Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Numerus clausus 2017 : Chirurgie dentaire (Odon...

Numerus clausus 2017 : Chirurgie dentaire (Odontologie)

Dentiste ou chirurgien-dentiste est un métier qui demande une certaine maitrise des techniques de soins. Spécifique, le dentiste doit également faire preuve d'une grande dextérité lorsqu'il exerce son activité. Une activité qui d'ailleurs peut s'effectuer en cabinet, en association, à l'hôpital ou dans un centre de santé dentaire.

Publié le 12 Janvier 2017 à 11h40 | | 2 avis

Numerus clausus 2017 : Chirurgie dentaire (Odontologie)

Le numerus clausus 2017 dentaire

Entre 2015 et 2016, le nombre de places accordées pour effectuer des études dentaires en France avait gagné 1 place au niveau national, passant de 1 198 places en 2015 à 1 199 places en 2016.

Le numerus clausus chirurgie dentaire 2017 a été dévoilé le 12 janvier 2017 par un décret au journal officiel. Le nombre de places est identique à celui de l'année précédente et s'élève donc à 1 199 places.

➜ Voir le dossier : Tout savoir sur le Numerus Clausus 2017 en PACES

 

Les rôles et compétences d'un dentiste

  • Soins et appareillage : les missions principales du chirurgien-dentiste sont de diagnostiquer, soigner puis appareiller et si nécessaire préscrire des médicaments afin de soulager la douleur et soigner le patient.
  • Interventions chirurgicales : le dentiste est parfois amené à effectuer des opérations chirurgicales délicates. Le cas de l'extraction des dents de sagesse ou la greffe de gencive sont les plus marquants. Les aspects "mécaniques" et esthétiques sont également deux choses à prendre en compte. 
  • Conseils et prévention : autrement le rôle du dentiste est de mener une politique de prévention et de conseils en matière d'hygiène bucco-dentaire ou d'alimentation auprès de ses patients, afin de réduire les risques de problèmes dentaires.

Pour exercer un tel métier il faut avoir le sens du contact. La plupart des personnes sont effrayées à l'idée de se rendre chez le dentiste car les soins sont plutôt douleureux. Il faut donc assurer et rassurer le patient tout en maitrisant le stress ambiant. Nous attendons d'un chirurgien-dentiste une certaine habilité, une délicatesse et une précision extrême. On lui demandera de garder son sang-froid et d'être constamment concentré lors des opérations et de s'adapter selon les situations et les cas rencontrés.

 

Le parcours scolaire d'un dentiste

Pour devenir dentiste 6 années d'études (8 ou 9 ans pour devenir dentiste spécialisé) sont nécessaires. Durant la 2ème et 3ème années l'étudiant fera l'acquisition de connaissances fondamentales nécessaires aux soins des dents, en préclinique. Durant la 4ème et 5ème années, en clinique cette fois-ci, le programme s'étend à la santé publique et à l'anesthésiologie.

Les études dentaires font partie de ces cursus soumis au numerus clausus dès la première année en faculté de médecine, la PACES. Un concours au nombre de places restreint, puisque seulement 20 % des étudiants y sont admis.


L'INSEEC propose des formations spécialisées dans le domaine de la santé :

Il y a une quinzaine d’années, s’appuyant sur l’expertise de son corps professoral et sur la notoriété du programme « Grande Ecole », l’INSEEC a ouvert, d’abord à Paris puis à Bordeaux, Lyon, Chambéry et Londres, des programmes Masters of Science & MBA spécialisés en 1 ou 2 ans (niveau Bac+4/5), sanctionnés par un Titre certifié RNCP niveau I. Parmi eux, on trouve notamment la formation « Directeur des Etablissements de Santé ».

Les avis sur cet article
nad

20 / 20

C'est dommage que les places ne sont pas assez nombreuses !! Certes seul les meilleurs peuvent réussir mais en France, il y en a pas beaucoup.
Par

nad

- le 12 Février 20h00
loublan09

20 / 20

on manque cruellement de dentistes, pour pallier la pénurie de dentistes, il faut augmenter très fortement le numerus clausus de 1999 à 5000
Par

loublan09

- le 25 Janvier 14h50
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis