Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les signes qui montrent que tu t'es (peut-être...

Les signes qui montrent que tu t'es (peut-être) trompé d'orientation

Choisir des études qui te plaisent du premier coup n’est pas forcément évident. Peut-être que la filière dans laquelle tu as commencé à étudier ne te correspond pas, et ce n’est pas grave ! digiSchool a interrogé plusieurs étudiantes afin de savoir quels étaient les signes qui, pour elles, leur annonçaient qu'il était temps de se réorienter. 

Publié le 14 Octobre 2019 à 17h38 | | 0 avis

Les signes qui montrent que tu t'es (peut-être) trompé d'orientation

1. Tu as choisi ton orientation par défaut

Peut-être as-tu fini ton année de terminale sans avoir de projet professionnel défini. « Je ne savais pas ce que je voulais faire après le bac, admet Marine, qui a abandonné une licence de LEA alors qu'elle redoublait sa première année. Je pensais me perfectionner en langues, pour intégrer une école de commerce ensuite. » Elle s'est finalement inscrite en rentrée décalée au Bachelor de l'ISC Paris.  

Il est également possible que tu aies choisi tes études d'après les conseils de ton entourage. « Je pensais aimer l’informatique, mais je ne savais pas quelles études suivre après mon bac. Tout le monde m’a dit d’aller en prépa », explique Jeanne, qui a fait un peu plus d'un an de prépa physique-chimie, avant de se réorienter pour intégrer la Web School Factory. Si tu n’as pas choisi ton orientation par passion ou par goût, tu cours un risque plus important d'être déçu en cours d'année.

➜ À voir aussi : Pourquoi partir en année sabbatique ?

 

2. Tu n'es ni motivé, ni passionné par tes cours

« Je n’avais aucun plaisir à aller en cours de LEA », reconnaît Marine. La motivation : c'est une des clés pour savoir si ton orientation te plaît ou non. Bien sûr, même en étant dans une filière que tu apprécies, il est normal que certains cours te plaisent moins. En revanche, si tu n’es jamais motivé pour aller en cours, si tu t’ennuies à chacun d’entre eux, c’est un signe que la filière où tu es n’est sans doute pas faite pour toi.

Il est tout à fait possible que tu aies choisi une filière post-bac parce que tu étais persuadé que c’était la voie qu’il te fallait, mais que tu réalises en cours d’année que tu t’es trompé. Ce n’est pas grave, et tu ne seras pas la première personne à qui ça arrive. Justine est précisément dans ce cas. L'étudiante, qui avait toujours rêvé de monter son propre hôtel, a commencé un Bachelor Hôtellerie… avant de se rendre compte que ce n’était pas du tout pour elle. « En première année, il y avait quatre mois de cours, quatre mois de pratique et quatre mois de stage. Les cours se passaient bien, mais je me suis rendu compte que la pratique en hôtellerie n’était pas faite pour moi. Les élèves étaient mis en situation dans des restaurants et des hôtels, et il faut vraiment être passionné. Pour moi, la passion n’était pas là. » Justine, qui avait passé un bac S, s’est aperçue que les maths et la SVT lui manquaient vraiment. Résultat : elle a quitté sa formation avant de faire son stage, et a intégré une formation d’ingénieure en Biologie Industrielle à EBI (Ecole de Biologie Industrielle) à la rentrée suivante.

➜ À voir aussi : Ecoles d'ingénieurs : les nouveautés du Concours Avenir 2020

 

3. Tu ressens angoisse et fatigue au quotidien

« En première année de prépa physique-chimie, je me suis sentie larguée, raconte Jeanne. En discutant avec mes profs en fin d’année, je pensais pouvoir continuer, même si c’était fatiguant. Je pleurais à chaque fois que j’ouvrais mes cahiers. » Sonnette d’alarme ! S’il est tout à fait normal d’avoir parfois des difficultés en faisant ton travail, et s'il est évident que tes cours ne seront pas faciles tous les jours, pleurer en ouvrant tes cahiers est un sérieux avertissement. La solution dans ces cas-là ? « Il faut en parler à ses proches  », conseille Jeanne. Pour Marine, « il faut prendre le temps de réfléchir et de savoir si la filière te correspond. Si tu en as le temps et l’envie, tu peux aller voir un coach », suggère-t-elle. Une solution qui l’a aidée à se réorienter. « Il faut savoir se remettre en question et ne pas se voiler la face, conclut Justine. Pense à ta vie future ! Mieux vaut perdre un an d'études et te réorienter, plutôt qu'en perdre cinq en allant au bout d'une filière qui ne te plaît pas. »

➜ Voir la rubrique : Tout savoir sur la rentrée décalée