Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Ecoles d'ostéopathie : grand ménage pour la r...

Ecoles d'ostéopathie : grand ménage pour la rentrée 2016 ?

Les nouveaux critères d'agréments des écoles d'ostéopathie ont été publiés à la rentrée 2014. Une évolution du paysage des formations en ostéopathie est donc à prévoir pour la rentrée 2016. Avec Christophe Caporossi, Directeur général adjoint de l'école supérieure d'ostéopathie de Paris (ESO), nous revenons sur ces deux décrets, leurs enjeux et les changements qu'ils vont impliquer.

Publié le 16 Janvier 2015 à 16h34 | | 2 avis

Ecoles d'ostéopathie : grand ménage pour la rentrée 2016 ?

Deux décrets ont été votés fin 2014. Le premier redéfinit les critères d'exercice des établissements dispensant des formations d'ostéopathie. Le second décret revient en détail sur la durée d'étude nécessaire pour obtenir son diplômé d'ostéopathe.

Notre fiche métier : Devenir Ostéopathe

Des critères plus exigeants : vers une baisse du nombre d'écoles d'ostéopathie ?

Le décret dans lequel figurent les 24 nouveaux critères d'agrément des écoles, garants de la qualité de la formation dispensée, a été voté le 12 septembre 2014. Les critères ont ainsi été repensés par le Ministère de la santé. Pour recevoir l'agrément et donc être autorisées à accueillir les étudiants ostéopathes à la rentrée 2016, les écoles d'ostéopathie devront répondre aux 24 critères exigés par ce décret. Plus contraignants, ce décret devrait engendrer une diminution du nombre d’établissements délivrant le diplôme d’ostéopathe, ainsi que du nombre de diplômés. La plupart des écoles vont être obligées de se mettre à niveau et de déposer de nouveaux dossiers pour obtenir l'agrément pour la rentrée 2016. Ou pas.

La question est alors de savoir quelles écoles vont être agrées ou non afin d'aider les bacheliers souhaitant entreprendre des études d'ostéopathie à s'inscrire dans la bonne école pour la rentrée de septembre 2016. Le décret liste les conditions exigibles pour l’ensemble des établissements de formation. « Les critères plus exigeants qu'auparavant, portent sur la qualification des enseignants, l'encadrement, la formation pratique clinique – notamment le nombre minimal de consultations à effectuer –, les locaux, l'évaluation des compétences ou encore l'insertion professionnelle » indique Christophe Caporossi.

« Aujourd’hui ce sont une trentaine d’établissements en formation initiale qui sont agréés, ce chiffre devrait se réduire avec les nouveaux agréments. L'ESO Paris, inscrite au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) au niveau 1 est certaine d'obtenir ce précieux sésame pour la rentrée 2016 » détaille Christophe Caporossi.

ESO, ostéopathie, école supérieure d'ostéopathie

Des études fixées à 5 ans post-bac

Le seconde décret, voté le 12 décembre 2014, relève de la formation en elle-même. La durée des études est désormais fixée à 5 ans pour toutes les écoles contre 3 à 6 années actuellement.

En effet, actuellement les écoles d'ostéopathie françaises ne dispensent pas le même nombre d'heures de formation. Certaines écoles d'ostéopathie forment ainsi les étudiants en 3 ans, d'autres en 4 ans et d'autre encore en 5 ou 6 ans. Ce décret permet donc de mieux encadrer les formations d'ostéopathe et de garantir une meilleure lisibilité aux étudiants et à leurs parents.

6 Conseils pour réussir sa formation d'ostéopathie


Faire ses études d'ostéopathie avec ESO Paris 

ESO Paris SUPOSTEO


L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie dispense un cursus d’excellence en 6 années après le baccalauréat. Le titre de l'ESO est homologué par l'Etat au niveau 1 du RNCP (Bac+5). L’école accueille la plus grande clinique ostéopathique de France. 

 

Les avis sur cet article
Michel

4 / 20

Beaucoup trop d’ostéopathe en France 26 000 !!! La plupart des jeunes galères les nouveaux décret n'ont rien changé à la situation démographique. 50% des ostéopathes gagnent moins de 1 500 E et la moyenne des salaires diminue d'année en année... Les écoles d'ostéopathie comme celle de l'article font du business sur le dos d'étudiants en leur promettant monts et merveille le réveil sera dur une fois diplômé... C'est dégoûtant ce business sur des jeunes crédules...
Par

Michel

- le 26 Avril 19h21
mijo

20 / 20

Donc si je comprends bien un étudiant inscrit sans problème dans une école d'ostéopathie et finissant son cursus cette année ne peut plus le faire par décision unilatérale d'instance nouvelle qui décident de la vie des étudiants et ne leur permettent pas de terminer leur cursus commencé c'est un honte
Par

mijo

- le 22 Juillet 22h46