Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Numerus clausus : une légère augmentation pa...

Numerus clausus : une légère augmentation par rapport à 2017

Les chiffres sont tombés : le numerus clausus est en augmentation de +0,18 % par rapport à l’année 2016-2017, haussant le nombre de places disponibles à 13459 places. Légers mais relativement conséquents, ces chiffres affichent la volonté du gouvernement de s’adapter à la hausse des effectifs dans les études de santé.

Publié le 03 Janvier 2018 à 10h29 | | 0 avis

Numerus clausus : une légère augmentation par rapport à 2017

Quoi de neuf chez les docteurs ? Des patients, des malades et des guérisons ? Certes ! Mais aussi des nouvelles... et des nouveaux ! Le numerus clausus étant en augmentation, le personnel médical augmentera logiquement dans les prochaines années. Mais de quoi s’agit-il ? Cette expression tire son origine du latin « nombre fermé ». Aujourd’hui, en France, elle désigne le nombre de personnes admises à concourir à une deuxième année d’étude de santé (médecine, odontologie, pharmacie et maïeutique).

➜ Voir le dossier : Pour en savoir plus sur le numérus clausus

 

Numerus clausus 2018-2019: les détails de l'augmentation

Finalement, cette revalorisation du numérus clausus entraîne une augmentation de 24 places pour l’année 2017-2018. Ce sont huit arrêtés qui en donnent la répartition par filière et par université. En voici les détails :

  • Les alternatives à la PACES (les années d’étude obligatoires à suivre durant un cursus limité par le numérus clausus), autrement dit les places réservées en médecine dans des cadres particuliers d’admission, passent de 262 à 354. Mais elles ne sont pas forcément pourvues, et restent à déduire du numerus clausus.
  • Les places proposées en médecine augmentent de 1 %.
  • En odontologie, le numérus clausus perd une place, et en pharmacie et maïeutique, il diminue respectivement de -1,51 % et de -0,9 %.

➜ Testez vos connaissances sur les études de santé : Quizz

 

Une légère hausse du numerus clausus à relativiser

En observant les données de plus près, on s’aperçoit que même si le numerus clausus a augmenté, le nombre de candidats aux études de santé aussi. Ceux-ci sont environ 3000 de plus à demander leur entrée en PACES entre 2011 et 2014. Les chiffres restent donc à relativiser. Malgré tout, ces dernières années, on s’aperçoit de l’effort du gouvernement de tenter de pallier la hausse du besoin de personnel médical, et celle de la population française qui a récemment franchie la barre des 66 millions d'habitants. Les efforts sont louables : les dés sont jetés ! Et l'affaire est à suivre !