Les dossiers du mois :

Parcoursup 2020

Calendrier, formations, nouveautés, méthodo, conseils !

➜  Toutes les clés

 

Réforme du bac 

Nouvelles matières, nouvelles modalités d'évaluation, actualités 

➜  Tout sur le Bac 2021

 

Rapport de Stage

Méthodologie étape par étape et exemples  :

➜ Voir le dossier

 

 

#BAC 2020 : Les réponses aux questions les plus posées

 

 

 

étudier à l'étranger

 

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

 

 

Résultats du bac 2020 : un défi pour les univ...

Résultats du bac 2020 : un défi pour les universités à la rentrée

Le taux de réussite exceptionnel du bac cette année a des conséquences directes sur l’enseignement supérieur. En effet, un nombre record d’étudiants est attendu dans  l'enseignement supérieur. Une perspective qui alarme la Conférences des présidents d’universités (CPU), dont les établissements sont déjà en sureffectif.

Publié le 10 Juillet 2020 à 10h09 | | 0 avis

Résultats du bac 2020 : un défi pour les universités à la rentrée

Cette année voit environ 657 000 bacheliers obtenir leur diplôme, soit près de 100 000 de plus que l’an dernier avant les rattrapages. Ce record est inédit dans l’histoire du diplôme. « Ce taux de réussite et le volume de futurs étudiants qu’il implique est un défi pour l’ensemble du système français d’enseignement supérieur, public, privé, sélectif et non sélectif, en formation initiale classique ou en apprentissage, porté par les universités, les écoles, les lycées avec les classes préparatoires et les BTS. » C’est sur ce constat que débute le communiqué de la Conférence des présidents d’universités (CPU) publié le 8 juillet. Et ces formations dépendant d’autres ministères, en plus de celui de l’Enseignement supérieur : « Chacun, sans exception, devra prendre sa part », avertit la CPU.

➜ À voir aussi : Quelles conséquences auront les résultats records du bac 2020 ?

 

Bac 2020 : la CPU alerte le gouvernement sur « l’extrême urgence de la situation »

C’est en réaction à « l’afflux d’étudiants et face aux inquiétudes liées à l’insertion professionnelle des jeunes » que la CPU a publié un communiqué pour mettre en garde le gouvernement au lendemain des résultats du bac. « La CPU alerte l’ensemble du gouvernement sur l’extrême urgence de la situation et la nécessité impérieuse d’un effort de tous, pour pouvoir accueillir un maximum d’étudiants à tous les niveaux dans les formations des établissements d’enseignement supérieur. On ne règlera pas cette situation au niveau académique : une prise de conscience au sommet de l’Etat et une réunion d’urgence, sous l’égide du Premier ministre, avec tous les acteurs concernés, s’imposent. »

La CPU déclare les universités prêtes à assumer leur rôle dans cette situation inédite. Mais elle tire la sonnette d’alarme : « notre système, dans son ensemble, n’est pas prête à accueillir cet afflux soudain de nouveaux étudiants ». Elle pointe notamment du doigt un « sous-financement chronique et historique » de l’enseignement supérieur.

La rentrée 2020 comporte donc de nouveaux enjeux : celles des capacités d’accueil des bâtiments, du nombre d’équipements, des logements étudiants et des moyens humains et financiers. « La numérisation ou l’hybridation des formations, particulièrement consommatrices de ressources humaines et financières, ne pourront constituer une juste réponse », poursuit la CPU. L’enseignement à distance, beaucoup utilisé dans pendant le confinement, ne pourra donc pas être une solution durable face au nombre exceptionnel de nouveaux étudiants.

La CPU demande donc une « mobilisation générale », qui permettrait à chaque étudiant de trouver la formation qui lui convient. La rentrée 2020 s’annonce mouvementée.

➜ Voir la rubrique : Université : toutes les infos/a>