Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Désillusion : il se réoriente de la cuisine ...

Désillusion : il se réoriente de la cuisine à la télécommunication

On parle très souvent de l’orientation mais très peu de la réorientation, modifier son cursus scolaire pour des raisons de goût et d’échec. Découvrez le témoignge de Mathias, dont le parcours est atypique...

Publié le 19 Juillet 2016 à 11h25 | | 0 avis

Désillusion : il se réoriente de la cuisine à la télécommunication

Mathias a débuté par des études dans la restauration pour finalement finir dans les télécommunications : "C'est une réorientation voulue pour me sentir mieux". Il partage son expérience.

 

Les études dans la restauration

"Alors que l’on prise très souvent le bac, on entend très peu parler du BEP même si celui est voué à disparaître pour être remplacé par un bac pro en 3 ans", explique-t-il. "J’ai effectué un BEP hôtellerie restauration, car j’adore cuisiner, une de mes passions depuis très longtemps", continue-t-il. C'est lors de la réalisation de son rêve qu'il se rend compte de la réalité du monde du travail - le désenchantement le bloque : "Toutefois, ce que je n’avais pas prévu, c’est que dans l’hôtellerie et la restauration on connaît très peu les 35 heures et c’est ce que j’ai découvert lorsque je suis entré dans la vie active après mon BEP." En effet, Mathias ne compte plus les heures et a du al à tenir une vie sociale épanouissante avec son emploi du temps.

➜ À voir aussi : 5 qualités pour réussir dans le secteur de l'hôtellerie-restauration

 

La vie active, un échec

L’hôtellerie et la restauration est un secteur qui recrute beaucoup, mais il faut avant tout réussir à suivre le rythme de travail : "des semaines chargées, plus de 39 heures et le week-end n’est pas de tout repos, c’est le moment où le chiffre d’affaires grimpe", précise Mathias. Malgré cet inconvénient, il y a tout de même des avantages : "le contact avec les clients, la communication sont omniprésentes ; mais mon premier emploi dans un restaurant fut un échec surtout en ayant des problèmes de santé. J’ai donc décidé de me réorienter vers la télécommunication". Mathias se prépare pour sa réorientation (voire reconversion professionnelle). "Je garde les atouts reçus du monde de la restauration".

 

Une formation dans la télécommunication

"Après un an de chômage et de galères, j’ai effectué une formation dans la télécommunication, suivi d’un stage de 6 semaines", raconte Mathias, "une aubaine pour mettre à profit les connaissances apprises lors de la formation". La télécommunication est le fait de vendre des produits par téléphone. "On peut aussi faire subvenir aux besoins des clients comme pour le service après-vente des télécoms. Depuis cette formation, je travaille actuellement dans une entreprise de télécommunication dans le but de vendre des mutuelles, mais je continue toujours à cuisiner chez moi".

➜ À voir aussi : 5 conseils pour réussir un changement d'orientation