Les Dossiers du Mois :

Parcoursup 2018

Toutes les clés pour réussir Parcoursup !

➜ Voir le dossier

 

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

A découvrir : Le métier de Consultant en Transformation Digitale

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Devenir infirmier avec le réseau national CPES

Devenir infirmier avec le réseau national CPES

Le CPES (Classes Préparatoires privées aux Études de Santé) forme, entre autres, au concours d’infirmier. Une profession indispensable dans les hôpitaux, et la médecine de ville, voire dans la vie tout court. Grâce à son expertise, le CPES conduit à la réussite de 80 à 90% de ses candidats.

Publié le 13 Mars 2018 à 11h09 | | 0 avis

Devenir infirmier avec le réseau national CPES

L’infirmier soigne les patients d’un hôpital, veille sur eux et assure leur bien-être tout au long de leur séjour. Il peut aussi être amené à travailler en établissement scolaire ou en entreprise, lors d’actions de prévention par exemple. Il est possible de devenir, après quelques années et des études complémentaires, infirmier anesthésiste ou infirmier de bloc opératoire.

 

Être un bon infirmier 

L’infirmier se charge de soigner ses patients en appliquant les prescriptions du médecin. Il distribue les médicaments, s’occupe des prises de sang, pose les perfusions, etc. Il doit donc être rigoureux, précis et vigilant. Une bonne formation doit le précéder puisqu’une simple erreur peut avoir de grandes conséquences. C’est pourquoi il doit avoir acquis les connaissances et les compétences nécessaires pour prendre soin de ses patients.

L’infirmier veille à leur santé et à leur rétablissement, mais également à leur moral et à leur bien-être. Ainsi, le dialogue est essentiel. C’est une profession aussi technique que sociale. L’infirmier doit tisser des liens avec ses patients, les mettre en confiance. Il doit alors avoir un certain sens de la psychologie. Mais il est aussi amené à communiquer avec le médecin, l’aide-soignant, l’administration… Le dialogue et une bonne entente sont indispensables.

Aussi, une bonne résistance à la fois physique et nerveuse est nécessaire chez l’infirmier, qui est parfois confronté à des situations stressantes, où il faut réagir vite.

➜ À voir aussi : Devenir travailleur social avec le CPES

 

Devenir infirmier grâce au CPES

Pour devenir infirmier, le CPES prépare aux concours qui mènent aux écoles publiques ou agréées. Les études durent trois ans et débouchent sur un Diplôme d’État. À la suite de cela, vous pouvez exercer dans le secteur hospitalier, public ou privé, ou bien en tant que professionnel libéral, mais il est aussi possible de poursuivre vos études, pour vous spécialiser par exemple.

Le concours se divise en deux épreuves écrites : Actualité sanitaire et sociale et Tests d’aptitude verbale et d’aptitudes numérique et logique. Les candidats déclarés admissibles ont ensuite un oral sur un sujet d’ordre général, en rapport avec les Problèmes Sanitaires et Sociaux.

Au CPES, l’équipe pédagogique connaît le concours sur le bout des doigts et a les clés en main pour bien préparer ses élèves. Dès mi-septembre, 27 heures par semaine sont réparties entre les cours de culture générale, de tests psychotechniques, de préparation à l’oral, mais aussi les conférences, les concours blancs et les devoirs surveillés.

Cependant, le mois de mars est consacré aux révisions approfondies pour les concours, qui ont lieu entre mars et juin. Les cours sont ensuite adaptés pour laisser du temps aux étudiants et consistent principalement à revoir les sujets et à se préparer pour l’oral.

À la Toussaint, à Noël ou en février, les étudiants peuvent réaliser un stage en structure hospitalière ou en cabinet libéral. Un atout indéniable pour l’oral d’admission.

➜ Voir le dossier : CPES

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis