Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Rentrée décalée à l'ESDES : dans les coulis...

Rentrée décalée à l'ESDES : dans les coulisses du « Fast-Track »

REPORTAGE - A quoi ressemble la vie d’un(e) étudiant(e) en rentrée décalée dans une business school ? Sur le campus de l’ESDES, qui pratique les secondes rentrées depuis trois ans, nous avons rencontré Mathilde, passée par le dispositif « Fast-Track », et Marie-France Vernier, directrice des études. Elles reviennent toutes deux sur les atouts de la formule et les ingrédients d’une réorientation réussie.

Publié le 12 Décembre 2018 à 17h51 | | 0 avis

Rentrée décalée à l'ESDES : dans les coulisses du « Fast-Track »

Difficile de ne pas se perdre la première fois qu’on entre dans le bâtiment qui abrite l’ESDES. L’école de commerce est intégrée à l’UCLY (Université Catholique de Lyon). Dans cet espace où de grandes baies vitrées se marient avec des pierres anciennes, une nouvelle promotion va bientôt arriver en « Fast-Track ». Ce dispositif de rentrée décalée permet à des étudiants d’être accueillis en première année du Programme Grande Ecole après une réorientation. Le principe : condenser les premier et second semestres d’études entre février et juillet. Un programme intensif, exigeant, mais gratifiant.

 

Petite promo et rythme intense

« J’ai commencé mes études à l’ESTRI, une école de traduction, confie Mathilde, 19 ans, aujourd’hui en deuxième année de Programme Grande Ecole à l’ESDES. Mais je me suis rendue compte que j’avais besoin d’une filière plus généraliste. J’ai décidé de rejoindre le Fast-Track. Il me suffisait de changer de bâtiment puisque l’école est aussi sur le campus de l’UCLY ! » Mathilde a toutefois d’abord dû passer par la case concours, avec son lot d’épreuves écrites (anglais, synthèse, culture générale, raisonnement logique et mathématiques) puis « un oral d’anglais de type bac et un entretien de motivation ».

Elle a fait sa rentrée dans la business school lyonnaise le 14 février 2018, avec une promotion d’une dizaine d’élèves (contre une centaine pour la promo de septembre). « On était un peu les uns sur les autres », s’amuse-t-elle. « Les étudiants en rentrée décalée sont très motivés et ils savent pourquoi ils sont là, explique Marie-France Vernier, directrice des études et enseignante-chercheuse. Il y a une belle entente, même si selon les années, le groupe est plus ou moins soudé. » Ces troupes réduites permettent aussi de mieux appréhender une cadence de travail intense : il faut rattraper tout un semestre et enchaîner sur le second en peu de temps. Le rythme est assez semblable à celui du lycée : les cours sont de 8h à 17h, cinq jours sur sept. Et de février à début juillet, il n’y a pas de vacances, excepté une semaine en avril !

 

Des étudiants bien encadrés, des professeurs proches des élèves

Le format réduit de cette année en accéléré crée également une relation différente entre élèves et professeurs. « Ils prennent vraiment le temps d’accompagner chaque élève et de nous expliquer les choses, raconte Mathilde. Ce qui nous fait gagner du temps sur le travail à la maison ! » « Pour un professeur, l’expérience du Fast-Track est vraiment plus riche », confirme Marie-France Vernier. Les enseignants sont effectivement en mesure d’identifier chaque élève, de s’adapter à eux et de mieux les guider. « Le contact est plus humain », précise la professeure. Et ça marche, puisque les étudiants sont heureux d’être là et veulent approfondir les cours. Les enseignants, de leur côté, peuvent les accompagner en connaissant leur histoire et les aider à réfléchir sur leur future formation.

Cependant, même si les élèves sont plus encadrés, ils doivent éviter de tomber dans certains pièges. Pour Marie-France Vernier, l’organisation est le principal obstacle. « Si vous avez des difficultés à gérer votre temps de travail, il faut en parler à vos proches », indique-t-elle. Avant d’ajouter malicieusement : « Pour réussir la rentrée décalée, il faut prendre soin de soi et bien manger ! Et, bien entendu, ne pas sortir tous les soirs… »

Quant à Mathilde, désormais en deuxième année, elle dit ne pas regretter son choix : « C’est une formation généraliste qui nous fait tout découvrir. Elle donne envie de tout tester, même si j’ai désormais une affinité avec le marketing. »

➜ Voir la rubrique : Toutes les infos sur la rentrée décalée

 

Envie de rejoindre l’ESDES en rentrée décalée ?

Nombre de places : 30 pour la promotion Fast-Track 
Cursus accessibles : au terme du Fast-Track, les élèves entrent en 2ème année du Programme Grande Ecole de l’ESDES.
Modalités d’admission : le concours d’entrée se compose d’épreuves écrites (synthèse, ouverture culturelle, raisonnement logique et mathématique, anglais) et d’oraux (motivation et anglais). Plus d'informations ici.
Calendrier : clôture des inscriptions au Fast-Track le 24 janvier 2019. Epreuves écrites le 28 janvier 2019, résultats admissibilité le 4 février 2019 et épreuves orales le 6 février 2019. Résultats d’admission le 8 février 2019. Inscriptions les 11 et 12 février 2019. Rentrée en Fast-Track le 13 février 2019. Nota : les élèves commencent un stage en entreprise début juillet à la fin des cours du Fast-Track, et font leur rentrée en deuxième année de PGE en septembre.
Frais de scolarité : le prix du concours est de 180 €, les frais de scolarité annuels s’élèvent à 9480 €
Contacts : le service Admission en 1ère année via concours@esdes.fr, Charlotte Roberjot au 04 26 84 52 32.