Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'année de césure : pour qui, pourquoi, comment

L'année de césure : pour qui, pourquoi, comment

Tu souhaites faire un break dans tes études pour partir à l’étranger apprendre une langue, tenter l’entreprenariat, faire un stage pour enrichir ton expérience professionnelle, faire le point sur tes envies pour l’avenir ou t’engager dans une mission de volontariat ? Et bien c’est possible, et en plus tu peux garder ton statut étudiant. On t’explique ici le mode d’emploi de cette année pas comme les autres.

Publié le 04 Avril 2019 à 15h47 | | 0 avis

L'année de césure : pour qui, pourquoi, comment

Pour la définir, l’année de césure, aussi appelée année sabbatique ou gap year, est une période de 6 à 12 mois durant laquelle tu peux interrompre temporairement tes études supérieures pour réaliser un projet personnel ou professionnel.
Si tu as décroché ton bac ou que tu es déjà inscrit dans un cursus de formation supérieure, tu peux en faire la demande.

 

Comment demander une année de césure ?

  • Tu es bachelier ou étudiant en réorientation (1ère année), la demande se fait depuis 2019 au moment de la saisie des vœux sur Parcoursup. Tu renseignes l’onglet "Année de césure", en précisant bien les motivations de ton projet et ce que cette année t’apporteras pour la suite de ton cursus.
  • Tu es étudiant, la demande se fait directement auprès de ton université ou de ton établissement. Tu déposes également un projet motivé, décrivant la nature et les objectifs de ton projet.

Dans les deux cas, c’est le président d’université ou le directeur d’établissement, qui accepte ou non ta demande, après ton inscription administrative. Il faut donc bien préparer et argumenter ta demande.

Conseil : les journée portes ouvertes sont un moment idéal pour aller rencontrer les établissements et parler de votre projet d’année de césure, en savoir plus sur les modalités pratiques.

Si ta demande est acceptée, une convention est signée entre ton établissement et toi, garantissant ta réintégration ou ta réinscription à l’issue de la période de césure.

 

➜ À voir aussi : Parcoursup 2019 : Tuto #1 - Année de césure

 

Combien de temps dure une année de césure ?

La durée d’une année de césure ne peut être inférieure à celle d'un semestre universitaire, ni supérieure à deux semestres consécutifs : donc 6 mois minimum et 12 mois maximum ; et elle doit débuter en même temps qu’un semestre (septembre ou mars).

Sache que chaque cycle de formation (Licence / Master / Doctorat) t’ouvre droit à une nouvelle période de césure. Il est donc possible d’en effectuer plusieurs durant ton cursus si tu suis plusieurs cycles. Le tout étant d’avoir validé ton admission en année supérieure et d’avoir l’accord de ton futur établissement pour l’année de césure.

→ Par exemple tu peux demander une année de césure entre le bac et ta 1ère année d’études (sous réserve d’avoir été admis dans un établissement d’enseignement supérieur).
Tu peux aussi faire une demande pour partir entre ta L3 et ton M1, sous réserve d’avoir validé ta L3, et que l’université dans laquelle tu es admis en M1 donne son accord pour ta césure.

 

Tu conserves ton statut étudiant 

La période de césure étant encadrée par ton établissement d’enseignement supérieur, tu conserves ton statut d’étudiant durant toute la période ainsi que ta couverture maladie étudiante, à condition de bien t’acquitter de la cotisation au régime d’assurance maladie étudiant et de remplir les conditions requises (notamment d’âge).

En fonction de ton projet et sur décision de ton établissement, tu pourras aussi conserver ta bourse sur critères sociaux si tu en bénéficies, et même ton logement si tu ne le quitte pas (selon conditions).

 

➜ À lire aussi : 5 bonnes raisons de faire une Gap Year à l'étranger après le Bac