Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Numerus clausus 2017 : Pharmacie

Numerus clausus 2017 : Pharmacie

La pharmacie est, avec les filières médecine, chirurgie dentaire et maïeutique, l'une des filières dont l'accès dépend d'un numerus clausus. Les chiffres de 2017 sont tombés, combien d'étudiants pourront passer en deuxième année ?

Publié le 12 Janvier 2017 à 11h50 | | 0 avis

Numerus clausus 2017 : Pharmacie

Le numerus clausus 2017 pharmacie

Comme chaque année au début du mois de janvier, le numerus clausus appliqué à la fin de la première année de PACES (Première année commune aux études de santé) a été publié au Journal Officiel. 

Bonne nouvelle, le numerus clausus 2017 pour la pharmacie a augmenté par rapport à l'année 2016 ! Passant de 3 095 places en 2016 à 3 105 places en 2017, 10 chanceux de plus que l'année dernière pourront intégrer la philière de pharma. Cette augmentation ne concerne que l'Université Lille 2 Droit et santé.

➜ Voir le dossier : Tout savoir sur le Numerus Clausus 2017 en PACES

 

Les études de pharmacie

Après la PACES, l'étudiant en pharmacie suit 3 années d'études pour assimiler les compétences de base : étude du corps humain, biochime, biologie, infectiologie... Cette formation comprend plusieurs stages en officine pour lui permettre d'apprendre sur le terrain et de familiariser avec ses futures tâches. Ensuite, tout dépend de son projet professionnel : l'étudiant peut choisir le cursus court sur deux ans ou l'internat. 

 

Les missions d'un pharmacien

Le pharmacien peut travailler dans le public sous le statut de fonctionnaire, en libéral ou comme salarié. Il est chargé de délivrer le traitement prescrit par le médecin généraliste ou le spécialiste et de renseigner le patient. En officine, il a également un rôle de conseil auprès de sa clientèle, notamment pour les produits de parapharmacie et les médicaments délivrés sans ordonnance. 

Le pharmacien doit faire face à d'importantes responsabilités. C'est notamment sa responsabilité qui est engagée en cas d'erreur. 

Il peut également se spécialiser en analyses biologiques et travailler en laboratoire, en association avec d'autres professionnels. Il peut aussi participer à la création de nouveaux médiacement ou s'occuper du contrôle qualité. 

 

Quelles compétences ?

Le pharmacien doit absolument être rigoureux et attentif. Par exemple, il doit veiller à ce que les médicaments qu'il vend pour une même ordonnance n'aient pas d'interaction médicamenteuse. Il doit également informer son client des effets secondaires potentiels si le risque est important. Il y va de sa responsabilité. Il doit également savoir écouter, pour renseigner correctement ses clients.

Enfin, posséder un certain goût pour le commerce est essentiel s'il souhaite ouvrir son officine. En effet, il fait une bonne partie de son chiffre d'affaire sur les produits de parapharmacie, qui sont pourtant loins d'être essentiels. Il est donc indispensable de les mettre en avant pour pousser les clients à l'achat.


L'INSEEC propose des formations spécialisées dans le domaine de la santé :

Il y a une quinzaine d’années, s’appuyant sur l’expertise de son corps professoral et sur la notoriété du programme « Grande Ecole », l’INSEEC a ouvert, d’abord à Paris puis à Bordeaux, Lyon, Chambéry et Londres, des programmes Masters of Science & MBA spécialisés en 1 ou 2 ans (niveau Bac+4/5), sanctionnés par un Titre certifié RNCP niveau I. Parmi eux, on trouve notamment la formation « Directeur des Etablissements de Santé ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis