Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les femmes et les métiers : où est leur place ?

Les femmes et les métiers : où est leur place ?

2018 annonce une nouvelle année, mais aussi de nouvelles vagues de recrutement. Et si les perspectives d’embauche sont prometteuses, les femmes manquent encore à l’appel dans de nombreux secteurs. 

Publié le 14 Mars 2018 à 09h30 | | 0 avis

Les femmes et les métiers : où est leur place ?

C’est le CIDJ qui s’est penché sur la question. Il recense 87 familles de métiers, dont seulement 13 d’entre elles sont considérées comme mixtes. La mixité relève d’une proportion d’hommes et de femmes entre 40 et 60%. Ainsi, 17% des métiers sont dits « mixtes » selon le CIDJ.

 

Les métiers geeks, manuels, scientifiques vs les femmes 

C’est bien connu, les femmes ne sont pas faites pour être « geeks ». Un cliché qui tend peu à peu à se rompre, même si la part des femmes dans le numérique est encore mineure. Selon Pôle Emploi, cité dans un article des Échos Start, elles représentent à peine 30% des effectifs. Pourtant, ce secteur propose 190 000 postes, entre 2012 à 2022, et un plan mixité a même été lancé l’année dernière.

Le BTP, quant à lui, est loin d’être un secteur plus mixte. Les femmes n’y représentent que 12% des effectifs. Mais la mixité dans ce domaine a tendance à augmenter et surtout, 32% des cadres sont des femmes.

De la même façon, le secteur de la recherche et du développement peine à recruter des femmes, qui ne représentent que 30% du personnel. 22% dans le privé, 40% dans le public.

Ce qui peut surprendre, en revanche, c’est la part des femmes dans le commerce. Ni trop girly, ni trop viril, le métier de commercial pourrait être perçu comme naturellement neutre. Les femmes sont plus facilement recrutées à la sortie des grandes écoles de commerce, mais ne sont pas encore majoritaires.

➜ À voir aussi : Combattre les clichés pour la mixité des métiers

 

Une majorité de femmes dans les métiers les plus « précaires »

Heureusement, les femmes sont majoritaires dans certains secteurs. Trop beau pour être vrai ? En effet, les métiers dits « féminins » sont les moins qualifiés. Près de 100% des effectifs des secteurs de la santé et des services à la personne sont des femmes. 66% des employés dans le secteur du nettoyage sont des femmes, mais celles-ci ne représentent que 33% des cadres.

Quant à l’hôtellerie et la restauration, elles représentent 90% des employés d’étage et de réception et seulement un tiers des cadres.

Autre indice de précarité : le travail à temps partiel, qui concerne 30% des femmes et uniquement 8% des hommes.

 

La domination féminine dans l’enseignement et la santé

Mais tout espoir n’est pas perdu pour les femmes, puisque, selon un article du Monde, elles représentent notamment 84% des professeurs des écoles. Elles sont 59% dans le secondaire, mais 39% dans l’enseignement supérieur… Plus le niveau d’enseignement augmente, plus les femmes sont minoritaires. Dommage.

Dans le secteur de la santé, elles représentent 8 infirmiers sur 10 et 1 médecin sur 2 ! Selon le CIDJ, elles devraient y être majoritaires à partir de 2021. Le secteur est d’ailleurs en pleine féminisation, puisque les femmes représentent près de deux tiers des nouveaux médecins.

 

La raison de ces inégalités remonte notamment à l’adolescence : les stéréotypes autour des métiers dits « féminins » et de ceux dits « masculins » privent les jeunes de s’orienter librement là où ils le souhaitent. À venir, plus de tolérance pour plus de mixité ?

➜ Voir le dossier : Université

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis