Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Infographie : Les filles dans les écoles d'ing...

Infographie : Les filles dans les écoles d'ingénieurs en 2015-2016

Combien y a-t-il de filles dans les écoles d'ingénieur françaises?  La proportion d'étudiantes a-t-elle évolué ces dernières années ? INSA Lyon, Centrale Supélec, ESME Sudria, IPSA, Epitech, EPITA, et l'ESIEA nous ont livré leurs chiffres.

Publié le 28 Octobre 2016 à 17h00 | | 3 avis

Infographie : Les filles dans les écoles d'ingénieurs en 2015-2016

Des taux d'étudiantes ingénieures encourageants

En la rentrée 2015/2016, le taux d'étudiantes en première année à l’Ecole Centrale Supélec de Paris est de 21%, en cycles ingénieur centralien et ingénieur Supélec confondus. Depuis cinq ans, il varie entre 18 et 20%. Même combat pour l’ESME Sudria qui accueillait 18% de filles l'année 2014-2015, contre 16,51% pour l'année 2015-2016. 

➜ À lire : Quelle est la place des femmes dans l'industrie, la technologie et l'innovation ?

Concernant l’école informatique Epitech et l’école d’ingénieurs EPITA (École pour l'informatique et les techniques avancées), le taux d’étudiantes est moins important : 4,6% de filles pour Epitech, et 9,07% au sein d’EPITA (soit 153 filles sur un total de 1687 étudiants inscrits en 2015-2016). Si le taux d'étudiantes à Epitech a légèrement baissé, celui d'EPITA augmente d'année en année. Découvrez le témoignage de Zoé qui rêve de créer un cerveau artificiel et celui de Nadège qui rêve de mettre un nuage en boîte.

L’ESIEA (École supérieure d'informatique, électronique, automatique) compte 15% de filles pour la rentrée 2015-2016, contre 17% l'année précédente (19% en 2014 et moins de 10% en 2009). L’IPSA (Institut polytechnique des sciences avancées) accueille de son côté 15% de filles en 2015-2016, un chiffre stable depuis 3 ans.

 

La parité presque atteinte

À l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon, 42% de filles sont présentes dans la première année du cycle ingénieur en 2015-2016, un record ! De la première année d'ingénieur au doctorat, l’INSA Lyon accueille 33% de filles, un chiffre constant sur la dernière décennie.

L’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Rouen fait de son côté figure de bonne élève avec 41% de filles en premier cycle. L’INSA Rouen, n’a jamais accueilli autant de filles et s’en réjouit dans un communiqué de presse « La proportion d’étudiantes continue en effet de croître de manière régulière dans ces filières réputées masculines, avec un public féminin qui représente maintenant 40% des effectifs de première année. » 

➜ À voir aussi : 8 bonnes raisons de devenir ingénieure au féminin

 

taux ingenieures


Découvrez les écoles qui forment au métier d'ingénieur :

ECE Paris L‘ECE Paris est une école d‘ingénieurs connectée aux enjeux sociétaux avec ses 8 majeures high-tech. Située au pied de la tour Eiffel , elle est ancrée dans le paysage des grandes institutions depuis 98 ans. Elle est engagée dans l’épanouissement de ses élèves et forme des ingénieurs audacieux et entrepreneurs qui créent de la valeur dans les technologies du numérique.
EPITA Créée il y a 33 ans, l’EPITA est l’école d’ingénieurs qui forme celles et ceux qui imaginent et créent le monde numérique de demain. Depuis sa création, l’école développe des approches pédagogiques numériques et originales qui associent enseignement et recherche dans la même volonté d’excellence. 
Epitech Epitech, créée en 1999, forme chaque année 5500 étudiants à devenir des experts de l'IT. Elle est présente dans 13 villes en France et 3 en Europe hors France (Barcelone, Berlin, Bruxelles).

Ces deux associations soutiennent "Ingénieur au féminin"

logo_280x200 Elles bougent est une association française créée en 2005, dont l'objectif est de faire découvrir les métiers passionnants d'ingénieures et techniciennes aux collégiennes et lycéennes. Forte d'un réseau de plus de 130 partenaires (entreprises et établissements d'enseignement supérieur), elle mène plus de 300 actions par an, en France et à l’international, grâce à ses 3000 marraines, femmes ingénieures et techniciennes en poste dans des secteurs tels que l'aérospatial, l'automobile, la construction, l'énergie, le numérique...
logo_280x200 Le rôle de l'association FESR est de promouvoir l'égalité Femmes-Hommes au sein de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche et auprès des étudiant.e.s via des tables rondes et la visibilité de rôles modèles.

Les avis sur cet article
nub

20 / 20

Epitech est une école d'ingénieur ?
Par

nub

- le 07 Novembre 20h33
lune

4 / 20

L'échantillon n'est pas représentatif. Je connais une école à 49% de parité ; or le secteur d'activité n'est pas spécialement féminin ... De plus il faudrait expliquer les méthodes de recrutement. L'INSA recrute sur dossier en post-bac et sur dossier en bac+2 également. Centrale-Supélec recrute majoritairement sur concours, ce qui change la donne si on recrute les meilleurs.
Par

lune

- le 30 Octobre 08h38
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis