Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

5 conseils pour bien te préparer à la rentré...

5 conseils pour bien te préparer à la rentrée décalée

La rentrée décalée, c'est un peu le messie de tes études post-bac. Plus de fatalité si tu t'es trompé de voie : la seconde rentrée te permet de rebondir sans perdre une année. A condition de bien t'y préparer : suis nos 5 « tips » pour réussir ce deuxième round de ton orientation.

Publié le 12 Décembre 2018 à 15h25 | | 0 avis

5 conseils pour bien te préparer à la rentrée décalée

1) Prépare-toi pour le concours

Avant de penser à te préparer pour ta rentrée décalée, il faut te préparer au concours d'entrée. Parfois, les épreuves sont les mêmes que celles de grands concours, comme le concours Sesame pour l'IPAG par exemple. Sur son site, tu peux disposer, si ton inscription est confirmée, d'un accès Premium qui te donne accès à des annales, des conseils, des QCM, des webinars, etc. Le 12 janvier 2019, l'IPAG organise même une journée de préparation au concours à Paris et à Nice. Tu disposes donc de plusieurs moyens de bien t'entraîner en amont aux épreuves d'admission.

 

2) Familiarise-toi avec ta future formation

Si ce n'est pas déjà fait, informe-toi sur le cursus et l'établissement que tu vas rejoindre en rentrée décalée via son site. Connaître le programme et les attentes de ta nouvelle formation t'aidera à anticiper pour ne pas être pris au dépourvu. Avance-toi au maximum : consulte des livres ou des articles en lien avec les disciplines que tu étudieras par exemple. Tu peux aussi échanger avec des étudiants de ta future école pour qu'ils t'éclairent et te conseillent. S'informer sur la formation et l'établissement permet aussi de se projeter, concernant les stages, les débouchés ou encore les séjours à l'étranger s'il y en a.

➜ À voir aussi : Seconde rentrée : 7 élèves sur 10 ont déjà pensé à se réorienter

 

3) Fais le plein de motivation

Dans de nombreuses grandes écoles telles que l'IPAG, la rentrée décalée consiste à te faire entrer dans une formation en janvier, février ou mars. Mais ce n'est pas du « tout cuit » pour autant : ta première année sera condensée en quelques mois seulement. Les horaires étant les mêmes qu'en première année « normale », il s'agit surtout de séminaires : « Un volume conséquent d'heures en une seule fois sur une seule matière », explique Renaud Petit, le chargé de communication de l'IPAG. Intensité et exigence seront donc les maîtres-mots de ces « deux semestres en un » que tu devras suivre. Mieux vaut donc être motivé(e) dès le début des cours… et s'accrocher.

 

4) Fais-toi aider si besoin

Le challenge pour toi sera donc de suivre le rythme et de réussir ta réorientation. Alors, n'hésite pas à demander de l'aide à des enseignants, à des étudiants de deuxième année ou même à un tuteur. À l'IPAG, chaque étudiant est suivi individuellement par une équipe de coordination. Celle-ci est chargée d'accompagner les étudiants, de les orienter et de les aider s'ils ont des difficultés. Et garde en tête que tu ne seras pas seul à intégrer la formation en cours d'année : l'esprit d'entraide au sein de la promo devrait être au rendez-vous.

 

5) Déstresse

Tu es tout à fait en droit de stresser : tu t'es trompé de voie et tu dois à présent commencer en cours d'année une toute nouvelle formation, sans vraiment avoir eu le temps de te faire à cette idée. Pas de panique : vois cette rentrée décalée comme une seconde chance - car c'en est une ! - et non comme une épreuve. Et rassure-toi : si tu t'organises bien, il n'y a pas de raison que tu échoues.

➜ Voir la rubrique : Seconde rentrée