Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Christophe Boisseau, directeur délégué de l'...

Christophe Boisseau, directeur délégué de l'ESCE : « Chaque étudiant bénéficie d'un coaching spécifique »

Cette année, l’école de commerce et de management ESCE met en place la seconde rentrée. Dès janvier, les élèves qui souhaitent se réorienter pourront donc rejoindre l’international Bachelor ESCE. Au programme : un accompagnement personnalisé pour chaque élève, et des cours d’anglais intensifs. Christophe Boisseau, directeur délégué de l’ESCE, nous en dit plus sur cette grande première !

Publié le 08 Décembre 2017 à 11h37 | | 0 avis

Christophe Boisseau, directeur délégué de l'ESCE : « Chaque étudiant bénéficie d'un coaching spécifique »

Le programme de l’International Bachelor ESCE présente la particularité d’être enseigné 50% en anglais et 50% en français. Autant dire que les élèves qui arriveront en janvier pour suivre le cursus accéléré de la première année vont être plongés tout de suite dans le bain. Pas moins six heures hebdomadaires d’anglais renforcé les attendent ! Malgré un programme intense, les nouveaux arrivants seront encadrés et intégrés à une école multiculturelle, comme l’explique Christophe Boisseau.

 

Avez-vous beaucoup de demandes d’inscriptions pour cette seconde rentrée ?

Christophe Boisseau : Oui, beaucoup ! La seconde rentrée est une innovation à l’ESCE, puisque c’est la première année que nous la faisons. Le groupe que nous allons lancer aura même un nombre d’étudiants plus élevé que celui que nous avions initialement prévu, ils seront 25 à 30.

 

La rentrée décalée propose aux étudiants un condensé des cours donnés depuis septembre. Y a-t-il des différences entre les cours d’une promo « normale » et ceux donnés à la promo de la rentrée décalée ?

Il n’y a pas énormément de différences, mais c’est vrai qu’il y a une mise à niveau sur certains cours. On ne peut pas tous les reprendre tels quels. Les étudiants qui suivent la rentrée décalée ont, par exemple, six heures d’anglais par semaine. C’est intense, mais il y a une vraie remise à niveau à faire dans cette matière. Pour le reste, nous essayons de faire tenir le programme d’une première année de Bachelor en sept mois.

➜ Voir le dossier : Seconde Rentrée : se réorienter en Février 2018

 

Est-ce que vous mettez en place des procédés pour intégrer les élèves de la rentrée décalée à la promotion déjà installée depuis septembre ?

Tout à fait. D’abord, il faut savoir que chaque étudiant bénéficie d'un coaching spécifique, afin qu’il s’accroche à son nouveau projet. Il ne doit pas lui arriver la même chose que pour le précédent ! Les élèves de la promo décalée et ceux qui sont là depuis septembre sont aussi mélangés pendant les cours spécifiques. Notamment pendant le cours « Global citizenship », par exemple, qui aborde les notions des challenges propres au XXIème siècle (NdA : la culture, la géopolitique et l'éthique, entre autres).

 

Si vous aviez trois conseils à donner aux étudiants qui s’inscrivent à la rentrée décalée de l’ESCE, quels seraient-ils ?

Mon conseil principal serait de faire renaître la flamme, c’est d’abord pour ça que la seconde rentrée a été créée. Ils doivent trouver leurs repères, savoir quel métier ils veulent faire et aimer leurs études ! Il faut qu’ils aient envie de travailler et d’apprendre.