Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

6 conseils pour réussir sa formation d'ostéop...

6 conseils pour réussir sa formation d'ostéopathe

Christophe Caporossi est le Directeur Général Adjoint de l'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO). Pour digiSchool, cet expert nous dévoile 6 précieux conseils pour réussir sa formation d'ostéopathe. A lire attentivement.

Publié le 16 Janvier 2015 à 16h49 | | 1 avis

6 conseils pour réussir sa formation d'ostéopathe

1) Bien choisir son école

Au vu du nombre élevé d'écoles d'ostéopathie aujourd'hui en France et des nouveaux agréments, il est essentiel de bien choisir son école. Toutes les écoles d'ostéopathie n'ont pas les mêmes moyens. L'idéal pour sélectionner son école est de se rendre aux journées portes-ouvertes afin de voir la réalité au delà de la plaquette et du site internet. Echanger avec les professeurs, questionner les étudiants est la meilleure façon de faire son choix. Aller se faire traiter au sein de la clinique d'ostéopathie de l’école est également un excellent moyen de se rendre compte de l'ambiance de l'école et de la réalité du métier.

2) Travailler régulièrement

Pour réussir sa formation d'ostéopathie, il est primordial de se mettre rapidement dans l’état d’esprit des études supérieures en travaillant régulièrement. L'investissement et la motivation sont des atouts clés pour réussir ses études d'ostéopathie. Dès la première année après le Bac, les étudiants doivent avoir conscience qu'ils travaillent pour construire leur avenir, pour exercer une profession. Les compétences à acquérir lors des études d'ostéopathe sont la synthèse des différents enseignements dispensés. Il faut à tout prix éviter le bachotage. Réussir sa formation d'ostéopathe demande beaucoup de travail personnel : être curieux, mener ses propres recherches, ne pas se limiter aux cours, etc.

3) Etre curieux de tout

Pour réussir ses études d'ostéopathe, un étudiant doit être curieux de tout et vouloir apprendre toujours plus. Il est essentiel de s’intéresser à différents domaines pour réussir sa formation d'ostéopathe.

4) Avoir un bon équilibre entre le travail et la vie personnelle

Réussir ses études d'ostéopathe ne signifie pas ne pas profiter de ses années d’études, au contraire ! Le succès dépend aussi de la capacité du jeune à s'épanouir dans sa vie d'étudiant. La pratique d'un sport, l'implication dans une association sont autant d'activités permettant de parvenir à un équilibre psychologique et donc de réussir sa formation d'ostéopathe. Les études d'ostéopathie sont des études longues qui exigent beaucoup de travail, il est donc essentiel de ne pas oublier de vivre pendant ces 5 ans !

► Découvrez comment devenir osteopathe ?

 

ESO, ostéopathie, école supérieure d'ostéopathie

 

5) Réfléchir à son avenir en tant qu'ostéopathe

Réussir sa formation d'ostéopathe implique également d'avoir pleinement conscience de tout ce l'exercice du métier d'ostéopathe inclut. Un étudiant doit donc être certain qu'il répond oui à toutes ces questions : Ai-je le sens du contact ? Ai-je envie de me mettre au service des autres ? Suis-je doué pour communiquer avec autrui ? Suis-je altruiste ? Suis-je prêt à travailler en dehors des heures de bureau ainsi que le weekend ?

Pour que la motivation et l'investissement d'un étudiant en ostéopathie soient parfaits, le jeune doit également s'assurer d'avoir compris les enjeux liés à son futur métier. Un ostéopathe peut en effet soit être salarié (il travaille alors dans un club sportif, au sein d'une maison de retraite médicalisée, dans un hôpital ou dans une clinique privée), soit exercer à titre libéral dans un cabinet privé, ce qui est le cas de la plupart des jeunes diplômés.

Le statut de libéral implique une certaine insécurité au démarrage. Au début, le salaire varie et le développement de l'activité d'un ostéopathe passe par ses qualités personnelles. Il est donc pertinent pour réussir sa formation d'ostéopathe de réfléchir lors de ses années d'études à son avenir : choix du statut, réflexion sur son lieu d'implantation, rythme de travail, etc.

Etudier à ESO : le témoignage d'une étudiante ostéopathe

6) Avoir l’ambition d'être le meilleur

Un ostéopathe tient la santé de ses patients entre ses mains. Cette grande responsabilité doit lui donner l'ambition d'être excellent, d'être le meilleur. Ceci est d'autant plus vrai que la réputation est une donnée clé dans le développement de la patientèle d'un ostéopathe.

A noter également qu'avec le développement de l'offre de formation, la concurrence est de plus en plus dure. Chaque année, on estime à environ 2 000 le nombre de diplômés qui arrivent sur le marché du travail. De ce fait, l'installation en libéral des jeunes diplômés est très difficile, et le développement d'une patientèle délicat. L'excellence est donc le meilleur moyen de faire la différence et de réussir sa carrière d'ostéopathe.


Faire ses études d'ostéopathie avec ESO Paris 

ESO Paris SUPOSTEO

L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie dispense un cursus d’excellence en 5 années après le baccalauréat. Le titre de l'ESO est homologué par l'Etat au niveau 1 du RNCP (Bac+5). L’école accueille la plus grande clinique ostéopathique de France. 

 

Les avis sur cet article
Alexis

20 / 20

Merci
Par

Alexis

- le 13 Septembre 10h08