’heures de langues que dans les BTS et DUT. Je n'ai pas trouvé d'équivalent en dehors de la licence !". Stéphanie aimerait devenir interprète. Lorsqu'on lui demande ce qu'elle pense de la réforme proposée par Geneviève Fioraso, elle se montre plutôt favorable. "Je ne suis pas vraiment au courant de cela, mais je pense que ça peut être une bonne idée. Je suis satisfaite des cours, mais j’ai peur que ce ne soit pas suffisant comme formation. Ils la compliquent beaucoup pour rien !".

Le secrétariat nous envoie chercher un papier quelque part puis finalement, il faut aller ailleurs...

 

L'organisation : le gros point faible

En discutant, difficile de trouver des étudiants qui sont pleinement satisfaits de l'université. Lorsqu'on leur demande quels sont les points forts de la fac selon eux, ils ont un rire gêné et ne savent pas vraiment quoi dire. Stella et Frederika, étudiantes allemandes en Erasmus, ont pourtant l'air contentes de leur formation : "Durant les cours, nous avons beaucoup d'études de cas, ce qui n'est pas le cas en Allemagne. C'est très intéressant.

En revanche, lorsqu'on demande aux étudiants de nous donner un point faible, une seule et même réponse fuse : l'organisation. "Le secrétariat nous envoie chercher un papier quelque part puis en fait, il faut aller ailleurs." se plaint Lilith. "Les salles sont régulièrement modifiées à la dernière minute" ajoute Stéphanie. De leur côté, Stella et Frederika regrettent : "Les dates d'examen sont annoncées trop tard... Cette année, nous n'avons pas pu rentrer chez nous pour les fêtes car nous n'avons obtenu le calendrier que 15 jours avant les vacances. Le prix des billets était devenu trop élevé."

➜ Voir le dossier : Retrouvez tous nos reportages sur digiSchool !