Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Pourquoi faire un mémoire de Master ?

Pourquoi faire un mémoire de Master ?

Le mémoire, c’est un travail qui va de 30 à 50 pages qui vient sanctionner la fin du M1, et surtout celle du M2. Mais qui a inventé ce concept et à quoi sert-il exactement ? Il est temps de faire une petite mise au point.

Publié le 25 Juillet 2018 à 10h59 | | 0 avis

Pourquoi faire un mémoire de Master ?

On se pose rarement la question de savoir qui a inventé le concept du mémoire de Master. Pourtant, il faut bien que l’idée soit née quelque part, vous dites-vous,  dans la tête d’un universitaire sadique. Pour commencer, sachez que le mot « mémoire » utilisé pour un texte défendant une idée (souvent pour agiter un peu l’opinion) est apparu… au XIIème siècle ! Et oui, ça ne date pas d’hier. Son sens se précise au XIXème siècle, puisqu’un mémoire y devient un texte publié pour exposer un fait ou une idée, mais de façon rigoureuse et scientifique. Cependant, le terme n’a pas encore été récupéré par les universités.

C’est bien entendu au XXème siècle que l’idée de mémoire est reprises par les facs. Puisque les études universitaires doivent être structurées, l’idée vient naturellement de faire écrire des mémoires aux étudiants. D’abord à la fin du Master 1 (qui, jusqu’en 2006, équivalait au niveau de « maîtrise », donc était un diplôme en soi), puis à la fin du Master 2. « La rédaction d'un mémoire de recherche est ainsi un rituel de passage souvent incontournable dans le cursus universitaire classique actuel », peut-on lire sur Wikipedia. Dont l’un des rédacteurs ajoute quelques lignes plus loin : « Certains étudiants rêveraient ainsi d'en être exemptés ». C’est toujours le cas, et c’est peut-être pour ça que vous lisez cet article.

➜ À voir aussi : Obtiens ton Master ou ton MBA grâce aux 24h de l'Orientation by digiSchool

 

L’intérêt d’un mémoire de fin d’études : expliquer, synthétiser, se documenter

Bien évidemment, après avoir fait l’historique du mémoire, nous allons devoir expliquer l’utilité de la chose. Déjà, vous ne pouvez pas échapper à la rédaction de votre mémoire si vous êtes en master, alors autant vous faire à l’idée : vous devrez en passer par là.

Outre le fait de vous permettre de décrocher votre diplôme, un mémoire sert à valider plusieurs compétences. Certains cursus universitaires demandent à leurs étudiants d’en écrire un à la fin du M1, puis un autre, plus long, à la fin du M2 (on passe souvent de 30 à 50 pages et plus). On a tendance à négliger l’utilité du mémoire alors que, si on y réfléchit bien, un mémoire réussi prouve quelques-uns de vos talents.

Déjà, il montre que vous êtes capable de terminer un projet dans les temps. Il prouve aussi que vous pouvez parler d’un sujet sur des pages et des pages en restant cohérent, précis et sans faire de hors-sujet. Les examinateurs voient également que vous pouvez utiliser des sources de façon ordonnée, fiable et logique, sans avoir recours au plagiat. Et si vous rendez un mémoire bien écrit, il prouvera également que vous pouvez écrire sans faire de fautes !

Certains vous diront également que le mémoire est l’occasion de vous faire plaisir, en écrivant pendant des semaines sur un sujet qui vous passionne. Je vous conseillerais simplement de ne pas prendre un sujet qui vous passionne trop : vous risqueriez de le détester en passant autant de temps dessus. Enfin, des étudiants n’hésitent pas à placer l’intitulé de leur mémoire sur leur CV, ou à en parler en entretien d’embauche. S’il est directement lié à ce que vous voulez faire après vous études, il mettra en avant vos connaissances sur un sujet précis, ce qui peut vous démarquer et constituer un atout.

➜ À voir aussi : Comment rendre un mémoire parfait ?