Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

«Notre but est de démystifier les parcours sc...

«Notre but est de démystifier les parcours scientifiques»

Fatiha Gas, Directrice de l'ESIEA Paris et membre de la Commission Femmes du Numérique, mène un combat essentiel pour attirer toujours plus de filles dans les écoles d’ingénieurs. Rencontre.

26 Octobre 2016 à 15h30 | | 0 avis

«Notre but est de démystifier les parcours scientifiques»

Directrice de l'ESIEA Paris, Fatiha Gas est très impliquée dans la Commission Femmes du Numérique du syndicat professionnel Syntec Numérique. Recueillir son témoignage et ses impressions sur la féminisation des formations scientifiques et techniques nous semblait donc tout naturel. Fatiha Gas revient sur les enjeux liés à la présence des femmes dans les écoles d’ingénieurs et sur les initiatives menées pour susciter l’intérêt des étudiantes : « Il est urgent de casser les stéréotypes et de lutter pour l’attractivité des filles dans les filières scientifiques et techniques ».


Parcours d'une femme engagée

Fatiha Gas a rejoint le Groupe ESIEA en tant que Directrice de l'ESIEA Paris, l’école d'ingénieurs spécialisée dans les Sciences du Numérique, en septembre 2013. Fatiha Gas est Docteur en Informatique et titulaire d'un Master en Administration des Entreprises de l'IAE de Paris.

➜ Voir le dossier Ingénieur au féminin : Devenir une femme scientifique

Fatiha Gas a fait toute sa carrière dans des écoles d'ingénieurs où elle a occupé différents postes de direction. Egalement membre du Bureau de Femmes du Numérique, elle a notamment rédigé des nouvelles destinées à démocratiser les métiers du numérique auprès des jeunes filles… Autant dire qu’elle est intarissable sur la question des femmes dans les écoles d’ingénieurs !

 

Sa mission : attirer plus de filles dans les écoles d'ingénieurs

« Les étudiantes représentent 20% de l’effectif total les années fastes à l’ESIEA Paris. En cette rentrée 2014, 17% des étudiants de l’ESIEA sont des filles » nous explique Fatiha. « Mais la proportion de filles n’augmente pas avec les années » regrette clairement Fatiha Gas. Pourtant, depuis que Fatiha Gas a pris les rennes de l’établissement, les initiatives visant à augmenter le nombre de filles dans les promos et à valoriser leur travail se sont multipliées. « Le but est clairement d’augmenter l’attractivité de l’ESIEA auprès des jeunes lycéennes » raconte Fatiha.

Fatiha est très investie dans La Commission Femmes du numérique. Créée en juillet 2011, Femmes du numérique est une nouvelle Commission au sein du syndicat professionnel Syntec Numérique. Le but de cette Commission est de renforcer l’attractivité des métiers du numérique auprès des jeunes femmes et de promouvoir l’égalité professionnelle dans le secteur.

➜ À voir aussi : 6 mauvaises raisons pour lesquelles une femme ne peut pas être ingénieur

« Nous avons crée un site web où les interviews de femmes ayant percé dans le numérique et occupant des postes valorisants sont mis en exergue » explique Fatiha. « Le but est de démystifier les parcours scientifiques et informatiques et d’expliquer aux filles ce qui se cache derrière les intitulés de fonctions parfois barbares. »

 

Démocratiser les métiers du numérique

Femmes du Numérique, Commission de Syntec Numérique, et l’EPITA, école d’ingénieurs en informatique du Groupe IONIS ont également remis cette année encore les Trophées excellencia. Découvrez l'interview de Tania Situm, lauréate 2014 du prix Excellencia.

Enfin, La Route des Femmes du Numérique est un dispositif clé pour démocratiser les métiers du numérique auprès des jeunes filles. Durant toute l’année, Femmes du Numérique organise des tables rondes partout en France et invite des collégiennes et des lycéennes pour parler avec elles des métiers du numérique et leur présenter les débouchés afin « qu’elles comprennent qu’on peut réellement s’épanouir dans les métiers du numérique lorsqu’on est une femme » témoigne Fatiha.

➜ À voir aussi : Quelle est la place des femmes dans l'industrie, la technologie et l'innovation ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis