Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Discrimination au travail : 27% des jeunes d'or...

Discrimination au travail : 27% des jeunes d'origine africaine s'en estiment victimes

Une étude réalisée par le Centre d’études de l’emploi (CEE) diffusée ce jeudi a mis en lumière un très fort sentiment d’injustice au travail chez les jeunes d’origines subsaharienne.

22 Mai 2015 à 10h23 | | 0 avis

discrimination, travail, injustice

La discrimination dans le monde professionnel sévit encore et toujours, les jeunes de 18 à 35 ans interrogés pour cette nouvelle enquête le déplorent.

27% des jeunes actifs s’estiment victimes d’injustices

Sur l’ensemble de ces jeunes actifs, seulement 7% s’estiment victimes d’injustices au travail. Mais c’est quand on s’intéresse aux différentes franges de cette population que l’on comprend vite où se situent vraiment les problèmes.

Tout d’abord entre hommes et femmes le sentiment d’injustice diffère. Ainsi, les femmes d’origine subsaharienne mais aussi celles issues de parents français se déclarent « le plus injustement traitées ». Elles sont à chaque fois 10% à faire état de discriminations suivies par 8% des Françaises d’Outre-mer, 7% des jeunes femmes d’origine turque ou encore 6% d’origine maghrébine.

Du côté des hommes, ceux qui rapportent le plus le sentiment d’injustice sont les jeunes diplômés d’origine africaine. Ils sont ainsi 27% à déclarer avoir déjà été victimes d’injustices et 21% de discriminations. Une proportion conséquente quand on observe que les jeunes hommes d’origine turque ne sont que 12% à déclarer cela et 11% pour ceux d’origine maghrébine, 10% pour les hommes venant des DOM-TOM.

Ce qui est important de noter au travers de ces deux catégories de population, c’est que les raisons pour lesquels hommes et femmes s’estiment traités injustement ne sont pas les mêmes. En effet, les jeunes actifs masculins se plaignent d’être victime de discriminations en lien avec leur origine migratoire quand les femmes, elles, se sentent maltraitées par rapport à leur âge ou leur sexe.

Et vous, avez-vous déjà eu le sentiment d’être victimes d’injustice au travail ?

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis