Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le Numerus Clausus médecine 2016 augmente dans...

Le Numerus Clausus médecine 2016 augmente dans 10 régions

Le numerus clausus Médecine augmente de 6,4% en 2016. Cette augmentation se fait de manière ciblée sur 10 régions de France : Antilles-Guyane, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Centre-Val-de-Loire, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, La Réunion, Rhône-Alpes.

Publié le 28 Décembre 2015 à 15h45 | | 2 avis

Le Numerus Clausus médecine 2016 augmente dans 10 régions

Les engagements du Pacte Territoire Santé

Le Pacte Territoire Santé présente 10 engagements dont un concernant le numerus clausus. En effet, cet engagement se traduit par l’augmentation de manière ciblée du numerus clausus régional pour l’accès aux études de médecine.

« Depuis 2012, nous agissons pour donner envie aux médecins, en particulier les jeunes diplômés, d’aller exercer dans les régions qui en ont le plus besoin » fait valoir Marisol Touraine, la Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes.

Pour rappel, le numerus clausus désigne le nombre d’étudiants qui, à l’issue de leur première année de médecine ou de pharmacie, seront autorisés à poursuivre leurs études en 2ème année.

Dossier Numerus Clausus

6,4% d’augmentation

Certaines régions manquent cruellement de médecin, la densité médicale est nettement inférieure à la moyenne nationale et la population de médecin est vieillissante dans ces zones.

Afin d’assurer une présence médicale uniforme sur le territoire, le gouvernement a décidé d’augmenter de 6,4% le numerus clausus ciblé sur ces 10 régions en dessous du seuil national. 

  • Antilles-Guyane
  • Auvergne
  • Basse-Normandie
  • Bourgogne
  • Centre-Val-de-Loire
  • Haute-Normandie
  • Nord-Pas-de-Calais
  • Picardie
  • La Réunion
  • Rhône-Alpes 

 

Ces augmentations se concentrent sur 10 universités dans ces 10 régions à faible densité médicale, dont notamment les Antilles-Guyane (15%), Clermont-Ferrand (+10,1%), Grenoble (+ 10,5%), La Réunion (+14,8%) et Tours (+8,5%) :

Cette augmentation se traduit par la hausse du nombre de futurs médecins à former. Au total, ce sont 131 places supplémentaires qui sont ouvertes sur ces 10 régions. Quant aux autres régions, le Numerus Clausus reste fixe et ne subira pas de modifications cette année.

Carte Numerus Clausus 2016

Les avis sur cet article
itinerant

20 / 20

Réduire volontairement le nombre d'étudiants capables de réussir le parcours des études médicales, est tout simplement hors de sens! En effet , la France fait partie des nations bénéficiant d'un enseignement de haute qualité, pourquoi donc se priver de professionnels compétents dans ce milieu ? de plus, nous voilà soumis au vieillissement de ce personnel déjà rare, et que faisons-nous ? Nous créons encore plus de difficultés pour ceux qui ont le courage de s'orienter vers ces spécialités ! Pourquoi tant de non-sens ,
Par

itinerant

- le 28 Février 17h20
Valérie

4 / 20

Comme si en île de France il n y avait pas besoin de plus de médecins et qu il n existait pas de désertification ... De 6 médecins généralistes nous sommes passés à 3 en un an dans ma commune .
Par

Valérie

- le 29 Décembre 23h31
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis