Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Nina, étudiante à EPITA : « On peut faire pl...

Nina, étudiante à EPITA : « On peut faire plein de choses à partir de peu, en codant »

Nina Franchaisse est étudiante en deuxième année de prépa intégrée à l’EPITA. Elle a intégré l’école après avoir remporté en 2016 le Trophée Excellencia, qui récompense les projets de jeunes femmes souhaitant se lancer dans la tech. Elle nous explique pourquoi elle a choisi ce domaine qui la passionne.

09 Novembre 2017 à 16h41 | | 0 avis

Nina, étudiante à EPITA : « On peut faire plein de choses à partir de peu, en codant »

Vous avez remporté le Trophée Excellencia en 2016, pouvez-vous nous parler du projet qui vous a fait gagner ?

Nina : C’était une oreillette connectée destinée aux personnes à mobilité réduite, aveugles ou malvoyantes. Il s’agissait de les aider à avoir plus d’autonomie. Je ne sais plus du tout comment l’idée m’est venue, mais je voulais faire un projet pour aider les gens.

 

Pourquoi avoir choisi d’étudier l’informatique, et pourquoi le faire à l’EPITA ?

C’est un secteur très ouvert. On peut faire plein de choses à partir de peu, en codant. On peut créer des projets, monter son entreprise… Quant à l’EPITA, c’est simple : je l’ai choisie parce qu’on me l’a recommandée.

➜ À voir aussi : 3 questions à Joël Courtois, directeur général d'EPITA : « A l'heure du numérique, les filles peuvent bâtir un nouveau monde »

 

Pourquoi, à votre avis, les filles sont-elles minoritaires dans les filières tech ? Que faudrait-il faire pour inciter des filles à les rejoindre ?

Je pense que c’est ancré dans l’esprit des gens : les filles sont plus faites pour être secrétaires que pour l’informatique. Il y a un conditionnement qui existe depuis l’enfance. Au lycée, quand je parlais de ce que je voulais faire avec mes copines, aucune ne voulait faire informatique. C’était toujours médecine ! Pour attirer des filles dans les filières tech, je pense qu’il faudrait plus leur en parler, les sensibiliser.

 

Pour finir, si vous deviez désigner les trois atouts que vous trouvez dans vos études, quels seraient-ils ?

  • La création : celle qu’on peut faire avec du code, l’idée qu’on peut le transformer en quelque chose de concret.
  • L’ouverture : je vais partir en Afrique du Sud dans le cadre de ma formation, je pense que je n’aurais jamais pu le faire si j’avais fait médecine !
  • Apprendre de plus en plus de choses : il y a une bonne atmosphère à l’EPITA, tout le monde se communique les news concernant l’informatique et les nouvelles technologies.

 

Le petit portrait chinois : si j'étais...

  • ...un projet fou : maximiser l’espace que l’on a sur terre (par exemple en utilisant les sous sols ou les airs pour cultiver)
  • ...un modèle : Elon Musk
  • ...une matière préférée à l'EPITA : Algorithmique
  • ...une devise : « Il ne faut jamais arrêter d’apprendre. »

➜ Voir le dossier : Ingénieur au féminin : devenir une femme scientifique


Découvrez l'EPITA, l'école qui forme au métier d'ingénieur :

EPITA Créée il y a 33 ans, l’EPITA est l’école d’ingénieurs qui forme celles et ceux qui imaginent et créent le monde numérique de demain. Depuis sa création, l’école développe des approches pédagogiques numériques et originales qui associent enseignement et recherche dans la même volonté d’excellence. /td>
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis