Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Licence professionnelle / bachelor : différenc...

Licence professionnelle / bachelor : différences et points communs

La licence professionnelle et le bachelor sont toutes les deux des formations délivrant un diplôme de niveau bac+3. Elles ont l'une comme l'autre vocation à être professionnalisantes puisque les enseignements sont assurés en partie par des professionnels et que des périodes de stage sont intégrées au cursus. Mais alors comment choisir entre une licence professionnelle et un bachelor ? On vous explique les différences (et les points communs).

Publié le 23 Septembre 2019 à 13h44 | | 0 avis

Licence professionnelle / bachelor : différences et points communs

Comment s'y retrouver dans l'offre de formations ?

Tu peux trouver des licences professionnelles dans presque tous les secteurs d'activité : le commerce, le marketing, l'immobilier, le multimédia, la biologie, le droit, le sport, le tourisme, la logistique, le bâtiment, le sanitaire et social, etc. Le panel de formations et de spécialisations est très large.
Les programmes de bachelor sont historiquement tournés vers les enseignements d'écoles de commerce : management, marketing, finance, international, etc. Avec la diversité des nouveaux programmes bachelors mis en place dans les écoles privées, l'offre de formation s'élargit notamment à l'art, au tourisme, à l'hôtellerie, au sport ou encore au luxe et la mode.

L’admission

L’accès en licence professionnelle se fait obligatoirement avec un bac+2. Par exemple après une L2, un BTS ou un DUT qui t’auront fait valider 120 crédits ECTS. Cette formation est suivie en un an, à l’université, en IAE (Institut d'Administration des Entreprises) ou en IUT (Institut Universitaire de Technologie), donc en établissement public.

Le bachelor quant à lui est proposé par les écoles privées ou les écoles consulaires (dépendantes des chambres de commerce). Certains programmes sont accessibles en cursus de 3 ou 4 ans post bac en admission sur dossier (tu passes donc en direct auprès de l’école). Pour d’autres, il est nécessaire de passer par un concours d’entrée : SESAME, ECRICOME, PASS, Passerelle Bachelor, ECG pour les écoles de commerce par exemple. Il est également possible d’intégrer un bachelor à bac+1 ou bac+2 par admission parallèle. Dans les deux cas, le nombre de places par promotion est limité et les effectifs par classe sont restreints.

➜ À lire aussi : Ecole de commerce post-bac ou post-prépa quelle différences ?

 

Focus sur la professionnalisation … et l’international

A la différence d’une licence universitaire dont les enseignements sont plutôt académiques, la licence professionnelle et le bachelor te préparent à intégrer le marché du travail, avec un savoir-faire opérationnel et une spécialisation métier, ce qui est très apprécié des recruteurs.
Les programmes sont d’ailleurs co-construits avec les branches professionnelles et les cours sont souvent dispensés par des intervenants du monde professionnel. Tu trouveras dans ton emploi du temps des cours magistraux (CM), des travaux dirigés (TD)/ des travaux pratiques (TP), des projets tutorés et des périodes de stage de 3 mois à un semestre en entreprise.

La licence professionnelle comme le bachelor peuvent être suivis en formation initiale, comme en alternance.

S’il est possible de passer une partie de ton année de licence pro à l’étranger dans le cadre d’un programme ERASMUS+ (si l’établissement visé est partenaire du programme), cette période de formation à l’étranger est obligatoire dans le cursus bachelor, ce qui en fait un atout différenciant, et là aussi très apprécié des recruteurs dans certains domaines (marketing, commerce, distribution, hôtellerie, art). 
Les candidats intégrant un programme bachelor dès la première année auront aussi des temps d’immersion en entreprise en première et deuxième année.
Des expériences extrêmement valorisantes sur un CV au moment de trouver son premier contrat ou une alternance.

➜ Le savais-tu ? : Erasmus + : tout sur le programme de mobilité et les bourses

 

Grade, certification RNCP : quelle reconnaissance du diplôme ?

La Licence professionnelle est un diplôme national reconnu par l’Etat et qui délivre le grade le Licence. Une reconnaissance académique qui inscrit de fait la licence professionnelle au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) qui atteste des compétences attendues par une branche professionnelle.

Du coté des bachelors, c’est un peu plus compliqué car le grade de licence n'est pas attribué. Le bachelor est délivré par l’école et la notoriété de celle-ci légitime sa reconnaissance. Si de plus en plus de bachelors sont certifiés RNCP niveau II (équivalement à la Licence) certains bénéficient de labels attestant de la qualité des programmes proposés : « visé par l’Etat », « Bachelor des CCI ». Renseigne-toi donc bien auprès de l’établissement que tu vises. 

Si ces deux formations sont conçues pour préparer les étudiants à une insertion opérationnelle et rapide dans le monde du travail, la poursuite d’études post-licence et post-bachelor est tout à fait possible dans les deux cas.

Le paysage de l'enseignement supérieur bouge et la reconnaissance des diplômes, et notamment du bachelor, fait actuellement l'objet d'une concertation. A l'étude, et comme l'avait rappelé Frédérique Vidal en juillet dernier, l'attribution du grade de licence à des programmes bachelors répondant à un cahier des charges précis, et la possibilité pour les universités de s'approprier l'appellation "bachelor" pour certaines formations, dans un but de visibilité internationale. Les premiers résultats de cette consertation sont attendus en octobre 2019.

➜ Actu à suivre : Le bachelor pourrait-il obtenir le grade de licence ?

 

Les frais de scolarité

C’est le dernier point très différenciant entre les deux diplômes. Les licences professionnelles étant dispensées dans des établissements publics, les frais d'inscription sont de 170€ (pour l'année 2019/2020). Tu devras en plus t’acquitter de ta CVEC lors de ton inscription (91€ si tu es non-boursier).

Pour un cursus bachelor, il faudra compter entre 3 000€ et 9 000€ l’année. Voilà pourquoi de nombreux programmes Bachelor sont proposés en alternance.

A toi de voir quels critères semblent les plus importants dans ton choix (coût de scolarité, reconnaissance du diplôme ou expériences à l’étranger). Tu peux aussi échanger avec des anciens étudiants ou te rendre aux journées portes ouvertes des campus et universités, pour t’imprégner de l’ambiance des lieux et en savoir plus sur les enseignements, les accompagnements proposés, qui sont aussi des critères importants dans son choix d’établissement.