Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Réforme des masters : à quoi s'attendre ?

Réforme des masters : à quoi s'attendre ?

La réforme du master vient tout juste d’être adoptée par l’Assemblée nationale. Cette proposition de loi, qui sera très prochainement promulguée, entrera en vigueur dès la rentrée 2017. Vous n’avez rien suivi à cette réforme des masters ? Pas de panique, digiSchool vous explique ce qui va changer à la rentrée prochaine.

Publié le 20 Décembre 2016 à 17h30 | | 0 avis

Réforme des masters : à quoi s'attendre ?

Une sélection à l’entrée du master dès la rentrée 2017

Sachez qu’à partir de la rentrée prochaine, les universités auront le droit d’effectuer des sélections à l’entrée de la première année de master. Le but de cette réforme est d’éliminer la sélection entre le M1 et le M2. En effet, avant la réforme L.M.D (licence-master-doctorat), une sélection était exigée en fin de maîtrise (bac +4) pour intégrer un DEA ou DESS (bac +5).

Depuis la mise en place de la réforme L.M.D, nombreuses sont les formations à bac +4 ayant toujours recours à la sélection d'étudiants sur dossier, ou même par tirage au sort, face à l’augmentation du nombre d’étudiants et au manque de profs. On va donc passer d'une sélection en M1 plutôt qu’en M2.

➜ À voir : La liste des Masters concernés par la réforme

 

De meilleures garanties pour poursuivre vos études

Le deuxième point important de la réforme des masters, lié directement au premier, est de permettre à tous les diplômés de licence souhaitant poursuivre leurs études jusqu’à bac+5 de trouver une formation. Comme on l’a dit, cette réforme donne la possibilité aux universités de sélectionner ses étudiants en M1 (par dossier de candidature, épreuve spécifique ou entretien).

➜ Voir le dossier : Tout savoir sur le Master

 

Tout candidat refusé à l’entrée en M1 pourra faire une demande au recteur, afin que celui-ci lui fasse 3 propositions d’inscription en master, soit dans l’établissement où l’étudiant a obtenu sa licence, soit dans un établissement de sa région académique.

 

Une aide financière si vous déménagez

Le gouvernement a prévu la création d’un fond spécifique d’aide à la mobilité si vous êtes accepté dans un master à des centaines de kilomètres de chez vous. Pour le moment, le montant et la forme de ces bourses n’ont pas été précisés. Cette aide financière a pour but d’encourager les étudiants à accéder au master de leur choix, même à l’autre bout de la France.

Le ministère de l’Éducation a également mis en place une plate-forme Internet, "trouvermonmaster.gouv.fr", qui liste les masters en France et leurs places disponibles, ainsi que les pré-requis demandés à l’entrée.

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis