Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

«L'ostéopathie est trop souvent considérée ...

«L'ostéopathie est trop souvent considérée comme une alternative alors qu'elle procure le soulagement immédiat et durable»

INTERVIEW - Diplômé en ostéopathie, Michel Sala est aussi président de l'Association Française d'Ostéopathie, qui oeuvre pour la reconnaissance de cette profession et la qualité de l'enseignement. digiSchool a pu recueillir les propos de cet expert de l'ostéopathie.

Publié le 23 Avril 2016 à 10h23 | | 14 avis

«L'ostéopathie est trop souvent considérée comme une alternative alors qu'elle procure le soulagement immédiat et durable»

En tant qu'ostéopathe en exercice, avez-vous constaté un engouement croissant des Français pour l'ostéopathie?

"J’exerce depuis 1974 et je n’ai pas constaté dans le cadre de mon exercice et au cours des années un engouement croissant pour l’ostéopathie, que ce soit avant la loi (2002) ou après les décrets (2007 & 2014). En revanche, la médiatisation de notre profession est bien plus importante depuis sa reconnaissance par les décrets de 2007, même si l’ostéopathie et son champ de compétence restent encore aujourd’hui mal connus.

Malgré cette méconnaissance due en partie à l’hétérogénéité de la formation des ostéopathes, les médias ont créé un engouement auprès d’un public plus large. Il est évident que la fréquentation des ostéopathes est plus importante mais elle se dilue dans le nombre d’installations démesurément croissant.

Cet afflux de patients adressés, souvent par méconnaissance, hors du champ de compétence des ostéopathes, impose une formation adaptée, une grande maîtrise du tri et de l’orientation des patients, un respect de l’éthique et de la déontologie… il en va de la santé publique."

➜ À voir aussi : L'ostéopathie séduit de plus en plus les Français

Quels sont les principaux bénéfices thérapeutiques de l'ostéopathie?

"À l’instar des motifs de consultations en cabinet, l’ostéopathie est surtout efficace sur les douleurs (91% des prises en charge ostéopathiques) et notamment sur les douleurs musculo-squelettiques (75% des motifs de consultations), les troubles fonctionnels gastro-intestinaux (5% des motifs), les pathologies ORL (5% des motifs) mais également les prises en charge en pédiatrie (11% des motifs). C’est le quotidien des ostéopathes formés à cet effet afin d’assurer qualité, sécurité et efficacité de la prise en charge.

L’ostéopathie est trop souvent considérée comme la dernière alternative après les échecs d’autres traitements, alors qu’elle procure généralement le soulagement immédiat et durable de la douleur. Elle permet ainsi un gain de temps pour le patient et ses soins, ce qui allège également les prestations des caisses sociales.

Les soins ostéopathiques bénéficient aux patients et aux organismes sociaux. Ils évitent que des douleurs se chronicisent et handicapent les personnes au niveau personnel et professionnel. La philosophie professionnelle promue par l’AFO est centrée sur le patient et débouche sur une démarche diagnostique et thérapeutique en cohérence avec les autres acteurs de la santé."

ESO, ostéopathie, école supérieure d'ostéopathie

Comment expliquez-vous que de plus en plus de kinésithérapeutes se forment à l'ostéopathie? Est-ce une bonne chose?

"S’il y avait une forte proportion de MK (masseur-kinésitérapeuthe) dans les années 2000, celle-ci n’était que de 50% en 2010, et de 34% en mars 2016 (sources DRESS). Cette proportion s’est inversée en raison de la prolifération des écoles pour les bacheliers en formation initiale.

Cette inversion va encore s’accentuer au décours de la dernière campagne d’agrément. En effet, sur les 33 écoles agréées précédemment pour MK, seules 10 restent agréées en 2016. En revanche, puisque le titre d’ostéopathe est partagé, il reste encore pour quelques années des MK-ostéos en concurrence avec les Ostéos.

L’ostéopathie et la kinésithérapie sont deux professions distinctes. La première est d’accès direct et à visée thérapeutique, la seconde d’accès sous prescription et principalement pour des massages et de la rééducation. En revanche, la collaboration entre ces deux professions est fréquente et efficace."

➜ À voir aussi : Kiné, Ostéo : les différences de ces pratiques thérapeutiques


Faire ses études d'ostéopathie avec ESO Paris 

ESO Paris SUPOSTEO

L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie dispense un cursus d’excellence en 6 années après le baccalauréat. Le titre de l'ESO est homologué par l'Etat au niveau 1 du RNCP (Bac+5). L’école accueille la plus grande clinique ostéopathique de France. 

 

Les avis sur cet article
fini

20 / 20

Totalement faux, le secret dit que les ostéopathes sont "autorisés à prévenir et remédier aux troubles fonctionnels du corps humain..." c'est donc bien thérapeutique! ou alors citez moi en extenso le texte qui dit que les ostéopathes "n'est pas autorisé à intervenir de manière thérapeutique???" les ostéopathes font partie des "professionnels autorisés à dispenser des SOINS à la personne" (source ministère de la santé, comme les psychologues avec un n° ADELI) Ils sont bien thérapeutes de par la loi!!! Par contre le pompeux "docteur en ostéopathie" ça n'existe pas et mériterait des suites...
Par

fini

- le 25 Avril 16h36
phil

4 / 20

Je suis désolé, mais les actes de masso-kinésithérapie, réalisés dans le cadre d''une pathologie, sont thérapeutiques. Les MKDE bénéficient comme tous les professionnels de santé, d'une délégation de compétence. Les ostéopathies "ni-ni", ne l'ont pas. M.Sala devrait le savoir, comme il devrait savoir qu'il y n'y pas en France de "doctorat en ostéopathie". Peut-être dans un pays étranger... Il faudrait peut-être parler de la thérapie manuelle orthopédique.
Par

phil

- le 24 Avril 12h09
Plus de commentaires