Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Loane, à Montpellier BS : « Ce qui surprend, ...

Loane, à Montpellier BS : « Ce qui surprend, c'est la diversité des profils au sein de l'école »

Une ambiance multiculturelle. C'est à la fois ce qui a le plus surpris Loane Tran à son arrivée à Montpellier Business School (MBS)… et ce qu'elle a préféré. Diplômée dans quelques semaines avec une spécialisation dans les métiers du conseil, elle revient sur son expérience en école de commerce post-prépa.

Publié le 07 Décembre 2018 à 15h25 | | 0 avis

Loane, à Montpellier BS : « Ce qui surprend, c'est la diversité des profils au sein de l'école »

L'idée que j'avais de l'école avant d'y entrer :

« J'avais un a priori sur les écoles de commerce. Je les pensais un peu élitistes, réservées aux familles aisées vu les frais de scolarité, et axées l'enseignement du profit et de la productivité… Mais la réalité est toute autre à MBS : quand on se renseigne sur l'école lors de forums ou sur le Web, on découvre des valeurs qui ne sont pas qu'une façade : chaque cours intègre des enjeux de diversité et de responsabilité globale. MBS forme des managers responsables, conscients de l'impact social, économique, et environnemental de leur activité. »

 

Ma première semaine dans l'école :

« Mon intégration s'est bien passée. Un « teambuilding » avait été organisé cette semaine-là : c'était une chasse au trésor dans Montpellier. On ne choisissait pas nos équipes, donc ça nous a permis de nous mélanger et de mieux nous connaître. »

 

Les cours que je préférais :

« Ceux de management, de stratégie, de gestion de projets et aussi de « behaviour focus », qui consistait à nous aider à analyser notre personnalité et à mettre nos soft skills [compétences humaines et relationnelles] au service d'une entreprise. »

 

Ce qui m'a le plus surprise :

« La diversité. Les étudiants de Montpellier BS viennent de partout, de différentes cultures et de différentes filières. »

 

Ce qui a été plus difficile :

« Les travaux de groupe. On n'avait pas beaucoup d'heures de cours, mais dans chaque matière, il fallait constituer un groupe de travail pour rendre un projet à la fin du semestre. Il fallait avancer sur chaque projet parallèlement, avec des enjeux et des personnalités différentes, pour rester dans les temps et trouver des créneaux pour travailler tous ensemble. À cela se rajoute la difficulté liée à l'alternance puisque nous avions cours qu'une semaine par mois, et étions tous répartis aux quatre coins de la France le reste du temps. »

➜ Voir la rubrique : Écoles de commerce post-prépa

 

Si je devais décrire l'ambiance en 2 mots :

« L'ambiance est multiculturelle et bon enfant. Multiculturelle, du fait de la présence d'étudiants étrangers au sein de l'école : des binômes français / étranger étaient formés avec un objectif d'intégration et d'échange linguistique. Dans ce cadre, j'ai rencontré une réfugiée syrienne avec qui j'ai échangé en anglais toute l'année : c'était vraiment enrichissant. Et bon enfant, du fait des événements organisés par les associations. Notamment les tournois FIFA en grand amphi, avec une ambiance de folie à chaque fois, même pour ceux qui n'aimaient pas le foot. »

 

Ce que je pense faire ces prochaines années :

« J'ai fait mon master 1 en alternance au sein de l'école. MBS m'a ensuite proposé un CDD de 7 mois, jusqu'à mai 2019, en tant que chargée de projets RHDRSE (Ressources Humaines, Diversité et RSE). Au terme de mon contrat, j'aimerais bien voyager un peu car l'alternance ne me le permettait pas. Pourquoi pas partir quelques mois en Australie, peut-être en VIE [Volontariat International en Entreprise]. Ensuite, je ne sais pas exactement où je veux travailler. J'aime bien les métiers du conseil et je vais probablement tester différentes choses avant de me fixer. »

 

Mes conseils pour le concours :

« Travaille, prépare-toi assidûment et longtemps à l'avance, et apprends à bien gérer ton stress. Personnellement, pour me préparer aux concours, j'ai surtout fait preuve de sérieux tout au long de ma prépa [classe préparatoire aux grandes écoles de commerce, option économie], en préparant des fiches de révisions au fur et à mesure. J'ai passé les 3 mois précédant le concours à échanger en anglais avec mes camarades, j'ai regardé des films et des séries en anglais, j'avais la BBC en fond sonore toute la journée. Pour le stress du concours, chacun son truc. Certains feront des exercices de respiration, d'autres, miseront sur une méthodologie de travail. Dans tous les cas, un conseil : utilise tout le temps de l'épreuve - parfois très long, comme les 5 heures de maths - pour aller chercher le moindre petit point car lui qui fera la différence au classement. »

 

Le concours d'entrée en 1 coup d'œil :

Conditions d'admission : être inscrit en classe préparatoire économique et commerciale, voies ECS, ECE et ECT, ou en classe préparatoire littéraire, voies B/L et A/L
Dates d'inscription : du 10 décembre 2018 au 12 janvier 2019.
Frais d'inscription : 90 euros.
Dates des épreuves : du 29 avril au 10 mai 2019 pour les épreuves écrites, puis du 18 juin au 5 juillet 2019 pour les oraux.
Nombre de places : 260
Le concours d'entrée est commun à Montpellier BS, Rennes SB et EM Strasbourg.
Pour plus d'informations, clique ici.