Voulez-vous recevoir des notifications pour vous aider dans vos Révisions et votre Orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui

 

Les Dossiers du Mois :

Secteur du numérique : Pari gagnant ?

Plongez-vous dans le monde du digital !

➜ Voir le dossier

 

Tout savoir sur le double-diplôme

Obtenez 1 diplôme français + 1 diplôme international !

➜ Voir le dossier

 

Ingénieur au féminin

Comment devenir une femme scientifique ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

[Enquête] Les étudiants en école de commerce...

[Enquête] Les étudiants en école de commerce ont-ils la grosse tête?

Vous avez été nombreux à participer à notre grande enquête, légèrement provocante c’est vrai, intitulée « Les étudiants en écoles de commerce ont-ils la grosse tête ? ». 605 personnes ont accepté de nous parler de leur école et de leurs projets, dont une majorité de femmes (56%). 

28 Novembre 2012 à 14h48 | | 0 avis

[Enquête] Les étudiants en école de commerce ont-ils la grosse tête?

La plupart des écoles de commerce sont représentées : INSEEC, HEC, Skema, les différentes ESC, IDRAC, ESSEC, Audencia, Sup’ de Co, ISEG, IPAG… La moitié des répondants sont au niveau M2, mais on rencontre aussi beaucoup de M1 et de Bachelor.

Découvrez dès à présent les résultats de cette étude…  et la suite, où l'on se pose la question suivan vte : Les étudiants en école de commerce ont-ils une bonne raison d'avoir la grosse tête ?

Les opportunités d’emploi font rêver

Lorsque l’on interroge les étudiants sur la raison qui les a poussés à intégrer une école de commerce, ils sont plus de la moitié (52%) à évoquer les multiples opportunités d’emploi qu’offrent ces établissements, et ce, dans de nombreux secteurs.

Loin derrière, 19% arguent qu’il s’agit du chemin le plus rapide et le plus efficace vers la réussite professionnelle et financière. Ils sont talonnés par ceux qui ont choisi cette voie car les matières enseignées correspondaient à leurs goûts personnels (17%).
Toutefois, ils sont tout de même 8% à pointer le prestige de ces écoles comme argument principal.

des étudiants interrogés ont intégré une école de commerce en raison des multiples opportunités d'emploi offertes à la sortie.

8% d'entre eux ont choisi une école de commerce pour bénéficier de son prestige

Quand on leur demande ce qu'est, pour eux, une école de commerce, 50% répondent qu'il s'agit d'un moyen de s’assurer un bon métier et un bon salaire. Ils sont néanmoins 22% à pointer, avant toute chose, des formations chères pour ce qu’elles offrent.
16% d’entre eux voient en l'école de commerce une bonne solution pour se différencier des diplômés « lambda ». Enfin, 7% mettent en avant la communauté étudiante dynamique de ces établissements, et 3% pensent qu'ils constituent un excellent moyen d’impressionner les recruteurs. 

Les admissions parallèles en écoles de commerce


La formation avant l’école

Lorsqu'on les interroge sur la façon dont ils ont choisi leur école, une très large majorité d'étudiants (67%) déclare avoir d'abord sélectionné une formation et un diplôme se rapprochant le plus de leur projet professionnel. En revanche, 12% ont avant tout choisi leur école, et avec soin : dans le top 5 ou rien !

Suivent les étudiants qui ont privilégié l’aspect pratique : 10% d’entre eux sont allés dans l’école la plus proche de chez eux. Enfin, 7% ont préféré intégrer celle où ils avaient le plus d’amis.

des sondés ont choisi leur école en fonction de sa place dans le classement national : dans le top 5 ou rien !

Mais alors, si la formation est privilégiée, pourquoi une école de commerce et pas une université ? Pour 44% d’entre eux, la raison est simple : les débouchés y plus nombreux
Selon 31% d’entre eux, ces établissements ont l’avantage d’offrir les enseignements d'intervenants expérimentés et de permettre de sortir diplômé d'une école réputée

L’école de commerce a primé pour 14% d’entre eux car elle proposait toutes les matières qu’ils appréciaient. Pour 6% d’entre eux en revanche, la raison est tout autre : il n'y a rien de glorieux à sortir d'une formation universitaire. Cela se passe de commentaire.

Pour 6% des sondés, il n'y a rien de glorieux à sortir d'une formation universitaire ! 


Et après ?

Comment les étudiants considèrent-ils leur potentiel d’embauche par rapport aux autres diplômés ? 40% pensent qu’ils auront les mêmes chances que les diplômés issus d’autres écoles de commerce. En revanche, 11% considèrent qu’ils seront plus facilement embauchés que les autres. Ce qui est étonnant, c’est que les sondés ayant donné cette réponse proviennent de nombreuses écoles différentes : HEC, ESSEC, ESCP Europe, EDHEC, ESC Toulouse, SKEMA, ICN, ESCE, EM Normandie, Rouen Business School…

6%, plus pessimistes, estiment que leur potentiel d’embauche sera plus faible que la moyenne. Ils viennent a priori des écoles de commerce les moins connues.
23% ne peuvent pas se situer par rapport aux autres étudiants et 19% considèrent, avant tout, qu’ils seront plus facilement embauchés que des diplômés d'autres filières (hors écoles de commerce). 

Money money money...

