Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Imaginons le campus du futur

Imaginons le campus du futur

A quoi pourraient ressembler les cours de l’université du futur ? Comment les campus seront-ils organisés ? Dans cet article, nous vous proposons quelques réponses à travers l’histoire de Marcus, un collégien qui imagine à quoi ressembleront ses futures études. Marcus n’existe pas, mais les exemples qu’il donne sont bien réels. On vous invite à rêver en sa compagnie !

03 Janvier 2018 à 17h43 | | 0 avis

Imaginons le campus du futur

Un enfant lève la main. Il pense avoir l’idée du siècle : il est pressé de la partager avec son professeur. Peut-être a-t-il raison, peut-être est-il à l’avant-garde de son temps. D’ailleurs, il fera rêver un instant ses camarades de classe. Il a douze ans : Marcus est un enfant rêveur. Il aime s’évader dans ses pensées, fuyant son existence avec passion. Il adore discuter durant des heures et refaire le monde avec ses proches. Il s’inscrit dans la réalité à sa manière, mais non de la manière habituelle. On le pense naïf et idéaliste, lui se pense simplement dans la justesse la plus honnête. Alors, quand son professeur l’interroge sur sa manière d’envisager le campus du futur, lui se lève, avance au tableau, et s’élance, le regard ailleurs, dans la description de ses propres rêves.

➜ Le début du futur : L'espace numérique de travail

 

Des universités où l’on pense écolo avec économie

« Il en existe déjà » entame le jeune homme avec fougue, « Regardez Singapour, le NTU ». Et pour cause, Marcus n’a pas tort. Aujourd’hui, dans ce petit pays situé à la pointe de la Malaisie, un campus écolo : un EcoCampus qui ambitionne de réduire de 35 % sa consommation en eau et en énergie. « Plus tard, les universités seront entièrement écologiques. Il faudra bien, avec la disparition de la couche d’ozone, si les hommes veulent survivre… il faudra bien s’adapter. » Mais ce n’est pas tout, selon lui, il sera indispensable de repenser le modèle économique global : « Sans doute, en investissant dans l’intelligence artificielle. Il suffira d’investir dans la machine une fois, et celle-ci finira par se développer elle-même ».

L’idée n’est pas si bête : l’espèce humaine fait du troc depuis toujours. Ainsi, les machines ne remplaceront pas nos métiers : elles les feront évoluer, puis elles évolueront elles-mêmes. « Et c’est pourquoi, explique Marcus, les robots vont nous sauver des crises économiques, et nous aider à inventer le campus de demain : elles nous aideront à améliorer l’éducation. Par exemple, l’université catholique de Lille propose des salles au sein desquelles il est possible d’écrire sur les murs, afin de développer ses idées. Nous pourrons donc partager nos idées en réalité augmentée. Pourquoi pas ? Avec les robots… » Ainsi, il évoque la manière dont nous envisagerons, avec l’intelligence artificielle, d’autres types de formations : « Peut-être plus didactiques, mais en tout cas, plus économique ».

➜ Tout savoir sur l'université d'aujourd'hui : Université

 

Espaces de réflexion, open space et laboratoires

« Comme dans le Rolex learning center en Suisse, un laboratoire-bibliothèque destiné à tout le monde, mais particulièrement aux étudiants, les campus du futur seront consacrés à un apprentissage d’un nouveau genre : la réflexion mutuelle. » Avec l’évolution des technologies, il y aura de moins en moins de métiers manuels. Dès lors, les jeunes seront amenés à penser en groupe, dans des espaces de réflexion. « Mais comme tout va de plus en plus vite, il faudra s’adapter : nous aussi aller de plus en plus vite. » Penser, tester dans des laboratoires, et mettre en pratique dans des open space : voici comment Marcus voit l’avenir.

En revanche, au niveau de l’esthétique des bâtiments, il n’a aucune idée : « La mode nous devance toujours. Regardez Star Wars, les jedis sont déjà old school aujourd’hui ». Une pointe d’ironie, et le jeune homme termine sa litanie. Il se rassoit après avoir été applaudi par ses camarades. Même s’ils oublieront vite ce qu’il a dit, même s’ils n’y repenseront pas beaucoup, il a semé la graine du rêve. Et plus tard, quand les campus du futur pousseront comme des mouches, peut-être songeront-ils à nouveau à lui. Peut-être avoueront-ils que leur ancien copain de classe n’avait finalement pas tort.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis