Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Quel taux d'insertion pour les diplômés de Ma...

Quel taux d'insertion pour les diplômés de Master ?

Enquête - Les étudiants en Master s'insèrent-il bien sur le marché de l'emploi ? Quel(s) secteur(s) ont le vent en poupe ?

Publié le 01 Octobre 2018 à 14h00 | | 0 avis

Quel taux d'insertion pour les diplômés de Master ?

Cette enquête, dont la note Flash du SIES a été publiée en décembre 2017, porte sur les 109 000 diplômés de Master de 2014. 37% d'entre eux ont choisi de poursuivre ou de reprendre leurs études dans les 30 mois qui ont suivi l'obtention de leur Master. En revanche, 91% des diplômés qui ont décidé de s'insérer directement sur le marché du travail occupaient un poste au 1er décembre 2016

Les résultats de cette enquête sont issus des témoignages des diplômés de Master de 2014, sélectionnés selon certains critères. Les jeunes interrogés, âgés de moins de 30 ans, sont de nationalité française, ne se sont pas réorientés ou n'ont pas poursuivi leurs études dans les deux ans après l'obtention de leur Master.

Salon 24h de l'Orientation spécial Masters & MBA le 03/10 à Paris

 

Le taux d'insertion professionnelle augmente légèrement

Cette étude permet aux familles et aux futurs diplômés de Master d’être rassurés. S'ils ne trouvent pas un emploi immédiatement après l'obtention de leur diplôme, la majorité est embauchée dans les 3 ans qui suivent. 

Bien entendu, tout dépend du domaine : certains secteurs d'activités recrutent moins que d'autres. Par exemple, 18 mois après l'obtention de leur diplôme en Droit, Économie, Gestion, 89% avaient un emploi, contre 82% en Lettres, Langues, Arts. 30 mois après, ils étaient 93% diplômés de Master en DEG à avoir un travail, contre 93% en LLA.

Au total, 86% des jeunes issus de Master étaient insérés sur le marché du travail 18 mois après leur diplôme et 91% 30 mois après. Des chiffres relativement stables qui montrent bien que, si l'insertion est difficile juste après l'obtention du diplôme, les conditions d'emploi s'améliorent ensuite considérablement. 

➜ À lire : Master, MBA, Mastère : quelles différences ?

 

Droit, Économie, Gestion en tête

Les conditions d'emploi des diplômés de Master varient selon les secteurs. Le taux d'emploi stable est de 98% en Droit, Économie, Gestion, et de 96% en Sciences, Technologies, Santé. Tandis qu'il est respectivement de 85% et 86% en Sciences humaines et sociales et en Lettres, Langues, Arts. 

Par ailleurs, si les cursus en DEG et STS recrutent plus, ils paient plus également. En effet, le salaire net mensuel médian à temps plein pour un jeune diplômé depuis 30 mois est de 2 000 euros. Quant aux secteurs de LLA et SHS, il s'agit d'un montant de plus de 1 600 euros.

 

Le privé privilégié

À l'exception évidemment des diplômés de Master Enseignement, la majorité des diplômés de Master finissent par travailler chez un employeur privé : ils sont 82% en DEG, 80% en STS, 64% en LLA et 52% en SHS. Les débouchés de ces deux derniers domaines sont plus variés, puisque beaucoup d'étudiants s'orientent vers la fonction publique ou le secteur associatif après leur Master en LLA ou SHS. 

➜ À voir aussi : Comment intégrer un Master ?