Quel salaire attendent-ils à la sortie ? Pour 33% d'entre eux, il se situera entre 30 et 35 000 euros annuels. Il atteindra entre 25 et 30 000 pour 29% des sondés et entre 35 et 40 000 euros pour 20% des étudiants. 11% ne s’attendent pas à gagner plus de 25 000 euros, alors que 6% espèrent gagner au moins 40 000 euros. Une jolie somme pour débuter, espérée surtout par les étudiants d’HEC et ESSEC.

Lorsqu’on les interroge sur leurs projets professionnels, 43% avouent avoir quelques idées, mais rien d’arrêté. 3% n’y ont même pas encore réfléchi.

En revanche, 32% savent déjà très précisément quel sera leur premier emploi. 12% désirent surtout travailler dans une société réputée et 8% se voient déjà avec un poste à responsabilités dans une société multinationale, avec un salaire d'au moins 40 000 euros par an. Les étudiants à avoir donné cette dernière réponse viennent d’écoles différentes : ESSEC, ISC Paris, Euromed Marseille, IDRAC, ISEG, EDHEC, Télécom EM, Grenoble EM…

des sondés n'ont pas d'idée précise de ce qu'ils feront une fois diplômés. 3% d'entre eux n'y ont même jamais réfléchi !


Et ce qu’on dit d’eux, qu’en pensent-ils ?

Les étudiants en école de commerce sont parfois la cible de rumeurs : on les accuse bien souvent d’être prétentieux, lorsqu’on ne leur reproche pas d’acheter leur diplôme.

Justement, nous leur avons demandé s’ils pensaient que les étudiants en commerce avaient la grosse tête. La majorité ne se mouille pas : 43% ont répondu qu'ils pensaient effectivement que c'était le cas de quelques uns, mais qu'ils ne se sentaient pas directement concernés, et 11% que c'était possible, mais qu'ils ne s'intéressaient pas aux "on-dit".

Néanmoins, ils sont tout de même 27% à avoir l’impression que c’est le cas pour la grande majorité ! D’autres réfutent totalement cette idée. Pour 13% des sondés, les étudiants en école de commerce sont avant tout de « grands fêtards » et, pour 6% d’entre eux, pas de doute : ceux qui pensent cela sont tout simplement jaloux

Alors, grosses têtes ou grands incompris ?

Que penser ? Il ressort que les étudiants en école de commerce ont choisi leur formation de façon réfléchie, en pensant à leur avenir professionnel. Ils ont la tête sur les épaules, même si une partie d’entre eux connaîtra probablement des désillusions en arrivant dans le monde du travail...

Pourtant, plus d’un quart d’entre eux a l’impression d’être entouré par des égos surdimensionnés, alors que plus de 40% ne se sentent pas concernés par ce problème. Difficile de trancher. Certains étudiants en école de commerce ont-ils une grosse tête non assumée ? Les étudiants « lambda » sont-ils simplement jaloux ? Quoi qu'il en soit, ces quelques résultats tendent à montrer que les étudiants en commerce sont des étudiants comme les autres... 


Découvrez ces écoles de commerce qui recrutent à Bac+2/3 :

Première Grande école de Commerce spécialisée dans le management du sport. AMOS forme des managers, des commerciaux, des gestionnaires et des entrepreneurs de haut niveau dans toutes les branches des métiers du sport. AMOS se veut la référence et l'interlocuteur du mouvement sportif et du sport business.

Interview | Site | Témoignage étudiant

L’IPAG Business School délivre un diplôme Grade Master visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et est membre de l'UGEI (Union des Grandes Écoles Indépendantes). Située sur 4 campus (Paris, Nice, Yunnan en Chine et Riverside en Californie, USA), elle dispense 1 Programme Grande Ecole avec 15 spécialisations, dont les masters peuvent être suivis en alternance, 7 Bachelors et 6 MBA. L’admission à l’IPAG se fait via le concours Ambitions+.

Interview Site | Témoignage étudiant

Créé en 1986, l’ISCOM, Institut Supérieur de Communication et publicité, dispense une formation généraliste associant vision stratégique et maîtrise opérationnelle de la fonction communication en entreprise. Elle propose les spécialisations suivantes: communication globale des entreprises et des marques, marketing/publicité, Relations publiques, presse, événementiel, Communication et création numérique, Communication internationale.

Interview Site | Témoignage étudiant

Le Programme Business & Management 3+2 de l’ISG est un cursus en 5 ans qui permet aux étudiants de personnaliser leur parcours dès la sortie du lycée: enseignements d’ouverture lors des 2 premières années de Bachelor (marketing, communication, finance, linguistique…), ouverture à l’international ou expertise professionnelle lors de la 3e année et la possibilité de choisir entre 5 parcours en Master.

Accrédité AACSB depuis 2005, le Groupe ESC Clermont est une Grande Ecole de management s’appuyant sur un corps professoral permanent et un incubateur intramuros depuis 2014. L’ensemble de ses programmes, de ses doubles diplômes et de ses filières d’excellence sont co-construits avec ses partenaires entreprises, écoles et universités internationales avec pour objectif une insertion professionnelle au meilleur niveau.

Interview Site | Témoignage étudiant

L’ISEE Business School est une école de commerce à Paris. Elle propose des formations de Bac +3 à Bac +5 en Management en entreprises et en Affaires internationales. Les admissions parallèles peuvent se faire en 2e, 4e ou 5e année en fonction du diplôme préparé.

Interview | Site | Témoignage étudiant

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis