Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La « Piscine » à Sup de Création : une plon...

La « Piscine » à Sup de Création : une plongée de 5 semaines dans le design digital

Si tu as envie d’une formation accélérée en Design digital, Ux/Ui, pour te réorienter en cours d’année, la « piscine » de Sup de Création est peut-être faite pour toi. Accessible dès bac+2, cette rentrée décalée de cinq semaines te permet de valider un bac+3 avant de poursuivre tes études… ou de chercher un emploi.

Publié le 03 Janvier 2019 à 14h53 | | 0 avis

La « Piscine » à Sup de Création : une plongée de 5 semaines dans le design digital

Trois par an, c’est le nombre de « piscines » qu’organise Sup de Création dans le domaine du Design digital : une en octobre, l’autre en janvier, la dernière en juin. L’objectif ? Pouvoir se former en cinq semaines au développement web, au marketing digital, à la méthodologie commerciale, à l’Ui (User interface) Design et à la PAO. Un dispositif pensé pour les étudiants en quête d’une nouvelle voie, ou les jeunes professionnels qui veulent se réorienter. Explications avec Julien Marand, responsable du Développement et des Admissions.

 

Pourquoi pratiquer une « piscine » en janvier ? Qu’apportent les profils de jeunes en réorientation professionnelle à votre promo ?

Pour nous, les profils en réorientation sont intéressants. C’est difficile de choisir un projet de vie à 18 ans. Beaucoup d’étudiants changent d’orientation au bout d’une ou deux années d’études. La piscine de Sup de Création propose une remise à niveau digitale, pour les néophytes. Ils y apprennent les bases du code.

Quelles sont les bonnes raisons de rejoindre un tel dispositif ?

L’environnement est professionnel : les étudiants ont l’occasion de travailler avec des développeurs. Ils apprennent comment fonctionne un site, et les mécanismes à connaître.

La piscine est un dispositif plutôt intense. Y a-t-il un profil type d’étudiant ?

Comment s’assurer qu’on est fait pour ça ? La piscine est intense, oui, mais les horaires ne sont pas trop lourds. Les cours se déroulent de 9h à 17h30 (avec une pause de 45 minutes à midi), du lundi au vendredi, pendant cinq semaines. Le profil type, c’est celui d’un étudiant à bac+2. Il peut avoir fait n’importe quelle filière, droit ou lettres ! L’important, c’est qu’il ait une appétence pour le digital et qu’il soit passionné par la création.

Comment testez-vous la motivation des nouvelles recrues ? Comment peut-on avoir des chances de vous rejoindre ?

Il y a un dossier ou un book à faire. L’étudiant doit y présenter entre sept et quinze projets : de la photo, des vidéos, des dessins… L’objectif, c’est qu’il montre ses capacités créatives. Il peut s’agir de ses compétences en Photoshop, d’une petite application qu’il a créée… Dans tous les cas, il ne faut pas amener un projet avec lequel on n’est pas à l’aise, comme un dessin fait en 3e et sur lequel on aurait peu de choses à dire. Nous posons aussi des questions sur la création digitale, afin de tester leurs connaissances, y compris sur les métiers du secteur. Il faut que l’étudiant se renseigne bien sur les cours de l’école. L’entretien dure 40 minutes et se présente vraiment comme une discussion.

Comment se passe la scolarité au sein de la piscine ? Est-ce que les étudiants sont intégrés à la promotion présente depuis septembre ?

La piscine est un programme destiné à ce que les étudiants se spécialisent ensuite dans le master de leur choix. Donc ils ne sont jamais amenés à partager des cours avec la promotion présente depuis le début de l’année. Cependant, l’école compte 150 élèves en tout. Quand 20 nouveaux arrivent pour la piscine, ils ne passent pas inaperçus et des noms sont rapidement mis sur les visages !

Qu’en est-il de la poursuite d’études et de l’insertion des élèves ?

Les étudiants qui sortent de la piscine peuvent se spécialiser dans un des masters proposés par les écoles du réseau Inseec, puisque Sup de Création en fait partie. Ils peuvent également choisir d’intégrer la 4e année de Sup de Création, en Art Direction & Creative Makers. D’autres choisissent de se lancer sur le marché du travail. Etant donné que la piscine ne dure que cinq semaines, ils évitent le rush de juillet pour la recherche d’emploi et peuvent s’y mettre plus tôt.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui hésiterait à tenter la piscine ?

C’est un programme qui peut faire un peu peur au niveau de l’apprentissage du code. Mais les compétences en digital sont importantes et recherchées sur le marché. C’est un domaine dans lequel on peut se faire vraiment plaisir ! Si j’avais un conseil, ce serait : allez-y, et n’ayez pas peur.

La « piscine » à Sup de Création en 1 coup d’œil

Nombre de places : 15 pour celle qui démarre en janvier 2019.
Cursus accessibles après la piscine : les masters de l’INSEEC ou le Master 1 Art Direction & Creative Makers chez Sup de Création.
Modalités d’admission : bac+2 validé, dossier à remplir sur Internet, puis entretien avec les professeurs de Sup de Création si le dossier est sélectionné. 
Calendrier : début des cours le 07 janvier, dernier jour le 08 février.
Frais de scolarité : 950 euros, le prix d’une année « normale » chez Sup de Création étant de 7450 euros.
Contact : Julien Marand, responsable du Développement et des Admissions, au 01 40 38 76 84 ou en écrivant jmarand@inseec.com.

➜ Voir la rubrique : Toutes les infos sur la rentrée décalée