Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

PACES : l'université Grenoble Alpes tente le c...

PACES : l'université Grenoble Alpes tente le contrôle continu

Le contrôle continu à la place des deux concours de janvier et juin qui ont lieu pendant la première année commune aux études de santé (ou PACES) : c’est le pari de l’université Grenoble Alpes. C’est la première université française à tenter un tel dispositif. A quoi s’attendre exactement ?

Publié le 27 Octobre 2017 à 11h44 | | 0 avis

PACES : l'université Grenoble Alpes tente le contrôle continu

Plusieurs universités françaises expérimentent cette année des dispositifs pour l’année de PACES. Il faut dire qu’entre les amphithéâtres surchargés et un concours où beaucoup sont appelés et peu élus, il était urgent de trouver des alternatives. L’université Grenoble Alpes a donc décidé de placer l’année 2017-2018 sous le signe de l’innovation. Elle fait partie des dix universités sélectionnées par le ministère de l’Education nationale qui ouvrent une Alter PACES, c'est-à-dire une voie alternative pour faire des études de santé sans passer par la première année de médecine. Mais ce n’est pas tout : elle met aussi en place le contrôle continu en PACES, une nouvelle méthode d’enseignement et une réorientation précoce.

 

Le contrôle continu dès la 8ème semaine de cours

L’université Grenoble Alpes instaure ainsi un contrôle hebdomadaire de deux matières par étudiant, dès la huitième semaine de cours. Ces contrôles sont brefs (ils durent vingt minutes) et entièrement dématérialisés, puisqu’ils se font sur des tablettes. Ce dispositif est déjà utilisé en deuxième et troisième année de médecine à Grenoble Alpes et au niveau national. Sans surprise, les tests sont des QCM, le format adopté par les examens habituels en PACES. L’instauration du contrôle continu bouleverse le calendrier auquel les étudiants de PACES pouvaient s’attendre. Désormais, la fin du premier semestre a lieu le 22 septembre, les cours reprennent début janvier… et le contrôle continu recommence en février.

➜ À voir aussi : Test: êtes-vous fait pour la PACES ?

 

Une nouvelle méthode d’enseignement en pédagogie inversée

Ce n’est pas la seule innovation mise en place par l’université Grenoble Alpes. Elle propose cette année un dispositif de pédagogie inversée via MediaTice, une plateforme numérique de travail qui permet aux étudiants d’apprendre de façon autonome, et en amont, des cours de restitution avec les enseignants. Ils sont également accompagnés en petit groupes par des tuteurs étudiants. L’objectif étant de permettre aux étudiants de « bénéficier de supports pédagogiques de qualité », selon un communiqué officiel de l’université.

 

Une réorientation précoce pour 15% d'étudiants

Autre nouveauté : les 15% d’étudiants ayant obtenu les notes les plus basses aux deux premières épreuves de contrôle continu seront systématiquement réorientés. Ce qui signifie que dès le mois de novembre, ils pourront suivre une licence de Biotechnologie Santé adossée à la PACES. Les cours seront dispensés par la même équipe d’enseignants « afin de reprendre mais avec un rythme plus adapté les notions abordées en début de PACES ».

A cette première réorientation s’ajoute aussi un accompagnement de la Direction de l’orientation et de l’insertion professionnelle de l’université (DOIP), qui pourra leur proposer un module Tremplin de découverte du milieu professionnel. Enfin, les étudiants qui le souhaitent pourront également procéder à des réorientations volontaires en novembre ou fin décembre (à la fin du premier semestre, donc) dans les licences de l’université Grenoble Alpes ou de l’université Savoie Mont-Blanc, qui est partenaire.

➜ À voir aussi : Le Numerus Clausus 2017 en chiffres

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis