Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Tout savoir sur l'année de césure

Tout savoir sur l'année de césure

C’est désormais officiel, tout étudiant qui décide de réaliser une année de césure à partir de la rentrée 2015 conservera son statut étudiant. Ce choix est désormais également un droit ! digiSchool vous en dit plus.

Publié le 08 Septembre 2017 à 11h30 | | 0 avis

Tout savoir sur l'année de césure

Confirmée par une circulaire publiée le 23 juillet 2015 par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la période de césure ne sera en aucun cas pénalisante pour l’étudiant, puisqu’elle n’est plus une rupture des études mais uniquement une « suspension » du cursus universitaire/scolaire. Démarches facilitées, cadre juridique établi, démocratisation, dispositif sécurisé : si près de la moitié des 18-24 ans sont tentés, seulement 15% des étudiants ont déjà franchi le pas. Mais ce nombre ne devrait qu’augmenter à l’avenir.

 

Qu’est-ce que l’année de césure ?

Une année de césure est une pause de 6 mois à 1 an que réalise l’étudiant durant ses études supérieures ou tout juste après le Bac. Une année sabbatique qui lui permet de partir à l’étranger, d’effectuer un stage en entreprise, de travailler, de faire du bénévolat, un service civique, ou encore développer un projet personnel dans le cadre du dispositif étudiant-entrepreneur. Il s’agit d’un choix strictement personnel, devenu un droit depuis la rentrée 2015.

Une parenthèse qui peut s’avérer très bénéfique pour vous en termes d’expériences professionnelle et humaine, ainsi que pour vous permettre de réfléchir à vos choix d’orientation si vous ressentez des doutes ou si vous êtes perdu. Et sur le CV, exit les trous injustifiés : vous avez tout à gagner à indiquer les nouvelles compétences que vous avez apprises !

➜ Autre plan B : Et si vous attendiez février/mars pour faire votre rentrée ?

Ce droit à la césure est notamment pratiqué par certaines écoles de commerce et d’ingénieur, mais reste totalement facultatif. Dans tous les cas votre école ou votre université s’engage à vous réinscrire dès la rentrée suivante. En matière de droits, les étudiants boursiers conservent leur bourse sur décision de leur établissement.

 

Peser le pour et le contre

L’année de césure n’est pas à prendre à la légère. Il ne faut surtout pas considérer cette période comme des vacances prolongées. L’étudiant s’engage réellement à en tirer profit pour son plan de carrière ou simplement s’enrichir socialement parlant. Cela étant dit, il faut être conscient des responsabilités et des contraintes qui découlent de la césure et savoir les dépasser.

Quand on arrête les études pendant une période déterminée, il est bon de garder en mémoire qu'il sera difficile de reprendre les cours par la suite, en termes de rythme scolaire/universitaire. Mais revenir sur les bancs de la Fac n'est pas insurmontable. A noter qu’il sera diplômé un an après ses camarades ; mais ce retard ne sera que trop bien justifié.

Néanmoins, si la césure est l’opportunité de découvrir le monde du travail, de l’humanitaire ou tout autre projet personnel, il s’agit d’un changement concret de mode de vie et de rapports humains au quotidien. Comme toute expérience hors du strict cursus scolaire, il va falloir s’adapter !

➜ Voir le dossier Rentrée 2017 : pas encore inscrit ? Pas de panique !