Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etudes médicales : les nouvelles voies d'accè...

Etudes médicales : les nouvelles voies d'accès à la rentrée 2020

(MAJ le 5 novembre 2019 ) Attiré par les études de médecine, de maïeutique, d’odontologie ou encore de pharmacie, maintenant appelées filières MMOP ? Avec la réforme des études de santé, terminé la PACES, fini le concours et le numerus clausus. Le parcours spécifique "accès santé" (PASS) et les licences avec une option "accès santé" (L.AS) font leur apparition dès la rentrée. Alors comment intégrer le premier cycle de MMOP à partir de septembre 2020 ? 3 voies sont possibles.

Publié le 31 Octobre 2019 à 09h45 | | 0 avis

Etudes médicales : les nouvelles voies d'accès à la rentrée 2020

Le parcours spécifique "accès santé" remplace la PACES pour l’entrée en post-bac

Pour intégrer la première année d’études de santé, il fallait obligatoirement passer par la redoutée PACES (première année commune aux études de santé). Beaucoup de candidats et peu d’élus puisque seulement 33,6% des étudiants décrochaient une place en deuxième année (du premier coup ou après un redoublement), selon les chiffres du Ministère de l’enseignement supérieur.

A partir de septembre 2020 sera mis en place le parcours spécifique "accès santé" (PASS), précédemment appelé « Portail santé ». Similaire à une 1ère année de licence, il sera accessible à des candidats de niveau post-bac ou étudiant en réorientation /reprise d’études après une première année post-bac.

Il faudra passer par Parcoursup pour s’y inscrire en janvier 2020 (dates officielles non communiquées) et l’admission répondra aux modalités d’accès d’une voie non sélective.

Si le numérus clausus disparait avec la réforme, cela ne veut pas dire pour autant moins de sélection, car il y en aura toujours une. Des partiels et un contrôle continu remplaceront le concours et permettront aux universités d’établir des classements pour le passage en 2ème année. Des épreuves écrites et orales complémentaires pourront être mise en place par les établissements.

Il est important de noter que le redoublement ne sera pas possible après l'année parcours spécifique "accès santé". C'est une des modalités de cette réforme, qui a pour but de ne pas « perdre » une année et de continuer à progresser dans son parcours d’études. Si tu n’es pas admis en 2ème année mais que tu as validé tes 60 ECTS, tu pourras tout de même poursuivre dans une L2 proposant une option "accès santé" et retenter ton entrée dans le cycle MMOP l’année suivante.

Portail santé 2020

(source : rapport Saint-André – décembre 2018)

➜ Mode d'emploi : Parcours spécifique "accès santé' (ex Portail santé), comment ça marche ?

 

Des licences aménagées pour intégrer une 2ème ou 3ème année MMOP

Comme le mentionne l'arrêté du 5 novembre 2019, l’accès aux études médicales sera également possible par admission en cours du cycle de licence, à condition d’avoir suivi une licence proposant une option "accès santé" (L.AS), (appelée "mineure santé" avant la publication de l'arrété).

Maxime Tournier, vice-président chargé de l’enseignement supérieur à l’ANEMF (Association nationale des étudiants en médecine de France), nous a précisé que cette mineure santé regroupera des enseignements en sciences dures, sciences humaines et sciences sociales.

Selon la licence majeure suivie (STAPS, physique, biologie par exemple), les enseignements de cette mineure santé seront plus ou moins déjà intégrés au programme. Les contenus des enseignements proposés en mineure santé seront définis par les universités. La validation de cette mineure santé sera obligatoire pour l’admission en cours de Licence en filière MMOP. Un décret doit paraitre dans les prochaines semaines.

admission en MMOP par licence

(source : rapport Saint-André – décembre 2018)

➜ A lire aussi : Etudes de kiné : quelles voies d'accès en 2020 ?

 

Des passerelles pour les étudiants en réorientation

La troisième voie d’accès est celle de la réorientation. Si tu as déjà suivi une formation conduisant à un titre ou diplôme d'Etat d'auxilière médicale (3 ans minimum comme le précise le projet de décret) ou encore un cursus en CPGE, en école d’ingénieurs, il te sera possible d’intégrer le cycle de licence MMOP par passerelle. Cette voie d'accès est soumise à certaines conditions définies par les universités, et selon les partenariats existants entre les établissements précise Maxime Tournier.

L'objectif de cette réforme des études pour les métiers médicaux (médecine, pharmacie, maïeutique et dentiste) est double : diversifier les profils des étudiants et diminuer le taux d'échec en 1ère année. Par le biais des passerelles possibles entre les différentes années de licence à mineure santé et le cycle de licence MMOP, les étudiants auront toujours deux portes d'entrée pour intégrer ce cursus.

Pour assurer la diversité des profils d'étudiants dans ces filières MMOP, le projet d'arrêté présenté le 15 octobre dernier fixe la part d'étudiants venant des différentes voies présentées ci-dessus. La répartition devrait-être d'au moins 30% des places réservées aux étudiants venant du portail santé, au moins 30% pour ceux venant de licence aménagée (ayant validé minimum 120 crédits ECTS) et au moins 5% d' étudiants venant d'une voie passerelle.

➜ A lire aussi : Suppression du concours infirmiers : comment intégrer un IFSI ?