Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rapport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Il n'y a pas que google dans la vie : il y a Ec...

Il n'y a pas que google dans la vie : il y a Ecosia aussi !

Google souffle aujourd'hui sa 18ème bougie ! La multinationale pesant près de 550 milliards de dollars, entre autre, leader mondial des moteurs de recherche, déchaîne les passions. En réaction à l'univers hégémonique instauré par le géant du web, Ecosia a choisi d'utiliser vos recherches internet à bon escient : lutter contre la déforestation.

27 Septembre 2016 à 18h05 | | 0 avis

Il n'y a pas que google dans la vie : il y a Ecosia aussi !

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

Les moteurs de recherche font office de méditateurs entre votre requête et le flux considérable d'informations accessibles sur internet. Concrètement, si vous recherchez une recette de gâteau au chocolat sur internet, le moteur de recherche (Google la plupart du temps) se chargera de faire le tri, pour vous, entre toutes les recettes de cuisine présentes sur le web, afin de vous donner celles qui seront les plus appropriées et intéressantes pour votre recherche, en l'occurence des recettes de gâteaux. 

Un service qui n'est donc pas des moindre mais qui demeure pourtant totalement gratuit. Comment ces moteurs de recherche parviennent-ils donc à générer de l'argent pour leur créateurs ? Tout simplement grâce à la publicité.

➜ À voir aussi : Former au développement durable : le ministère de l'education se mobilise

Lorsque vous effectuez une recherche internet, très souvent vous trouverez, en haut de page, des annonces publicitaires, voilà la 1ère source de revenus. Une fois que vous avez cliqué sur l'un des site web correspondant à votre recherche, des publicités vont également s'afficher directement sur le site web en question, 2ème source de revenus. En effet, les propriétaires des sites web peuvent placer des annonces gérées par google sur leur site, l'argent généré sera ensuite partagé entre le moteur de recherche et le site web ayant accepté de d'intégrer la dite publicité.

La majeure partie des revenus de Google provient donc de personnes demandant la mise en ligne de publicités, soit des annonceurs qui payent pour que leur entreprise apparaissent directement en haut de la page de recherche ou sur les sites web.

D'autres astuces permettent à un moteur de recherche d'augmenter ses revenus tels que le "retarketing", vous consultez un site internet de vente d'ordinateurs puis, une tonne d'annonces de vente de matériel informatique innondent votre boîte mail ou vos pages de recherche internet. 

 

Comment réinvestir l'argent récolté dans une bonne cause ?

La plupart du temps l'argent récupéré grâce aux publicités se dirigent tout droit dans les caisses de l'entreprise créatrice du moteur de recherche. Face à cette richesse considérable de sucroît générée par les internautes, un moteur de recherche éco-friendly, propose de vous réapproprier la valeur de vos clics grâce à des investissements responsables.  

➜ À lire : Découvrez 7 green jobs, ces métiers qui protègent la planète

Ecosia, se présente comme un moteur de recherche lambda, mais sous son interface aux tons printaniers se cache un méta-moteur soucieux de l'environnement. En effet, 80% de l'argent récolté, via les annonces publicitaires, est reversé à un projet de reforestation situé au Burkina Faso. Lorsque l'on imagine que "aujourd'hui, il faut environ 50 recherches pour pouvoir planter un arbre, ce qui revient à une plantation toutes les 11 secondes" précise Fatima Gonzalez-Torres, responsable de la communauté Ecosia, les résultats de cette initiative sont tangibles. En partenariat avec Weforest et OZG, des ONG impliquées dans les causes environnementales, le projet s'est même exporté cette année au Pérou et à Madagascar.  

 

Le compteur placé sur le site indique que plus de 5 millions de plantes auraient déjà été semées, moyennant 0,28 euros par pousse. Deux millions d'utilisateurs sont actuellement actifs, permettant ainsi à la plateforme de financer un arbre toutes les 11 secondes et de compenser ses émissions de dioxyde de carbone. D'ici l'horizon 2020, Ecosia pourrait même célébrer le milliard de végétaux. 

Outre les revenus dérivés de son portail, de son application et de ses extensions pour Firefox et Chrome, Ecosia reçoit également des dons, s'élevant jusqu'ici à presque 3 millions d'euros.  

Les buts poursuivis par Ecosia sont multiples, à travers la plantation d'arbres il est question de revigorer des terres abîmées par la sécheresse, recréer des emplois mais également des éco-systèmes. La végétation permet aussi de jouer un rôle de filtre à air et ainsi d'endiguer la propagation des maladies indique le site. 

➜ À découvrir aussi : La première formation juridique en droit animalier fait sa rentrée

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis