Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

« J'ai pu me réorienter sans perdre de temps ...

« J'ai pu me réorienter sans perdre de temps », témoigne Romane

TEMOIGNAGE - Romane Mary a 19 ans et est actuellement en deuxième année à l'IPAG Business School à Paris. Après avoir quitté la fac, elle a pu intégrer cette école de commerce grâce à la seconde rentrée. Elle nous raconte son histoire dans une interview.

Publié le 09 Décembre 2016 à 16h25 | | 0 avis

« J'ai pu me réorienter sans perdre de temps », témoigne Romane

Je m’appelle Romane Mary, j’ai 19 ans et je suis actuellement étudiante en deuxième année à l’IPAG Business School à Paris. J’habite Neuilly-Plaisance et j’ai obtenu un bac littéraire en 2014. Durant mon temps libre, j’aime faire du sport, aller voir des expositions (art moderne), voyager et sortir avec mes amis (cinéma, soirées…).

Après le bac, j’ai commencé une licence de droit à l’université Paris Descartes. Mais au début du premier semestre de la deuxième année, j’ai décidé de me réorienter. Je voulais arrêter le droit pour intégrer une formation dans le commerce. Rapidement, je me suis tournée vers les écoles de commerce.

➜ À voir : Rentrée décalée : IPAG ouvre une session le 1er février à Nice

 

Des bancs de la fac à l'IPAG Business school

J’ai intégré l’IPAG Business School en février 2016. Après 1 an et demi à la fac, je souhaitais me réorienter pour un programme plus professionnalisant. En effet, à la fac les apprentissages sont très théoriques. La rentrée de février était donc l’opportunité d’intégrer l’IPAG Business School sans perdre une année complète.

La première année est plus intensive mais si on est réellement motivé, l’effort ne paraît pas si intense

La première année en rentrée de février est, certes, plus intensive que pour les élèves qui sont rentrés en septembre. Cependant si on est réellement motivé, l’effort ne paraît pas si intense. Il y a du travail à fournir mais il y a aussi un retour direct, notamment grâce au stage en vente qui nous permet de mettre en application les enseignements de cette première année. Il y a éventuellement un sacrifice à faire au niveau des grandes vacances. Nous n’avons eu que le mois d’août mais il vaut mieux avoir un mois de vacances en moins que d’attendre un an et de rentrer en septembre. D’autant plus que ces quelques mois assez intensifs permettent de créer des liens uniques avec les personnes de notre classe.

➜ Voir le dossier Seconde Rentrée : Réorientez-vous dès Février 2017

 

Bilan 100% positif pour cette rentrée décalée

Aujourd’hui, je dirais que le bilan est plus qu’à 100% positif. J’ai pu me réorienter dans la branche qui me plaisait sans perdre de temps, rencontrer de nouvelles personnes formidables, prendre confiance en moi et grâce aux stages, aux outils mis en place par l’IPAG Business School (ex : conférence métiers), je peux dès maintenant penser sereinement à mon avenir. Les professeurs sont qualifiés et leurs cours sont intéressants, c'est un plaisir d'aller en cours tous les jours.

➜ À lire aussi : Vrai/Faux : 5 idées reçues sur la rentrée décalée

A tous les élèves qui souhaitent se réorienter en général, peu importe l’âge qu’ils ont et ce qu’ils ont fait avant, je leur dirais de se lancer. Il ne faut pas subir ses études, ce sont des années exceptionnelles qui nous attendent et ce serait dommage de ne pas les vivre à fond par peur de changer de cursus.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis