Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Comment fonctionne l'université française ?

Comment fonctionne l'université française ?

L’université française apparaît parfois comme quelque chose de trop gros et de trop complexe, surtout si l’on est lycéen ou étudiant étranger. Pourtant, son fonctionnement est plus simple qu’il en a l’air ! On vous explique…

Publié le 01 Mars 2017 à 11h25 | | 1 avis

Comment fonctionne l'université française ?

Ce qui rend l’université particulière

La première particularité de l’université est son accessibilité : toute personne ayant obtenue son baccalauréat peut y accéder, et il n’y a, dans la grande majorité des cas, pas de "numerus clausus", c’est-à-dire de nombre maximum d’étudiants que l’on peut inscrire en première année. La question revient cependant souvent dans les débats. Ensuite, l’université est un établissement public, elle possède donc les frais d’inscriptions les plus bas possibles parmi les établissements supérieurs potentiellement accessibles.

Mais la grande caractéristique de l’université reste ses liens étroits avec le monde de la recherche : la plupart des professeurs que vous pouvez avoir là-bas sont donc des enseignants-chercheurs, qui travaillent sur leurs propres spécialités en même temps qu’ils donnent des cours. L’inconvénient, c’est que certains sont plus chercheurs qu’enseignants, et manquent parfois de pédagogie, mais l’avantage, c’est qu’ils sont passionnés par leur matière et pourront vous soutenir dans vos propres recherches plus tard. C’est notamment ce qui permet l’existence des "laboratoires de recherches", où travaillent ensemble des professeurs et des étudiants, parfois même de plusieurs disciplines différentes.

L’université est aussi le seul établissement habilité à former certains corps de métier, notamment :

  • Les enseignants
  • Les métiers du droit
  • Les métiers de la santé

➜ À lire : Reportage : ils ont choisi la fac, pourquoi ?

 

Le système L.M.D de l’université

C’est souvent le symbole de l’université, les trois diplômes qu’elle délivre le plus, aux normes européennes et donc reconnus à l’étranger : la Licence, le Master et le Doctorat. Ce sont tous des diplômes spécialisés, bien qu’il soit possible de faire des double licences et même des doubles masters pour ceux qui auraient l’impression de se limiter en ne se concentrant que sur un domaine (et qui sont prêts à fournir le travail nécessaire). Ces diplômes se divisent de trois manières différentes :

  • Pour le temps : on compte en semestre, avec deux semestre pour faire une année
  • Pour les cours : on compte en unité d’enseignement (UE), et chaque diplôme nécessite des UE obligatoires et optionnelles, qu’il est possible de transférer si l’on change de parcours ou d’université
  • Pour les points : on compte en crédits européens (ECTS), où chaque UE donne des points qui s’additionnent pour donner une valeur au diplôme (il faut généralement obtenir 30 ECTS par semestre et une licence en vaut donc 180)

La Licence s’obtient au bout de trois ans d’études et, même si elle est concentrée sur un domaine, elle reste plus générale que le Master et le Doctorat, en permettant d’avoir une vision globale du domaine choisi (par exemple, les licences d’histoires abordent beaucoup de périodes différentes, c’est via vos options et plus tard, à partir du Master, que vous pourrez vraiment vous spécialiser). Le Master nécessite deux ans de plus après la Licence, est plus spécialisé et se termine avec un mémoire à rédiger et présenter pour valider son diplôme. Enfin, le Doctorat nécessite encore trois années supplémentaires, pour être finalement un Bac+8, et demande une thèse qui sera écrite tout au long des trois ans sur un thème très spécialisé.

 

Les autres diplômes délivrés à l’université

Cependant, le système L.M.D n’est pas le seul présent à l’université : il existe également des formations plus spécifiques ou plus professionnelles, dont voici quelques exemples (ce n’est pas une liste exhaustive) :

  • Le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) : il nécessite deux ans, vise le plus souvent à intégrer le marché du travail ensuite et est enseigné dans un IUT (Institut Universitaire de Technologie)
  • La licence professionnelle (3 ans) et le master professionnel (2 ans après une licence ou une licence professionnelle
  • Le magistère : une formation professionnalisante en 5 ans
  • La préparation à certains concours (notamment ceux de la fonction publique)
  • Les formations de la santé (qui peuvent aller jusqu’à Bac+11 !)

➜ À voir aussi : 3 conseils pour réussir sa première année à l'université

 

Comment réussir son année à la fac ?

La principale qualité qu’il faut avoir ou apprendre très vite pour réussir ses études à l’université, c’est l’autonomie. Contrairement à de nombreuses formations après le bac, vous êtes beaucoup moins encadré à l’université, où vous devrez prendre des notes et trouver votre rythme de travail pour réviser régulièrement jusqu’aux partiels de fin de semestre. De la même manière, il y a de nombreuses aides ou activités possibles en université, mais c’est à vous de vous débrouiller pour les trouver : considérez que la règle d’or de l’université, c’est qu’il faut aller chercher l’information soi-même !

Les avis sur cet article
Amundi Tenue de Comptes - Entreprise

20 / 20

Lexa.nl - Google+
Par

Amundi Tenue de Comptes - Entreprise

- le 11 Mai 20h44
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis