Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Kiné, Ostéo : les différences de ces pratiqu...

Kiné, Ostéo : les différences de ces pratiques thérapeutiques

Il n’est pas rare de confondre la kinésithérapie avec l’ostéopathie et pourtant ces deux pratiques qui sont certes sur le même domaine d’activités ont pourtant des différences notables. Alors, avant de se lancer dans des études pour devenir ostéopathe mieux vaut en connaître tous les tenants et aboutissants.

16 Janvier 2015 à 16h25 | | 5 avis

Kiné, Ostéo : les différences de ces pratiques thérapeutiques

On dit que ces deux activités sont sur le même domaine d’activités car dans les deux cas le praticien doit être en contact avec son patient puisqu’il doit travailler en posant ses mains sur le corps du patient. Pourtant, l’ostéopathie et la masso-kinésithérapie sont deux professions distinctes, tant dans leur statut que dans leur formation et leur type d’exercice.

L’ostéopathie et la kinésithérapie, une différence de statut

L’ostéopathie est une profession de la santé régie par l’article 75 de la loi sur le droit des malades et la qualité du système de santé du 4 mars 2002, complété par un ensemble de textes réglementaires relatif aux actes et à la formation des ostéopathes (liens).

La masso-kinésithérapie est une profession de santé, inscrite dans la quatrième partie du code de la santé publique au troisième livre des auxiliaires médicaux.

L’approche globale de l’ostéopathie contre l’approche ciblée de la kinésithérapie

L’ostéopathe va en priorité chercher la cause d’une douleur et devra donc considérer le corps dans son ensemble afin de trouver la source des douleurs et ainsi la traiter pour faire disparaître les symptômes, on dit que ce praticien a une approche hollistique globale du patient. En revanche, le kinésithérapeute devra s’appliquer à intervenir de manière locale et ponctuelle sur les zones symptomatiques. Il s’agit essentiellement de la pratique d’exercices de renforcements musculaires et autres.

5 années d’études pour un ostéopathe contre 3 ans pour un kiné

Avec l'entrée en vigueur des nouveaux décrets fin 2014, toutes les écoles d'ostéopathie françaises formeront les étudiants en 5 ans. L’usage du titre d’ostéopathe est réservé aux personnes titulaires d’un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur agréé par le ministre en charge de la santé. La formation des ostéopathes dure 5 ans en 4 860 heures. Des dispenses de formation sont accordées aux professionnels de santé ; un masseur-kinésithérapeute souhaitant obtenir le titre d’ostéopathe doit ainsi satisfaire 1 892 heures de formation.

L’exercice de la masso-kinésithérapie est autorisé aux personnes titulaires du diplôme d’état en masso-kinésithérapie délivré à l’issue d’une formation supérieure de trois ans. Certaines écoles de masso-kinésithérapie sont accessibles aux étudiants ayant validé la première année commune aux études de santé (PACES).

Des actes non remboursés par la sécurité sociale pour l’ostéopathie

Les ostéopathes exercent leur profession en première intention, ce qui signifie que les patients peuvent les consulter librement sans prescription médicale. Pour certains types de techniques (manipulations sur le rachis cervical et le nourrisson de moins de six mois) un certificat médical de non contre-indication est requis. Le champ de compétence des ostéopathes porte sur les troubles fonctionnels de l’ensemble de l’organisme du patient. Les actes des ostéopathes ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. La plupart des organismes d’assurance maladie complémentaire (mutuelles) remboursent tout ou partie des soins ostéopathiques.

Auxiliaires médicaux, les masseurs-kinésithérapeutes pratiquent leur art sur ordonnance médicale lorsqu'ils agissent dans un but thérapeutique. Leurs actes, lorsqu’ils sont à visée thérapeutique et prescrits par un médecin, font l’objet d’un remboursement par la sécurité sociale

 

ESO, ostéopathie, école supérieure d'ostéopathie

 

Une thérapie exclusivement manuelle vs les techniques de rééducation

L’ostéopathe est formé à un panel très large de techniques pour traiter n’importe quelle partie du corps humain uniquement manuellement. Le kiné, lui, a recours des techniques qui ne sont pas nécessairement manuelles dans les rééducations comme des appareils à ultrasons, des électrostimulations…

Globalement, si l’on a souvent reproché à la profession d’ostéopathe son manque de réglementation, les dernières mesures mises en place par la loi Kouchner de mars 2002 ont permis de reconnaître cette pratique comme une médecine douce et de mieux l’encadrer pour qu’elle ne soit pratiquée que par des professionnels.


Faire ses études d'ostéopathie avec ESO Paris 

ESO Paris SUPOSTEO

L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie dispense un cursus d’excellence en 6 années après le baccalauréat. Le titre de l'ESO est homologué par l'Etat au niveau 1 du RNCP (Bac+5). L’école accueille la plus grande clinique ostéopathique de France. 

 

Les avis sur cet article
Miki

4 / 20

Article biaise' , informations malhonnêtes vis-à-vis des étudiants qui cherchent a décider de leur avenir. Note: c'est "holistique" et non " hollistique", un seul "l", signifie " intégrale" ( corps et psyché).
Par

Miki

- le 10 Avril 11h19
Miki

20 / 20

Il faudra faire un effort pour reviser cet article evidemment pro- osteopathie, il faudra donner des informations non biaisees , les deux professions pouvant apporter son lot de soulagement, reeducation corporale et guerison aux patients..
Par

Miki

- le 10 Avril 11h14
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis