Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2019

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

A quoi peut ressembler une année scolaire à P...

A quoi peut ressembler une année scolaire à PPA ?

Adrien a vingt-et-un ans. Il est étudiant en troisième année de marketing de la santé à PPA, école de commerce et de management située à Paris. Ici, toutes les formations sont proposées en alternance, et ce depuis la première année de Bachelor. Adrien, lui, travaille pour les laboratoires Bioderma. Suivons le quotidien de ce personnage fictif dans cette école bien réelle.

Publié le 31 Janvier 2018 à 10h56 | | 0 avis

A quoi peut ressembler une année scolaire à PPA ?

Depuis octobre et jusqu’à juillet prochain, Adrien avance à un rythme soutenu : une semaine à l’école, et deux semaines en entreprise : « Je veux me spécialiser dans le marketing digital, explique-t-il. L’évolution et la richesse des nouvelles technologies, c’est vraiment ce qui me plaît dans ces métiers du futur ». Et pour cause, le jeune homme a conscience des évolutions de la société. Et en ayant choisi l’école PPA pour le former, il sait qu’il a toutes ses chances de réussir son objectif professionnel.

Au Pôle Paris Alternance (PPA), la journée passe très vite ! Adrien ne s’ennuie jamais. Entre les cours où il a l’occasion d’améliorer son talent pour le marketing, les temps libres au campus où il a la chance d’enrichir sa culture personnelle, et la vie associative très riche où il a l’opportunité de s’investir dans de nombreux domaines, Adrien est ravi.

➜ À voir aussi : L'alternance, le principe de base de PPA

 

PPA : de nombreux cours pour se former au mieux

Très satisfait de son école, Adrien a la chance de pouvoir continuellement s’améliorer afin de devenir un véritable professionnel du marketing. Et notamment, du marketing digital : « Grâce aux cours de développement personnel et de coaching, j’ai pu prendre véritablement confiance en moi. Qualité que je n’avais pas avant, mais indispensable à tout commercial ! ». Mais ce n’est pas tout, il étudie par exemple en marketing stratégique le comportement du consommateur : un domaine également important à connaître, car c’est en s’adaptant aux clients que Adrien pourra avancer les meilleurs arguments. Son but : convaincre le consommateur au maximum !

Et c’est pourquoi, le cours de Distribution pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques lui apporte une grande connaissance de son secteur. Il sait que pour être à la hauteur, il faut penser à la place du client : que désire-t-il ? « Avant, je voulais devenir médecin, mais j’ai réalisé que faire le pont entre le consommateur et l’entreprise est ce qui me convenait le mieux. J’apporte de l’aide à ma manière tout en faisant fonctionner l’économie. » Et cela, il en est très heureux. Finalement, il affirme vouloir s’investir dans le marketing digital tout en travaillant pour un laboratoire : il reste ainsi au courant des dernières tendances pharmaceutiques.

➜ À voir aussi : Admission à PPA : conseils et astuces pour réussir le concours

 

La vie au campus de PPA

Mais à part les cours, il y a le campus : « Pour rester au plus près des gens, je suis content de pouvoir m’investir dans une association de mon établissement. L’humanitaire, cela me permet d’aider les populations les plus en difficultés » Par ailleurs, Adrien aime faire du sport et s’investir dans des activités culturelles. « Finalement, à PPA, nous avons accès à toute l’éducation d’un humaniste : un esprit sain dans un corps sain. Et ce, comme le prônait François Rabelais ». Espérons maintenant que le jeune homme aille au bout de ses rêves.

Et vous, que pensez-vous de vous inscrire à PPA dans une filière d’avenir comme le commerce ou le management ?