Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les Masters professionnalisants : en quoi ça c...

Les Masters professionnalisants : en quoi ça consiste et comment les intégrer ?

Avoir une formation professionnalisante à bac+5 sans passer par une grande école, ça vous tente ? Pourquoi ne pas tenter un Master Professionnel à l’université ? Ou plutôt : un parcours professionnalisant au sein d'une mention de master, comme ils sont désormais désignés.

Publié le 30 Aout 2018 à 14h40 | | 0 avis

Les Masters professionnalisants : en quoi ça consiste et comment les intégrer ?

L’université évolue pour se mettre au diapason des demandes des entreprises. Cependant, elle a longtemps a été critiquée sur sa capacité à préparer les étudiants à la vie active. Depuis quelques années, les masters professionnels sont pourtant de plus en plus nombreux à apparaître, dans tous les domaines – même en lettres – et avec de nombreux débouchés. Evidemment, si vous choisissez d'en intégrer un, vous ne vous contenterez pas de passer toute votre formation assis sur les bancs de la fac. Des stages en entreprise sont au programme, qui peuvent ajouter une vraie valeur ajoutée à votre CV !

 

Des stages en Master 1 et en Master 2

Avant la réforme du Master instaurée en 2016, chaque master professionnalisant suivait ses propres règles, établies par l’université où il avait été créé. Désormais, un stage court est obligatoire en Master 1 pour tous les parcours et dans toutes les disciplines. Et, bien entendu, un stage long est nécessaire en Master 2, afin de valider votre diplôme – votre mémoire sera basé dessus.

Le nombre d’heures de cours par étudiant est également plus important que ceux des parcours de recherche, par exemple. Ceci s’explique par la volonté de concentrer tout l’enseignement de l’année en un semestre – surtout en Master 2, dont le second semestre est entièrement occupé par un stage. Chaque élève bénéficie d'un suivi personnalisé, à l'université et dans l'entreprise où il effectuera son stage.

➜ À voir aussi : Réforme, accompagnement des étudiants : le point de vue d'un responsable de Master

 

Comment intégrer un master professionnalisant ?

Depuis la réforme du Master, la sélection qui avait lieu à l’entrée du Master 2 s’est vue déplacée à l’entrée du Master 1. Dans le cas d’une université comme l’Université Lumière Lyon 2, par exemple, les professeurs sont donc plus regardants qu’avant sur l’admission en M1. Celle-ci était auparavant de droit pour tout étudiant ayant validé sa licence. « Les étudiants qui ont obtenu 12/20 en L3 sont généralement admis automatiquement, nous explique Denis Reynaud, enseignant-chercheur et responsable du master LARP à Lyon 2. En revanche, ceux qui ont validé avec 10/20 ou 11/20 sont invités à passer un entretien. » La validation du Master 1 est également plus exigeante, puisqu’il n’y a pas de compensation entre les deux semestres.

Pour vous inscrire en master, c’est simple : il vous suffit de postuler à la formation de votre choix. Si vos notes en L3 sont assez bonnes, vous n’aurez aucune difficulté à l’intégrer – à condition, aussi, que le nombre de places le permette. Ceci est valable si vous choisissez un master dans la continuité de l’orientation choisie en licence. En revanche, si vous vous réorientez, un dossier pourra vous être demandé (avec notes de licence et lettre de motivation notamment).

➜ À voir aussi : Obtiens ton Master ou ton MBA grâce aux 24h de l'Orientation by digiSchool

 

Quels sont les avantages d’un tel parcours ?

On pourrait répondre très prosaïquement : le prix. Parce que les frais d’inscriptions à l’université (243 euros pour un Master) ne sont même pas comparables à ceux d’une grande école, qui coûtent plusieurs milliers d’euros ! Mais les avantages ne sont pas que financiers, évidemment. L’université vous permet de recevoir un enseignement bien spécifique dispensé par des enseignants-chercheurs, destiné à affiner votre esprit d’analyse. Vos stages en entreprise viendront compléter de façon concrète cet enseignement théorique.

Et, finalement, un master professionnalisant en université fait aussi la différence aux yeux des recruteurs : « Les réactions des entreprises où nous plaçons des stagiaires montrent que nos étudiants sont généralement mieux appréciés que ceux qui viennent de formations professionnelles privées », affirme Denis Reynaud. Il reconnaît cependant une faiblesse à l’université par rapport aux grandes écoles : ne pas avoir les moyens de constituer des annuaires et des réseaux d’anciens élèves.

➜ À voir aussi : Comment j'ai vécu mon Master Pro : le témoignage d'une rédactrice de digiSchool !